m

Avant d’aborder le sujet, il faut que les choses soient bien claires entre nous : la mort, je n’y suis pas favorable. Et même je suis contre, carrément contre. Il faut avoir à l’occasion des opinions tranchées.

Les morts, c’est autre chose, et je dois même à la vérité de dire que la plupart des gens que j’estime et que j’aime en font partie : Montaigne, le bourru policé, Kafka, drôle et douloureux, Camus qui aimait si fort qu’on lui dise qu’il ressemblait à Bogart, et pas mal d’autres, plus ou moins connus, plus ou moins proches. Tous sont de ceux-là.

Le jour des morts n’est que le deuxième du mois de novembre, celui qui suit la Toussaint, qui est au contraire dans la tradition un jour de réjouïssance. Mais il me semble que tout le mois est marqué de cette tonalité. Novembre est le mois où on entre « pour de vrai » dans l’hiver, où une grande partie des feuilles des arbres sont à terre et où on met son chauffage en marche pour parer au froid qui s’installe. Autant de signes confus d’un deuil informulé que nous portons en nous.

Je ne sais comment je suis arrivée là. Je voulais en commençant ce billet parler d’un sujet infiniment concret : la TVA sur les obsèques. Le rapport est évident mais la tonalité du discours ne colle pas. Le taux de TVA est en effet, comme pour les restaurateurs, de 19,6%, ce qui correspond à une mâne financière non négligeable pour l’Etat puisqu’il y a bon an, mal an, 500 000 décès en France.

Les morts sont pourtant plus nombreux que les restaurateurs, mais on les sait « taisants ». Et les vivants ne se mobilisent pas sur le sujet, qui bouscule ce mélange de crainte et de respect que nous avons en parlant de la mort.

Je m’interroge pourtant sur le taux de cette taxe. Avec un peu d’humour noir, on peut dire que la baisser ne fera pas « repartir les affaires ». On ne mourra ni moins, ni davantage, et même le budget que les familles consacrent aux obsèques sera sans doute peu modifié. Mais on reste gêné par l’importance de cet impôt sur la mort.

Comments 8 comments

  1. 03/11/2007 at 16:01 militant 3

    Bien vu. Mais ajoutons quelques chiffres: le prix moyen d’obsèques est autour de 3000 €; donc la TVA est environ 600 €. Multiplié par 500 000 = 300 millions d’€ que cela rapporte à l’Etat. Réduire le taux à 5,5 entrainerait pour ce dernier une "perte" d’environ 70 % de cette somme, disons de 200 millions d’€. Par décès une diminution de la TVA d »environ 450 €, ce qui pour les moins favorisés est une somme considérable. Il semble que cette réduction a déjà été proposée mais jamais approuvée…

    Je pense dans ce contexte à autre chose, bien moins matériel: les croyants de toute confession ont la possibilité d’accompagner leurs morts sur leur dernier chemin avec un rituel religieux qui leur facilite le deuil. Pour les non religieux il n’existe rien, pas d’"obsèques républicains". Ce qui rendent es obsèques terriblement tristes. Quid d’une initiative dans ce sens?

  2. 03/11/2007 at 17:14 manou2

    bonjour Madame, vos écrits sont vraiment sujet à reflexion -il est vrai qu’il est indécent de commercer avec la mort, qui n’a pas été confronté à cette réalité ? mais que faire ? nous avons un mois de Novembre chez nous riche en couleurs c’est un vrai régal, ce midi nous avons déjeuner dehors au soleil en compagnie d’un de nos petits enfants c’est un moment de bonheur à savourer sans modération-amitiés socialiste et Ségoléniste du pays de manon des sources

  3. 03/11/2007 at 17:14 manou2

    bonjour Madame, vos écrits sont vraiment sujet à reflexion -il est vrai qu’il est indécent de commercer avec la mort, qui n’a pas été confronté à cette réalité ? mais que faire ? nous avons un mois de Novembre chez nous riche en couleurs c’est un vrai régal, ce midi nous avons déjeuner dehors au soleil en compagnie d’un de nos petits enfants c’est un moment de bonheur à savourer sans modération-amitiés socialiste et Ségoléniste du pays de manon des sources

  4. 04/11/2007 at 09:38 Akim Nefud

    J’aime bien l’intro à la Desproges 😉

  5. 04/11/2007 at 09:38 Akim Nefud

    J’aime bien l’intro à la Desproges 😉

  6. 04/11/2007 at 15:20 Eric

    merci militant3 de cette remarque que je partage. C’est aussi pour moi un sujet de réflexion que l’hommage que l’on doit faire aux morts (et aux endeuillés), en dehors même d’une célébration religieuse. Mais comme c’est difficile à concevoir, à adapter aux voeux et à la vie du défunt.

  7. 04/11/2007 at 15:20 Eric

    merci militant3 de cette remarque que je partage. C’est aussi pour moi un sujet de réflexion que l’hommage que l’on doit faire aux morts (et aux endeuillés), en dehors même d’une célébration religieuse. Mais comme c’est difficile à concevoir, à adapter aux voeux et à la vie du défunt.

  8. 04/11/2007 at 19:41 Nelbordeaux

    Merci Michèle

    Je rentre ce week end d’un moment difficile, et, j’ai vécu de plein fouet ce veritable scandale ! Et hazard fait que je voulais justement t’intérroger en ta qualité de député. Je ne renonce pas a cela et le ferais tres prochainement. Merci de ton action

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel