m

Avons-nous pris la mesure de l’évènement de dimanche dernier ?

Sans doute oui, et la souffrance des militants les plus sincères l’a montré. Nous ne savons plus faire envie, nous ne savons plus donner de la force à ceux qui ont besoin en ce moment de l’un et de l’autre. Et même à nos militants. Mais ces militants eux-mêmes doivent savoir qu’ils sont le Parti socialiste et qu’ils doivent eux aussi faire envie, donner de la force, peut être et même surtout quand ils en sont dépourvus.

Vincent Peillon hier, au nom de l’espoir à gauche, a posé comme condition de participation l’organisation de primaires pour choisir notre candidat aux présidentielles. Je n’y suis pas opposée de principe, mais en l’état je ne crois pas que nous devions le poser comme conditionnel. Cela au moins mérite bien six mois avant de statuer. En Italie, Berlusconi n’est-il par revenu à la faveur de semblables primaires ?

Le discours de Martine Aubry, était de qualité, teinté d’une véritable émotion et d’une très réelle sincérité. Un moment d’amusement quand elle a annoncé qu’elle allait engager de grands « forums participatifs » avec les Français. Mais oui à la maison commune de la gauche, oui au relooking de nos idées… et oui au fait qu’on ne fait pas cela en 48 heures mais qu’il faut s’y mettre tout de suite.

Cependant ne fallait-il pas poser le principe d’une idée forte concernant notre Parti et son fonctionnement ?

Pour moi, il y en une. Je ne sais si elle est forte, mais elle est dure : c’est l’abandon du système des motions .

Travaillons de manière thématique : programme santé, programme éducation.. Cinq thêmes forts, cinq propositions phares et quelqu’un pour les incarner. Pas un sérail de beaux parleurs de tout.

Pour ma part, je l’ai dit à Reims : ce congrès était mon premier, mais aussi mon dernier sous cette forme. Je soutiendrai sans doute l’un ou l’autre le moment venu, mais je n’appartiendrai plus à aucune motion, hors Le Parti Socialiste

Les motions ne sont pas des balles dans le pied mais en pleine tempe. Demeurer le Parti des motions, des embuscades et des coups bas, c’est inéluctablement devenir la secte du temple solaire.

Et à vrai dire, ni à titre collectif, ni à titre personnel, j’y tiens pas tellement.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel