m

En réalité, je suis une petite morpionne.. Je le suis installée en bordure des tables de presse, j’ai installé avantageusement mon ordinateur, pris l’air digne et affairé… et comme ça je peux raconter la Rochelle en direct ! En ce moment, Maxime Bono, maire de la Rochelle, introduit la séance de clôture de l’Université par une belle image « Regardez la Rochelle… Comme cette ville, nous devons être et la digue et la vague, et la résistance et la force… »

Salle archi bondée, applaudissements en salves nourries, à l’instant pour le premier fédéral de Charente maritime « ce sont les présents qui ont raison. Cette Université d’été est d’abord celle des militants. Les « quatre vérités » qui structurent son discours : – le pouvoir en place ne joue pas franc jeu. – l’état de grâce ne sera qu’un été de grâce – face à une droite qui cogne, la France on besoin d’une bonne gauche (comme on voit, ce premier fédéral a le goût des formules)

Zut, il y a une vérité qui m’a échappée, ou qui était contenue dans une autre…

Razzi Hamadi, chemise ouverte comme à l’habitude sur un torse bombé, voix tonitruante. Razzye est le Président du Mouvement des Jeunes Socialistes qui compte 10 000 adhérents entre 15 et 29 ans. Il annonce et il introduit le thême du prochain congrès du MJS qui aura lieu en Octobre à Bordeaux : « Droit d’inventaire, devoir d’inventer ». Un peu long peut-être, quasi un discours de premier secrétaire…

Cambadélis, l’organisateur de l’Université d’été. Remerciements de rigueur. Incitation à retrouver la chaleur militante.

Hollande maintenant. J’attaque un nouveau billet pour mettre celui-ci en ligne en temps réel.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel