m

Pardon d’avoir un tout petit peu disparu..

Disparu est bien le mot : d’abord sous trois couches de couettes et trois de couverture (le nombre est précisément exact) pour cause d’éffervescence tropicale. C’était une sorte de version renouvelée de « La Princesse aux petits pois ». Sauf que les petits pois étaient des parasites ouagadangais et qu’ils n’étaient pas dessous, mais dedans.

Quant à la Princesse, princesse ou pas, elle a survécu à de plus gros et de plus méchants ..

Comments 42 comments

  1. 09/11/2007 at 22:47 NR

    En effet, cela faisait un peu longtemps. Espérons que l’art médical français maîtrise rapidement cet affaiblissement insidieux par des insectes, parasites ou autre bestioles dont nous autres ex-colonisalistes ne font plus l’expérience tandisque des millions et millions en Afrique et en Asie en meurent tous les ans, faute de médicaments et d’infrastructures!

  2. 09/11/2007 at 22:47 NR

    En effet, cela faisait un peu longtemps. Espérons que l’art médical français maîtrise rapidement cet affaiblissement insidieux par des insectes, parasites ou autre bestioles dont nous autres ex-colonisalistes ne font plus l’expérience tandisque des millions et millions en Afrique et en Asie en meurent tous les ans, faute de médicaments et d’infrastructures!

  3. 10/11/2007 at 10:11 François

    Comment, les médecins occidentaux bien informés et peut-être bien préparés lorsqu’ils se rendent en Afrique peuvent eux aussi attraper des maladies locales ? Mais enfin, ne seriez-vous que des êtres humains tous comme les autres ???? C’est pas vrai ????
    Je vous souhaite un bon rétablissement.

  4. 10/11/2007 at 10:11 François

    Comment, les médecins occidentaux bien informés et peut-être bien préparés lorsqu’ils se rendent en Afrique peuvent eux aussi attraper des maladies locales ? Mais enfin, ne seriez-vous que des êtres humains tous comme les autres ???? C’est pas vrai ????
    Je vous souhaite un bon rétablissement.

  5. 10/11/2007 at 10:50 Nelbordeaux

    Les médecins sont ils comme les cordonniers ? (Les plus mal chaussés ou soignés préventivement en l’occurance !) Je te souhaites un prompt rétablissement Amitiés Lionel

  6. 10/11/2007 at 10:50 Nelbordeaux

    Les médecins sont ils comme les cordonniers ? (Les plus mal chaussés ou soignés préventivement en l’occurance !) Je te souhaites un prompt rétablissement Amitiés Lionel

  7. 10/11/2007 at 13:51 Fabrice

    Bonjour Michèle,

    Je vous souhaite un rétablissement rapide et un bon week end.
    Cordialement.
    Fabrice.

  8. 10/11/2007 at 13:51 Fabrice

    Bonjour Michèle,

    Je vous souhaite un rétablissement rapide et un bon week end.
    Cordialement.
    Fabrice.

  9. 10/11/2007 at 15:03 JEAN-REMY

    Nicola .S lui ne disparait pas de TF1 pas un petit peu pourtant j aurai aimer Bon retour à toi parmi nous

  10. 10/11/2007 at 15:03 JEAN-REMY

    Nicola .S lui ne disparait pas de TF1 pas un petit peu pourtant j aurai aimer Bon retour à toi parmi nous

  11. 10/11/2007 at 15:13 Colette

    Bienvenue, bon retour Michèle. Je mets des pelures d’oranges sur les radiateurs, et fais chauffer le glög de chez Ikéa, un plaid tout doux est là, vous attend. L’atmosphère sera parfumée, chaleureuse, la boisson aussi.
    C’est un peu virtuel, mais le coeur y est, du moins.

    Connaissez-vous la princesse au petit pois de Claire Brétécher ?

  12. 10/11/2007 at 15:13 Colette

    Bienvenue, bon retour Michèle. Je mets des pelures d’oranges sur les radiateurs, et fais chauffer le glög de chez Ikéa, un plaid tout doux est là, vous attend. L’atmosphère sera parfumée, chaleureuse, la boisson aussi.
    C’est un peu virtuel, mais le coeur y est, du moins.

    Connaissez-vous la princesse au petit pois de Claire Brétécher ?

  13. 11/11/2007 at 00:58 Criticus

    Mon Dieu, mais ce blog est nuuul ! Est-ce aussi pathétique au Palais Bourbon ?

  14. 11/11/2007 at 09:13 superpado

    Désolé que des "souvenirs" de voyage vous aient laissés sans voix.
    Désolé aussi de noter le passage chez vous d’une médiocrité notoire de la cradosphères, j’ai nommé criticus.

  15. 11/11/2007 at 09:13 superpado

    Désolé que des "souvenirs" de voyage vous aient laissés sans voix.
    Désolé aussi de noter le passage chez vous d’une médiocrité notoire de la cradosphères, j’ai nommé criticus.

  16. 11/11/2007 at 09:47 Cantons Bordelais

    Soutenons dès aujourd’hui nos deux candidates sur Bdx III (Florence LAMARQUE) et sur Bdx IV (Brigitte COMARD)

  17. 11/11/2007 at 10:43 NR

    Hélas, c’est un peu prématuré! Aucun candidat n’a été voté par les militants que je sache, sans parler des tractactions avec nos amis verts…
    Ne faisons pas les mêmes erreurs de précipitation qu’il y a quelques semaines avec une autre candidature qui a fait pschittt.

  18. 11/11/2007 at 10:43 NR

    Hélas, c’est un peu prématuré! Aucun candidat n’a été voté par les militants que je sache, sans parler des tractactions avec nos amis verts…
    Ne faisons pas les mêmes erreurs de précipitation qu’il y a quelques semaines avec une autre candidature qui a fait pschittt.

  19. 11/11/2007 at 11:38 Cantons bordelais

    Mon cher NR, ces 2 femmes sont les seuls candidates sur leurs cantons respectifs. Donc je ne comprends comment elles ne pourraient pas être désignées jeudi. Si nous devions laisser aux Verts les deux seuls cantons réservés aux femmes sur Bordeaux… Elles seront sur le terrai au contact des électeurs dès vendredi matin, lendemain du vote.

  20. 11/11/2007 at 15:25 Alain

    " Si nous devions laisser aux Verts les deux seuls cantons réservés aux femmes sur Bordeaux …" mais vous vous rendez compte de ce que vous écrivez ? Si j’étais sur BDX 3 ou sur BDX, par simple réaction, je voterais autrement que ce que vous voudriez me faire voter, même si vos candidates sont excellentes. Pour qui prennez vous les électeurs, Cantons Bordelais ? N’auriez vous pas plus de respect qu’on en a à droite ? Ce jeu de "je te brûle la politesse, je m’impose le premier" n’est pas très élégant ! Mais tenez vous, bonsoir de bonsoir !

  21. 11/11/2007 at 15:25 Alain

    " Si nous devions laisser aux Verts les deux seuls cantons réservés aux femmes sur Bordeaux …" mais vous vous rendez compte de ce que vous écrivez ? Si j’étais sur BDX 3 ou sur BDX, par simple réaction, je voterais autrement que ce que vous voudriez me faire voter, même si vos candidates sont excellentes. Pour qui prennez vous les électeurs, Cantons Bordelais ? N’auriez vous pas plus de respect qu’on en a à droite ? Ce jeu de "je te brûle la politesse, je m’impose le premier" n’est pas très élégant ! Mais tenez vous, bonsoir de bonsoir !

  22. 11/11/2007 at 15:56 Militant 3

    Eh bien, Cantons bordelais, la réaction d’Alain montre que NR avait bien raison. Pourquoi certains n’apprennent jamais à respecter les règles et procédures que nous nous sont imposées?
    PS. Rien contre les deux candidates potentielles bien que je n’aie jamais rencontré Florence Lamarck dans une réunion de Bx centre dont le 3e canton fait partie, en est -elle membre? Par contre Brigitte Comard me semble avoir le profil d’une excellente candidate – mais attendons que les militants rencontrent les candidat(e)s et votent et que les tractations avec les Verts permettent cette/ces candidature(s).

  23. 11/11/2007 at 15:56 Militant 3

    Eh bien, Cantons bordelais, la réaction d’Alain montre que NR avait bien raison. Pourquoi certains n’apprennent jamais à respecter les règles et procédures que nous nous sont imposées?
    PS. Rien contre les deux candidates potentielles bien que je n’aie jamais rencontré Florence Lamarck dans une réunion de Bx centre dont le 3e canton fait partie, en est -elle membre? Par contre Brigitte Comard me semble avoir le profil d’une excellente candidate – mais attendons que les militants rencontrent les candidat(e)s et votent et que les tractations avec les Verts permettent cette/ces candidature(s).

  24. 11/11/2007 at 16:00 Bordelais

    Cela me fait bien rigoler quand je lis certains commentaires sur les prochaines élections cantonales.
    D’une part, on demande de soutenir dès aujourd’hui deux candidates à la candidature sachant que ce sont des candidatures uniques. D’autre part, on attend le vote des militants comme s’il avait beaucoup d’importance pour valider ces candidatures. Un autre s’indigne qu’on veuille imposer des candidatures féminines socialistes au lieu de donner des possibilités aux verts d’être candidats sur ces deux cantons. Eh, oui ! Cela me fait rigoler. Pourtant c’est plutôt triste.
    Je pense que le fait que ces deux cantons soient réservés aux femmes au parti socialiste n’est pas un luxe étant donné le petit nombre de conseillères générales en Gironde. A Bordeaux, on aurait même pu réserver aussi le 5ème et le 7ème canton à une femme. Je pense aussi qu’il est important de voter en masse pour valider leur candidature et pour leur donner un soutien maximum de la part des militants.
    Pour les verts… ah, les verts ! Pour les verts, donc, je pense qu’on peut leur donner la possibilité d’entrer au conseil général en leur offrant un canton déjà tenu par le PS et dont le candidat sortant ne se présenterait plus. Le journal Sud Ouest (édition de samedi 10/11/2007) parlait de Pessac. Pourquoi pas ? Ou Mérignac ? Il y a deux cantons dans chacune de ces deux villes. Pourquoi les négociations se feraient-elles toujours sur Bordeaux ?
    Mais, je pense aussi qu’il serait bon d’expliquer aux verts que leur engagement dans l’union n’a jamais été exemplaire. Chaque fois que le PS leur a proposé l’union lors des dernières échéances éléctorales, les verts n’ont jamais voulu faire campagne commune. Alors, pourquoi vouloir aujourd’hui imposer des candidatures ?
    En ce qui concerne les militants, on les met dans la sauce quand cela peut arranger le plat. Le plus souvent, ils sont oubliés et ne servent qu’à valider et donner une impression de légitimité pour les décisions prises par les caciques du parti. Dans le processus municipal qui s’annonce, qui est-ce qui s’est soucié de l’opinion des militants ?
    A ce jour, on leur a juste demandé de valider une candidature unique. Aucun avis ne leur a été demandé ni sur le programme, ni sur la composition de la liste, ni sur les alliances. Alors de grâce, ne nous bassinez pas avec les militants. Vous savez bien qu’ils comptent peu dans les partis politiques. Sauf pendant les campagnes électorales. Au moins à droite, les choses sont claires, les militants sont obligés de fermer leur gueule mais ils en sont conscients. Au PS, il faudra le leur dire un jour.

  25. 11/11/2007 at 16:00 Bordelais

    Cela me fait bien rigoler quand je lis certains commentaires sur les prochaines élections cantonales.
    D’une part, on demande de soutenir dès aujourd’hui deux candidates à la candidature sachant que ce sont des candidatures uniques. D’autre part, on attend le vote des militants comme s’il avait beaucoup d’importance pour valider ces candidatures. Un autre s’indigne qu’on veuille imposer des candidatures féminines socialistes au lieu de donner des possibilités aux verts d’être candidats sur ces deux cantons. Eh, oui ! Cela me fait rigoler. Pourtant c’est plutôt triste.
    Je pense que le fait que ces deux cantons soient réservés aux femmes au parti socialiste n’est pas un luxe étant donné le petit nombre de conseillères générales en Gironde. A Bordeaux, on aurait même pu réserver aussi le 5ème et le 7ème canton à une femme. Je pense aussi qu’il est important de voter en masse pour valider leur candidature et pour leur donner un soutien maximum de la part des militants.
    Pour les verts… ah, les verts ! Pour les verts, donc, je pense qu’on peut leur donner la possibilité d’entrer au conseil général en leur offrant un canton déjà tenu par le PS et dont le candidat sortant ne se présenterait plus. Le journal Sud Ouest (édition de samedi 10/11/2007) parlait de Pessac. Pourquoi pas ? Ou Mérignac ? Il y a deux cantons dans chacune de ces deux villes. Pourquoi les négociations se feraient-elles toujours sur Bordeaux ?
    Mais, je pense aussi qu’il serait bon d’expliquer aux verts que leur engagement dans l’union n’a jamais été exemplaire. Chaque fois que le PS leur a proposé l’union lors des dernières échéances éléctorales, les verts n’ont jamais voulu faire campagne commune. Alors, pourquoi vouloir aujourd’hui imposer des candidatures ?
    En ce qui concerne les militants, on les met dans la sauce quand cela peut arranger le plat. Le plus souvent, ils sont oubliés et ne servent qu’à valider et donner une impression de légitimité pour les décisions prises par les caciques du parti. Dans le processus municipal qui s’annonce, qui est-ce qui s’est soucié de l’opinion des militants ?
    A ce jour, on leur a juste demandé de valider une candidature unique. Aucun avis ne leur a été demandé ni sur le programme, ni sur la composition de la liste, ni sur les alliances. Alors de grâce, ne nous bassinez pas avec les militants. Vous savez bien qu’ils comptent peu dans les partis politiques. Sauf pendant les campagnes électorales. Au moins à droite, les choses sont claires, les militants sont obligés de fermer leur gueule mais ils en sont conscients. Au PS, il faudra le leur dire un jour.

  26. 11/11/2007 at 16:28 Militant 3

    A suivre cette argumentation, tout est permis, les règles et procédures du pipi d’chat, à la poubelle!

    Je suis un vieux ringard mais je crois que j’ai raison d’insister sur un minimum de discipline. Si nous avons perdu les présidentielles en 2007, c’est aussi parce que certains ses sont affranchis de cette discipline, sans parler du référendum européen.

  27. 11/11/2007 at 16:28 Militant 3

    A suivre cette argumentation, tout est permis, les règles et procédures du pipi d’chat, à la poubelle!

    Je suis un vieux ringard mais je crois que j’ai raison d’insister sur un minimum de discipline. Si nous avons perdu les présidentielles en 2007, c’est aussi parce que certains ses sont affranchis de cette discipline, sans parler du référendum européen.

  28. 11/11/2007 at 17:07 BRIG

    @ superpado
    Je vous trouve bien dur avec criticus….

  29. 11/11/2007 at 17:07 BRIG

    @ superpado
    Je vous trouve bien dur avec criticus….

  30. 11/11/2007 at 17:21 MYOS

    Bon rétablissement Michèle!

  31. 11/11/2007 at 17:21 MYOS

    Bon rétablissement Michèle!

  32. 11/11/2007 at 20:05 michele

    Criticus, je serais très heureuse que vous me donniez un "contact" direct. Je vous l’avoue, j’ai hésité à faire cette petite note personnelle, même en l’habillant d’un conte de notre enfance. Je l’ai fait finallement parce qu’un nombre non négligeable de personnes que je rencontre me disent qu’elles aiment bien trouver ces billets quotidiens. Il m’a semblé que je devais un tout petit peu dire pourquoi ce temps d’absence.

    Il me semble que c’est pas très grave. Je suis triste que vous trouviez mon blog "nuuuuuuul", mais c’est aussi assez sain, et ça non plus, c’est pas grave !

  33. 11/11/2007 at 20:05 michele

    Criticus, je serais très heureuse que vous me donniez un "contact" direct. Je vous l’avoue, j’ai hésité à faire cette petite note personnelle, même en l’habillant d’un conte de notre enfance. Je l’ai fait finallement parce qu’un nombre non négligeable de personnes que je rencontre me disent qu’elles aiment bien trouver ces billets quotidiens. Il m’a semblé que je devais un tout petit peu dire pourquoi ce temps d’absence.

    Il me semble que c’est pas très grave. Je suis triste que vous trouviez mon blog "nuuuuuuul", mais c’est aussi assez sain, et ça non plus, c’est pas grave !

  34. 11/11/2007 at 20:20 Michele encore

    Au sujet des cantonales, je veux dire très simplement que l’accord avec les verts n’étant pas conclu, nous devons prendre des positions très responsables. Il y a 8 cantons à Bordeaux, dont 4 détenus par la gauche, et parmi ceux qui ne le sont pas, deux au moins considérés comme "gagnables".

    "Gagnable" ne veut pas dire "gagné" ; mais "non gagnable" ne veut pas d’avantage dire "pas gagné" ! J’ai gagné en 2004 un canton "non gagnable", et en 2008 une circonscription du même métal.

    Cela ne dépend même pas de la seule conjoncture nationale : ni ce canton , ni cette circo , n’avaient jamais basculé en 60 ans, même quand la droite était dans les choux.

    Je dis clairement que si nous choisissons de soutenir les verts dans un ou deux cantons de Bordeaux (dans tous les cas dans ma circonscription, alors que la Gironde entière pourrait s’appliquer à l’accord électoral) , je demanderai que les présentations de candidature sur les cantons restants puissent être élargis et revus. J’aurais d’ailleurs souhaité que les présentations de candidature soient différées à l’issue de la conclusion de l’accord.

    Pardon pour ce commentaire un peu "technique" , mais les intervenants sur ce sujet en comprendront les termes. Pour mémoire, la deuxième circonscription ("Bordeaux deux rives") réunit 4 cantons : troisième, quatrième, cinquième, septième.
    Ces chiffres sont barbares et faits pour noyer le citoyen. Disons : Bordeaux hotel de ville, Saint Aug’-Quentin loucheur, St Michel, La Bastide.

  35. 11/11/2007 at 20:25 Militant 3

    Michèle, pourquoi être triste? Les organisateurs de criticus appartiennent à cette catégorie de lecteurs et commentateurs qui n’argumentent pas (parce qu’il n’en ont pas, d’arguments) mais attaquent par des gros mots. On connait ça, regardez les commentaires des juppéistes sur les forums de sudouest ou bordeaux7.
    Comme disent certains: "Il ne faut même pas les ignorer!"

  36. 11/11/2007 at 20:25 Militant 3

    Michèle, pourquoi être triste? Les organisateurs de criticus appartiennent à cette catégorie de lecteurs et commentateurs qui n’argumentent pas (parce qu’il n’en ont pas, d’arguments) mais attaquent par des gros mots. On connait ça, regardez les commentaires des juppéistes sur les forums de sudouest ou bordeaux7.
    Comme disent certains: "Il ne faut même pas les ignorer!"

  37. 11/11/2007 at 22:20 criti quoi ?

    Bof, ce petit pet de criticus était très peu bruyant, et inodore !

  38. 12/11/2007 at 14:49 Alain

    Je ne fais pour ma part aucune remarque à propos de tel ou telle candidat, ou candidate, que je ne connais pas. N’étant pas militant, je ne risque pas de le devenir quand je lis les commentaires 9 à 14, moins le mien !
    Je ne connais pas beaucoup les arrières cuisines politiques, mais au travers de certains commentaires, faits soit par réalisme, soit par ironie, je constate qu’il est écrit par plus introduit dans le milieu politique que moi que les partis se fichent du tiers comme du quart des militants. Or, naïvement, je pensais que les militants formaient la base même des partis, ceux sans qui rien n’existe. Alors, comme ça, le vote interne est bidon ? Nous n’avons pas la même notion de la démocratie ! Quant aux électeurs, bah, les électeurs, faut leur vendre le truc, c’est tout. C’est ça que je comprends. Lire un telle acceptation du mépris, à gauche, c’est impensable ! A moins, que l’on ne se comprenne pas. Expliquez moi ! A moins encore qu’un intrus vienne semer le doute par calcul et que je sois en train de marcher ?

  39. 12/11/2007 at 15:27 Jean-Philippe

    @ Alain : Il me semble que vous n’avez compris qu’une partie de ces commentaires. Du moins en ce qui concerne les électeurs. Ceux-là ils ont la possibilité de choisir. Ils le font, souvent influencés par la presse qui sait mais qui ne l’explique pas. C’est pour cela que les mêmes électeurs votent aussi bien à gauche qu’à droite. Peut-être aussi parce qu’ils attendent tout des politiques alors qu’ils ne peuvent pas tout faire.
    Mais pour ce qui est des décisions dans les partis, il est vrai que souvent les militants ne font que valider les choix et les décisions des "chefs". Cela dans les partis de gauche ou de droite. Avec quand même une discussion (et souvent contradiction) à gauche alors qu’à droite il n’y a que la volonté du chef qui compte.
    Mais bon, sachez quand même que si vous voulez arriver à changer quelque chose, c’est de l’intérieur que cela se fera. Jamais de l’extérieur.

  40. 12/11/2007 at 15:52 Vérité

    Nous apprenons par la presse que des négociations sont en cours avec les Verts. Toujours d’après la presse, ces négociations portent à la fois sur la composition des listes municipales, mais aussi sur les cantons bordelais. Nous comprenons tout à fait l’intérêt politique majeur qui consiste à présenter une liste regroupant l’ensemble des forces de gauche face à Alain Juppé ; la victoire est à notre portée. Au même titre, dans le contexte politique de notre ville, plusieurs cantons sont également gagnables par notre parti. Dans la période difficile que nous traversons, avec des débats internes qui sont peu compréhensibles pour les électeurs et qui nuisent à l’expression politique de la gauche, nous n’avons pas intérêt à renoncer à nos propres couleurs. En effet, elles nous permettent, en contact direct avec nos concitoyens, de marquer clairement notre opposition à la politique de déconstruction sociale du gouvernement de droite et de renforcer notre parti en lui donnant plus d’élus. Dans les cantons de Bordeaux, aussi, la victoire est à notre portée.
    C’est dans ce contexte que se préparent les élections à Bordeaux et nous avons peu de temps pour convaincre les Bordelais d’oser changer radicalement de projet pour leur ville. Ce combat est déjà entamé.
    Il nous paraît donc important de marquer l’opposition de l’ensemble des militants socialistes bordelais sur ce qui apparaitrait comme une manœuvre d’appareil.
    Nous sommes des militants qui avons des différents, parfois, dans le parti, mais qui savons que ce qui nous unit est plus fort que ce qui nous sépare.
    Nous sommes des militants qui avons œuvré derrière Michèle Delaunay et qui avons contribué avec conviction au score de Ségolène Royal à Bordeaux.
    Nous sommes des militants qui avons tenu le pavé bordelais au travers d’échéances particulièrement difficiles : municipales anticipées, présidentielles et législatives qui ont mené à la victoire que l’on sait.
    Dans les discussions actuelles avec les partis de la gauche, nous faisons confiance à notre direction fédérale, pour aboutir à une position juste pour gagner la ville et les cantons.
    Nous avons assisté à la présentation de nos candidats ; nous allons les élire la semaine prochaine ; ils sont heureusement déjà sur le terrain pour faire avancer nos idées et assurer nos victoires. Personne ne comprendrait un éventuel abandon de ces combats au profit d’autres partis, même de gauche.
    Pour toutes ces raisons, nous, militants et élus bordelais, refusons ce marchandage et porterons vers la victoire les couleurs de notre Parti à Bordeaux et dans ses cantons.

  41. 13/11/2007 at 08:45 Alain

    Merci Jean Philippe. Pourriez-vous développer l’idée du dernier paragraphe ?

  42. 13/11/2007 at 14:01 Jean Philippe

    @ Alain : Je veux juste dire que si vous n’êtes pas adhérent à un parti politique, vous n’arriverez jamais à influencer certains choix. Si vous voulez qu’on tienne compte de votre avis, il faut adhérer, entrer dans un groupe dont vous êtes proche au niveau des idées. Au PS par exemple, il y a des militants plutôt proches de la droite et d’autres plutôt à gauche. L’éventail est très large. C’est un peu comme une auberge espagnole. On y trouve de tout. Cela fait le charme du Parti Socialiste et c’est pour cela que les débats sont parfois un peu difficiles. Mais c’est bien.
    Alors, comme je disais, si vous voulez qu’on tienne compte de votre avis, il faut donc être membre du parti et vous allier avec d’autres militants qui ont vous idées.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel