m

Cinq heures pour ce compte-rendu de mandat collectif des parlementaires socialistes, devant la salle bondée du Cinéma bien connu, le « Grand Rex ». Un millier de personnes qui ont suivi, je crois avec intérêt, tous les temps, tous les aspects de cette année parlementaire marquée par un gros travail de l’opposition.

Clôture par un discours, brillant comme à l’ordinaire, de François Hollande. Nous venions d’apprendre que le gouvernement avait acheté 1600 spots pour expliquer à la télévision tous les bienfaits de sa politique. François a eu la part belle d’expliquer que c’était tout à fait normal : le Président n’étant jamais dans les médias, les ministres pas davantage, ils n’avaient les uns et les autres d’autres moyens que de faire de la publicité aux heures de grande écoute et avec l’argent du contribuable.

Alain Juppé et son équipe, qui n’ont après tout que deux articles par jour dans Sud-Ouest, devraient y songer..

« Nous faisons de la politique, ils font de la publicité », a conclu François sur le sujet, avant d’examiner, chapitre par chapitre, l’état de la France après un an de gouvernement de droite.

L’opposition a su faire prendre conscience au pays de l’échec global de cette « réforme-catastrophe ». Elle a su aussi proposer, démontrer, convaincre et le résultat des élections municipales et locales a été significatif de ce point de vue.

Comme pour le dernier temps de la manifestation d’hier, consacré à notre prospective en matière de santé, nous devons être maintenant principalement dans la construction. C’est particulièrement vrai dans ce domaine qui m’occupe beaucoup : nous avons à mettre en place un nouveau système public de santé.

Au travail.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel