m

En 1978, Philippe Madrelle au nom du Conseil Général de la Gironde a eu l’initiative d’allouer aux communes un fonds annuel d’équipement, le FDAEC ou fond départemental d’aide à l’équipement des communes. La mesure s’est généralisée et elle repose sur le principe d’une contribution majoritaire du Département et d’un appoint communal qui était à Bordeaux jusqu’à cette année de 35 %.

Exemple l’an dernier pour le Canton Grand Parc – Jardin Public dont je suis l’élue :
– dotation du Conseil Général : 89 696 euros – contribution de la ville : 48 298 euros – enveloppe globale : 137 994 euros

Cette année, le Conseil Général, tenant compte en particulier de l’inflation, a décidé d’augmenter sa dotation de 5 %, soit pour le canton GP-JP : 94 181 euros La municipalité de Bordeaux a choisi, quant à elle, de réduire son enveloppe de près de moitié (46% exactement), et ne finance plus les projets qu’à hauteur de 20% au lieu de 35 %. Au total, pour GP-JP : 117 727 euros

Pourquoi cette réduction, quand tous les travaux auxquels sont destinés ces sommes augmentent vertigineusement ? sans doute, les écoles, les lieux sociaux, les équipements sportifs de la ville Bordeaux n’ont-ils plus besoin d’être améliorés !

En réalité aussi, il s’agit de déshabiller Paul pour habiller Pierre. Qui est Paul : le Conseiller Général élu. Qui est Pierre : le Conseiller Municipal désigné pour le même canton par Alain Juppé.

L’un (Paul) finance des projets proposés par la ville ; l’autre (Pierre) aura désormais un budget et toute latitude pour financer des projets privés ou pas, qui seront portés à son crédit et certainement inaugurés, fêtés…

A l’inverse de ce que finance le Conseiller Général : celui-ci n’est pas même averti de l’exécution des travaux par la municipalité.

(voir aussi sur le sujet : « FDAEC : kezako ? », billet en date du 26 novembre 2007)’

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel