m

Madame, Monsieur,

La Salle des fêtes du Grand Parc a longtemps constitué un des pôles de l’identité de ce quartier, où les habitants avaient plaisir à se retrouver, ainsi qu’un lieu de culture qui attirait les Bordelais bien au-delà des limites de notre canton.

Elle est aujourd’hui fermée depuis 20 ans, ce qui signifie qu’une génération entière n’a pu en bénéficier. Des projets ont été présentés, allant d’un boulodrome à une Maison de l’Emploi, mais force est de constater que son propriétaire, la Ville de Bordeaux, n’a jamais pris la mesure de ce qu’elle représentait ni voulu consacrer les moyens nécessaires à sa réouverture.

Cet état de fait ne peut durer davantage.

Pour cette raison, dans le cadre du programme de notre Majorité Départementale pour la prochaine mandature, j’ai proposé d’acquérir cette salle patrimoniale et avancé un projet conforme à la double ambition qui a présidé à sa conception : accueillir des modes d’expression artistique innovants et constituer un lieu de culture au quotidien.

Ma proposition comporte trois axes : • Une « agora numérique » capable de réunir toutes les générations autour d’Internet, support de communication devenu incontournable et porteur de renouveau artistique et culturel, • Une salle de spectacle, vitrine et tête de pont de la politique culturelle de notre Département, • Un lieu de réunion et de convivialité pour le quartier.

Naturellement, il s’agit là d’une base de travail. Elle devra être élargie et précisée en concertation avec vous et en partenariat avec les acteurs culturels de notre ville.

Mon objectif est bien sûr très clairement que cette proposition amène ce grand projet, enterré trop longtemps, à son terme. Je souhaite que la Municipalité de Bordeaux l’examine avec objectivité et loyauté et que nous ne tardions pas davantage à en entreprendre la réalisation.

Ce bel équipement pourra ainsi ouvrir de nouveau ses portes aux fêtes des associations et des écoles, comme aux artistes de notre ville, mais aussi accueillir visiteurs et créateurs venus de loin.

Sur ce projet comme sur tout ce qui vous concerne, je demeure à votre écoute et vous prie de recevoir, Madame, Monsieur, mes cordiales salutations.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel