m

Sous l’oeil des caméras et des photographes (notre Assemblée n’est pas habituée à cette affluence), nous venons à l’instant d’élire Philippe Madrelle Président du Conseil général. Score supérieur d’une voix à notre majorité : 49 voix pour Philippe, 13 blancs, 0 nuls.

Dixième élection pour Philippe. La première en date du 17 mars 1976, à l’âge de 38 ans. Le Conseil Général siégeait alors, avec la Préfecture, dans l’hôtel de Saige, aujourd’hui occupé par … Fayat.

Un point noir à cette séance : Gilles Savary qui devait aujourd’hui être intronisé Vice-Président ne pouvait siéger. Ceci à cause d’une loi imbécile qui a fait tomber automatiquement son mandat de Conseiller Général à la suite de sa candidature, puis de sa démission de Conseiller Municipal de Talence. Il peut aujourd’hui se représenter, alors qu’il ne peut sièger. Aberrant et en opposition avec l’esprit des lois autant qu’avec le bon sens.

Huit femmes siègent aujourd’hui sur nos bancs. On peut sourire de ce faible nombre (8/63), il marque cependant une progression relativement à l’assemblée précédente où nous n’étions que 6. Toutes siègent sur les bancs de la gauche.

En plus des deux femmes qui viennent d’être élues, onze nouveaux élus dans ce cycle entier qui matérialise notre assemblée. Curieusement, on n’utilise jamais ce mot de « cycle » pour une assemblée circulaire, alors qu’on parle à Paris d’hémicycle.

Séance très solennelle, que je voulais vous conter en direct, en profitant des interstices entre les votes et des interruptions de séance.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel