m

La grogne à l’encontre de la liste européenne du PS dépasse de beaucoup la Gironde. A quoi bon décider de listes régionales si l’on parachute à tout va, selon les mouvements des vents ou, plus justement des courants ?

Une de nos députées m’a dit « ces listes sont significatives de l’attitude des partis vis à vis de l’Europe : la question n’est pas de donner une majorité au Parlement, mais de caser ou de recaser les pontes qui n’ont pas trouvé place ailleurs ». Bruno Leroux arrive à la réunion des vice-Présidents de notre groupe : « Eh bien, mes amis, je suis heureux, nous avons vécu ce week-end un grand moment de rénovation ! »

Espoir d’une éclaircie et d’une possible révision des listes ?

Dans la modeste mesure des faibles forces de nos petits bras, nous y travaillons tous. Chacune de vos réactions pèse de son poids.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel