m

Les commissions de la défense ne devraient plus être publiques (c’est à dire retransmises en direct). Un Général doit pouvoir s’y exprimer librement devant le Parlement, sinon point n’est besoin qu’il s’exprime. Mais on comprend que cette expression ne doit pas faire la Une des journaux. La « grande muette » n’a vocation qu’à s’exprimer dans un strict cadre républicain.

La réponse du Président de la République aux déclarations du Général de Villiers n’est en tout cas pas la bonne. Humilier ce haut gradé devant ses pairs (lors de la garden party du ministère de la Défense) et devant la France toute entière est malencontreux alors que notre armée est sollicitée sur et en dehors du territoire . Le Président de la République est le chef des armées et cette hiérarchie doit être respectée. Mais de la même manière, le Parlement est le Parlement et cette dyarchie doit aussi être respectée.

La solution la plus opportune eût donc été un strict l huis clos des commissions de la défense, permettant que les Parlementaires qui auront à voter le budget soient informés et que l’autorité du Chef de l’Etat sur les armées ne soit aucunement remise en cause.

Comments 1 commentaire

  1. 19/07/2017 at 16:21 Louis

    Une chose qu’on oublie généralement : la fonction de chef des armées du président de la République est strictement hiérarchique. Ce qui veut dire que les missions et les moyens de l’Armée sont de la compétence du gouvernement sous le contrôle du parlement. Dans le cadre d’une « cohabitation », le président de la République ne pourrait pas déplacer un seul militaire sans l’assentiment du gouvernement. Mais dans l’époque de « macronite » aigüe que nous subissons, le petit jupiter élyséen peut décider de tout …

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel