m

Inquiétude du dimanche soir, qui ne m’a jamais vraiment quittée tout au long de ma vie. Ecole, fac, hôpital et maintenant cette drôle de vie, hachée, diverse, la semaine qui approche est toujours un nouvel enjeu, une nouvelle épreuve (au sens fondamental : qui éprouve ce que nous sommes), un nouvel effort.

Inquiétude n’est ni peur, ni refus. j’ai toujours aimé travailler. Les semaines sont un challenge, avec, reconnaissons-le, pas mal de moments casse-pieds, parce que ni vraiment utiles, ni vraiment agréables. C’est le lot commun et je le prends comme tel. Mais il y a dans mon nouveau job, où contrairement à un boulanger ou à fabricant de chaussures, je suis moi même la matière de ce que je fais, une forêt d’interrogations où le dimanche soir jette son projecteur.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel