m

Neige aux fenêtres et, dans la rue, des silhouettes courbées, serrées sur elles-mêmes comme au coeur de l’hiver. Je rentre à Bordeaux préparer ma première intervention de discussion générale à l’Assemblée sur le PLFSS (Projet de loi de Financement de la Sécurité Sociale).

Tout est silence ici aussi ce dimanche matin. Au café, on commente la grève des trains. Non, pas la nôtre, mais la grève en Allemage le même jour. Un évènement, l’Allemand n’est pas gréviste et surtout ses forces syndicales sont à la fois plus puissantes et mieux tournées vers la négociation.

Voilà. Tout petit journal d’un début de dimanche gris et blanc comme un vieux chien.

Comments 12 comments

  1. 21/10/2007 at 10:28 marc44

    Simplement pour vous dire que nous sommes nombreux à lire votre blog régulièrement, avec intérêt et plaisir.
    Je suis chercheur en informatique et je me réjouis de voir que parfois cet outil sert au citoyen.

    Chez nous, en ce jour, un 2nd tour de municipales partielles où les listes PS et verts ont fusionné dès lundi dernier, on rangé leurs divergences au placard, où la fusion a attribué des places en rang et au prorata des voix du premier tour, où la loi sur la parité se voit et nous rappelle qu’il y a eu de bonnes choses entre 1997 et 2002. Bref, comme on aimerait que ça se passe. Les blogs des listes ont été très animés.
    99 candidats pour une petite ville, beaucoup d’énergie essentiellement désintéressée, de volonté mise au service de la collectivité. Des perspectives de plus de démocratie locale et "participative". Les municipales des petites villes
    ont de particulier que les candidats communiquent directement avec la population, sans média interposés.
    Parmi les candidats, des personnalités remarquables, d’ailleurs conseillers régionaux, par le sens et la rigueur de leurs propos. Jacques Auxiette nous a fait l’amitié de sa présence et d’un discours, il y a 2 jours.
    C’est d’un autre niveau que les frasques sarkoziennes.

    L’agglomération nantaise basculera encore sûrement encore un peu vers la gauche, ce soir.

  2. 21/10/2007 at 11:19 Nicolas D

    C’est une véritable question. Pourquoi des pays comme l’Allemagne, la Norvège, la Suède ont-ils une représentativité syndicale sans commune mesure avec la nôtre ? Ce qui leur permets de mieux négocier avant toute décision !
    L’affaire DGS sur les quelques 120 millions € de fonds utilisés, semble-t-il à alimenter entre autres les caisses des syndicats, dévoilée quelques jours avant le 18 octobre, n’a fait à mon sens qu’affaiblir le peu de crédibilité vis à vis de ces syndicats.

    Quelles seraient les propositions visant à restaurer l’image des syndicats, qu’il y ait davantage d’adhésion et que ces derniers jouent un rôle préventif et de contre pouvoir dans toutes négociations ?

  3. 21/10/2007 at 11:19 Nicolas D

    C’est une véritable question. Pourquoi des pays comme l’Allemagne, la Norvège, la Suède ont-ils une représentativité syndicale sans commune mesure avec la nôtre ? Ce qui leur permets de mieux négocier avant toute décision !
    L’affaire DGS sur les quelques 120 millions € de fonds utilisés, semble-t-il à alimenter entre autres les caisses des syndicats, dévoilée quelques jours avant le 18 octobre, n’a fait à mon sens qu’affaiblir le peu de crédibilité vis à vis de ces syndicats.

    Quelles seraient les propositions visant à restaurer l’image des syndicats, qu’il y ait davantage d’adhésion et que ces derniers jouent un rôle préventif et de contre pouvoir dans toutes négociations ?

  4. 21/10/2007 at 17:04 marc44

    dans certains pays nordiques : parce que l’appartenance à un syndicat est lié à la possibilité d’avoir l’assurance chomage (qui est donc facultative pour les salariés).
    J’ai été salarié en Finlande pendant quelques années…

  5. 21/10/2007 at 17:04 marc44

    dans certains pays nordiques : parce que l’appartenance à un syndicat est lié à la possibilité d’avoir l’assurance chomage (qui est donc facultative pour les salariés).
    J’ai été salarié en Finlande pendant quelques années…

  6. 21/10/2007 at 17:25 superpado

    SOUS COUVERT DE SCIENCE, INTOLERANCE ET OBSCURANTISME EN FRANCE
    Edito du New York Times, journal de référence américain, soutien enthousiaste de N. Sarkozy
    Dimanche 21 octobre 2007

    Les questions d’immigration ont tendance à faire ressortir leurs plus bas instincts chez les responsables politiques qui pourtant devraient se montrer responsables et savoir ce qu’ils font. Le Congrès (US) nous l’a démontré cette année. Maintenant, c’est au tour de l’Assemblée nationale, en France. Elle est en train de finaliser l’acceptation et le vote d’une loi abjecte qui introduirait des tests ADN comme fondement potentiel pour l’exclusion de familles immigrées cherchant à retrouver leurs parents qui vivent en France.
    Les tests ADN peuvent être un moyen utile pour établir la culpabilité d’un criminel, ou bien son innocence. Mais ils n’ont pas leur place dans le droit de l’immigration.

    Les familles françaises actuelles, tout commes les familles américaines actuelles, sont constituées sur de nombreuses bases, au-delà du sang et de la génétique.
    Voila ce dont la majorité des responsables et des électeurs français devraient bien avoir conscience.

    Ils devraient bien aussi avoir conscience des leçons de prudence que leur impose l’histoire de la France moderne. En effet, sous l’occupation, les nazis ainsi que les collaborateurs de Vichy ont introduit les premières notions de pseudo-science du ‘sang’ (familial) dans le droit français, et les conséquences en ont été tragiques.

    (NDLT: et ne devrait-on pas au moins honorer la mémoire de ces erreurs et la mémoire cde ceux qui en ont fait les frais? Surtout qu’on arrive au 22 octobre, eh oui. Non comparaison n’est pas raison, mais il faut bien dire que tout le monde fait la même comparaison ce qui porte sa propre signifiance.)

    L’amendement ADN, proposé par un député proche du Président Nicolas Sarkozy, a été dénoncé avec colère et vigueur par l’opposition de gauche ainsi que par les députés de droite qui ont encore des principes et même un membre du gouvernement Sarkozy. [NDLT d’un seul coup, dans la version anglaise, la gauche n’est plus représentée par les termes honnis de ‘socialistes’, dont la connotation est proche de ‘dictateurs staliniens’ en anglo-américain, mais du terme "center-left", c’est-à-dire modérés de gauche]
    En conséquence, la loi a été amendée de modifications linguistiques, mais pas suffisamment. Pendant ce temps, Monsieur Sarkozy, qui aurait pu intervenir pour empêcher cette loi, et ce à n’importe quel moment du processus, et en a encore la possibilité, ne l’a pas fait. Et il est peu probable qu’il le fasse.

    Il est pourtant lui-même le fils d’un immigré hongrois, mais Monsieur Sarkozy s’est fait un nom en politique grâce à ses attaques contre les immigrés plus récents que lui, notamment les Arabes d’Afrique du Nord.

    Il a été élu en instrumentalisant la question, grâce aux votes obtenus en flattant bassement les électeurs extrêmistes, dont les voix allaient jusque là a l’éternel candidat à la présidence Jean Marie le Pen.

    Les discours et les actions anti-immigrés sont une façon efficace d’obtenir des voix. hélas, ils conduisent à de mauvaises lois, à une mauvaise politique, et à d’inutiles souffrances humaines pour les individus, les familles qu’ils visent, instrumentalisent, exploitent.

    Monsieur Sarkozy voudrait bien qu’on le considère comme un homme d’Etat.
    Qu’il agisse en homme d’Etat.

    (NDLT: la dernière phrase, en anglais, est très forte: on nous dit que M. Sarkozy a une très haute estime de lui-même, mais qu’il n’est pas un homme d’Etat; ‘he should act like one’ est une formule utilisée pour souligner les failles morales des adultes ou les besoins d’éducation des enfants. On nous dit qu’il se comporte de façon aussi responsable qu’un petit garçon qui prétend être grand mais ne cesse de faire des bêtises, ou bien comme un homme dont le discours n’arrive plus à masquer les actes.)

    pescaloun
    —-
    L’humanité aura à répondre un jour, non seulement des actes des hommes malfaisants, elle aura aussi à répondre du silence des gens de bien.
    Jean Rostand

  7. 21/10/2007 at 17:25 superpado

    SOUS COUVERT DE SCIENCE, INTOLERANCE ET OBSCURANTISME EN FRANCE
    Edito du New York Times, journal de référence américain, soutien enthousiaste de N. Sarkozy
    Dimanche 21 octobre 2007

    Les questions d’immigration ont tendance à faire ressortir leurs plus bas instincts chez les responsables politiques qui pourtant devraient se montrer responsables et savoir ce qu’ils font. Le Congrès (US) nous l’a démontré cette année. Maintenant, c’est au tour de l’Assemblée nationale, en France. Elle est en train de finaliser l’acceptation et le vote d’une loi abjecte qui introduirait des tests ADN comme fondement potentiel pour l’exclusion de familles immigrées cherchant à retrouver leurs parents qui vivent en France.
    Les tests ADN peuvent être un moyen utile pour établir la culpabilité d’un criminel, ou bien son innocence. Mais ils n’ont pas leur place dans le droit de l’immigration.

    Les familles françaises actuelles, tout commes les familles américaines actuelles, sont constituées sur de nombreuses bases, au-delà du sang et de la génétique.
    Voila ce dont la majorité des responsables et des électeurs français devraient bien avoir conscience.

    Ils devraient bien aussi avoir conscience des leçons de prudence que leur impose l’histoire de la France moderne. En effet, sous l’occupation, les nazis ainsi que les collaborateurs de Vichy ont introduit les premières notions de pseudo-science du ‘sang’ (familial) dans le droit français, et les conséquences en ont été tragiques.

    (NDLT: et ne devrait-on pas au moins honorer la mémoire de ces erreurs et la mémoire cde ceux qui en ont fait les frais? Surtout qu’on arrive au 22 octobre, eh oui. Non comparaison n’est pas raison, mais il faut bien dire que tout le monde fait la même comparaison ce qui porte sa propre signifiance.)

    L’amendement ADN, proposé par un député proche du Président Nicolas Sarkozy, a été dénoncé avec colère et vigueur par l’opposition de gauche ainsi que par les députés de droite qui ont encore des principes et même un membre du gouvernement Sarkozy. [NDLT d’un seul coup, dans la version anglaise, la gauche n’est plus représentée par les termes honnis de ‘socialistes’, dont la connotation est proche de ‘dictateurs staliniens’ en anglo-américain, mais du terme "center-left", c’est-à-dire modérés de gauche]
    En conséquence, la loi a été amendée de modifications linguistiques, mais pas suffisamment. Pendant ce temps, Monsieur Sarkozy, qui aurait pu intervenir pour empêcher cette loi, et ce à n’importe quel moment du processus, et en a encore la possibilité, ne l’a pas fait. Et il est peu probable qu’il le fasse.

    Il est pourtant lui-même le fils d’un immigré hongrois, mais Monsieur Sarkozy s’est fait un nom en politique grâce à ses attaques contre les immigrés plus récents que lui, notamment les Arabes d’Afrique du Nord.

    Il a été élu en instrumentalisant la question, grâce aux votes obtenus en flattant bassement les électeurs extrêmistes, dont les voix allaient jusque là a l’éternel candidat à la présidence Jean Marie le Pen.

    Les discours et les actions anti-immigrés sont une façon efficace d’obtenir des voix. hélas, ils conduisent à de mauvaises lois, à une mauvaise politique, et à d’inutiles souffrances humaines pour les individus, les familles qu’ils visent, instrumentalisent, exploitent.

    Monsieur Sarkozy voudrait bien qu’on le considère comme un homme d’Etat.
    Qu’il agisse en homme d’Etat.

    (NDLT: la dernière phrase, en anglais, est très forte: on nous dit que M. Sarkozy a une très haute estime de lui-même, mais qu’il n’est pas un homme d’Etat; ‘he should act like one’ est une formule utilisée pour souligner les failles morales des adultes ou les besoins d’éducation des enfants. On nous dit qu’il se comporte de façon aussi responsable qu’un petit garçon qui prétend être grand mais ne cesse de faire des bêtises, ou bien comme un homme dont le discours n’arrive plus à masquer les actes.)

    pescaloun
    —-
    L’humanité aura à répondre un jour, non seulement des actes des hommes malfaisants, elle aura aussi à répondre du silence des gens de bien.
    Jean Rostand

  8. 21/10/2007 at 20:43 Nicolas D

    Merci Superpado.

    Mais je ne pense pas que les membres du Gouvernement et autres leaders UMP, toujours prompts à nous mettre à la figure ce qui se fait de "mieux" ailleurs, auront la même réactivité à commenter cet article.

    La citation de Jean Rostand est magnifique et à méditer !!

  9. 21/10/2007 at 20:43 Nicolas D

    Merci Superpado.

    Mais je ne pense pas que les membres du Gouvernement et autres leaders UMP, toujours prompts à nous mettre à la figure ce qui se fait de "mieux" ailleurs, auront la même réactivité à commenter cet article.

    La citation de Jean Rostand est magnifique et à méditer !!

  10. 21/10/2007 at 22:12 michele, plus tard

    je suis très heureuse Marc, Nicolas, Superpado.. d’avoir des lecteurs qui nous ouvrent la porte vers le large et qui nous gardent d’être trop bordelo-bordelais.
    Merci de ces éclairages et bravo à Nantes.

  11. 21/10/2007 at 22:12 michele, plus tard

    je suis très heureuse Marc, Nicolas, Superpado.. d’avoir des lecteurs qui nous ouvrent la porte vers le large et qui nous gardent d’être trop bordelo-bordelais.
    Merci de ces éclairages et bravo à Nantes.

  12. 21/10/2007 at 22:12 michele, plus tard

    je suis très heureuse Marc, Nicolas, Superpado.. d’avoir des lecteurs qui nous ouvrent la porte vers le large et qui nous gardent d’être trop bordelo-bordelais.
    Merci de ces éclairages et bravo à Nantes.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel