m

Un article à la une de la Sueddeutsche Zeitung (qui couvre très largement le sud et l’ouest de l’Allemagne, tout en ayant l’autorité d’un quotidien national) nous alerte sur l’omerta médiatique qui régit notre presse nationale. Je ne veux pas prendre parti, et bien que l’article soit un peu long, je donne la traduction in extenso. Malgré le caractère sans doute imparfait de la traduction, certaines phrases font mal à notre ego national et à notre propension à nous poser en défenseurs des libertés et des droits.

« Des journalistes qui couvrent au lieu de découvrir », Sueddeutsche Zeitung, 4 décembre 2007

« Si, en Allemagne , un journal titrait : « Angela Merkel couvre des caisses noires  » , tout le monde en parlerait pendant plusieurs jours, à la condition que l’information soit correcte et vérifiée.

Dans ce cas, purement hypothétique, la Chancelière serait bel et bien dans un noir pétrin. Par contre, le fait que le Président français, Nicolas Sarkozy ait eu connaissance du soupçon pesant sur le patronat d’avoir versé des millions de pot-de-vin aux syndicats et d’avoir fermé les yeux, a été étouffé chez nos voisins français. Pourtant un journaliste de l’hebdomadaire « Marianne » a fait une investigation complète du scandale et l’a décrit jusque dans les détails. L’affaire a même été à l’origine d’une dépêche d’agence, il a une dizaine de jours, mais personne, à l’exception de quelques pages internet, ne s’en est saisi. Tous les grands médias ont ignoré le scoop. Et pourtant le porte-parole du Président n’a toujours pas démenti cette information, malgré des questions insistantes sur cette affaire.

Pour l’auteur de l’article de « Marianne » les choses sont claires : « Comme vous le savez, en France, tous les médias se soumettent à Sarkozy », dit Eric Decouty. Lui-même venait d’arriver à « Marianne » quelques semaines seulement auparavant, en provenance du « Figaro », journal dévoué au gouvernement. L’affaire parait plausible, ne serait-ce que parce que l’amitié entre Sarkozy et les grands noms de la presse – Dassault, Arnault, Lagardère, Bolloré, Bouygues, Pinault – qui sont en même temps propriétaires des grands groupes industriels- est de notoriété publique.

Isabelle Bourgeois, experte indépendante des médias, considère que les participations industrielles au sein des médias français sont en effet problématiques, mais elle conteste l’affirmation de la soumission de l’ensemble des médias à Sarkozy. Les scandales de ses prédécesseurs Chirac et Mitterrand n’auraient d’après elle, pas fait d’avantage l’objet de publications. « La France n’est pas une démocratie médiatique », et « il n’existe pas de culture de la critique, » dit elle. Celui qui critique est vite considéré comme quelqu’un qui crache dans la soupe. Voici la différence culturelle qui mène aussi, selon I. Bourgeois, à ce que les journalistes n’apprennent pas à approfondir les questions, à rechercher correctement et aussi à être critiques envers eux-mêmes.

S’y ajoute le fait que les journalistes se voient rapidement traduits en justice. Certes, la France connait la liberté d’opinion individuelle, mais il n’existe pas dans sa Constitution un droit garanti des médias ni de droit à la libre information.

Au lieu de cela, il y a le secret de l’information. Quiconque publie une information désobligeante ou calomnieuse à l’égard d’ une personnalité, risque d’être soupçonné de l’avoir obtenue de façon illégale. Pire encore : s’il désigne la personnalité de façon nominative, il risque de se faire assigner pour calomnie. C’est pourquoi les médias français gardent en règle générale l’anonymat sur leurs sources d’information.

Ce n’est que sous une forme humoristique ou ironique qu’ils peuvent émettre ou imprimer ce que personne n’oserait publier. L’hebdomadaire satirique « Le canard enchainé » qui est publié tous les mercredis est ainsi devenu le seul support d’investigation en France – et ceci avec certaines restrictions. Le ministère de l’intérieur a le droit de jeter un coup d’œil dès le mardi soir sur les textes du « Canard » pour s’armer …

Bref, c’est comme jadis à la Cour – le fou a le droit de tout jeter à la figure du Roi, aussi longtemps que cela reste du domaine de l’humour ».

Comments 26 comments

  1. 10/12/2007 at 08:51 Philippe V

    Pour illustrer ceci, le journaliste Robert est mis en examen pour son livre sur l’affaire CLEARSTREAM.
    D’ailleurs, on n’entend plus beaucoup parler de cette affaire.

  2. 10/12/2007 at 09:31 presse vassalisée ????????

    toc toc et alors, si cela nous plait "journaliste" de direct soir de faire 6 pleines pages sur la campagne législatives de juppé en JUIn quand on met un tiers de page pour le PS, si nos amis journalistes de TV7 ne parlent qu’en des termes élogieux de notre bon maire, que sud ouest soit noyauté par Juppé car la Mairie sairt tres bien faire pression pour droitisé un journal en principe d’information et non de désinformation.
    bon c’est vrai on ne vous laisse pas vous exprimer sur le blog à Juppé et ce dernier qd une question l’emmerde au conseil municipal part se cacher derriere une porte en pretextant un appel urgent mais diantre, qd on veut faire comme sarkozy à l’échelle régionale, tous les moyens sont bons, on est déjà assez sympa de vous laisser "clavarder" sur ce blog….

    Mais bon tout bordelais sait que ce que je viens de dire n’est que fiction et palabre, rien de tout cela ne pourrit la vie bordelaise meme si le rousset nouveau est annoncé…..

  3. 10/12/2007 at 10:54 Gérard ELOI

    Pendant la campagne présidentielle, le lynchage de la candidatesocialiste et la promo du candidat UMP par une majorité de medias fut très claire.

    Mais le vent est en train de tourner : puisqu’il y a décroisance au lieu de la croissance promise, il y a baisse du pouvoir d’achat. Combien de personnes n’auront plus les moyens de se payer Paris-Match ? En plus, avec la taxe TV ajoutée à ceux qui en étaient exonérés, les personnes âgées (qui avaient été récupérées dans l’électorat de droite) n’auront plus les moyens de continuer à regarder la TV. Les medias vont donc perdre de leur influence…tandis que nos blogs sont toujours là !

    J’espère ne pas être trop utopiste ?

    Bonne journée

    GE

  4. 10/12/2007 at 11:15 Eric

    Proposition :que chacun de nous assure un service de veille démocratique en lisant chacun un quotidien européen et en rapportant ce qui concerne la France
    la différence d’optique est en général considérable avec ce que rapportent les médias français

  5. 10/12/2007 at 11:59 James

    En effet, on apprend beaucoup en jetant un regard sur ce qui se passe en dehors de l’hexagone et sur ce qui se dit sur la France et surtout sur son hyperprésident. Cela relativise considérablement tous ces articles élogieux plaçant la France en tête de l’humanité. On apprend que beaucoup de chemins mènent à Rome et que l’universalisme de ce qu’on croit et de ce qu’on prêche en France s’arrête souvent sur les bords du Rhin.
    En ce qui concerne les médias français, ce qui frappe l’étranger c’est la présentation des informations dans le JT des chaines nationales, qui noient souvent l’information dans un spectacle mettant en valeur le présentateur, de même que ces innombrables plateaux où personne n’arrive à finir une phrase ou idée sans être interrompu. Je suis particulièrement agacé par la façon dont se passent les interviews dans France inter tous les jours à 8h20 avec "l’invité du jour" où on entend surtout le journaliste qui ne supporte pas que son "invité" parle de façon continue plus de 10 secondes. Il lui pose une question du genre "quel est votre position en ce qui concerne le pouvoir d’achat" qui nécessiterait sans doute un peu de développement et de nuances, mais non, après la première demie-phrase il interrompt son interlocuteur, donne sa propre idée et passe à un autre sujet. Agaçant, en effet.
    Seules exceptions à cette forme de journalisme saccadé: France Culture et ARTE (mais ARTE n’est pas tout à fait une chaine française…)

  6. 10/12/2007 at 19:19 Le Zebre

    @ GE :
    Une fois n’est pas coutume, cette fois-ci, j’ai plus de mal à vous suivre : la campagne de Ségolène a fait l’objet de beaucoup d’erreurs de com’ (et de bons coups aussi), les medias n’ont eu qu’à les relater ; enfin, ce ne sont pas eux qui écrivent des livres en pagaille pour bien tuer notre candidate, mais les "leaders" du PS…Une bien belle initiative que la leurs !!! Gardons-en la mémoire.
    (PS: il n’y a pas de décroissance de l’économie, mais une croissance plus faible que prévue par le gouvernement)

    Ceci dit, le post initial de MD pose effectivement de vraies questions.

  7. 10/12/2007 at 20:03 Renard

    La Fontaine déjà risquait pour sa liberté, il se servait des animaux pour dénoncer le roi et sa cour.

    Est-ce que depuis, cela a beaucoup changé dans le pays des droits de l’homme ?? .

    Qu’il nous faudra nous résoudre à nommer, patrie des escrocs, des menteurs, des arrivistes, des poltrons, des cireurs de pompes, paradis pour dictateurs et de toutes personnes à éviter.

  8. 10/12/2007 at 20:12 Tous à bicyclettes .

    Rassurez vous James, nos chaines obligatoires commencent à s’inquiéter de leurs baisses d’audience, ils ne comprennent pas pourquoi les gens les écoutent de moins en moins !!!!!! .

    D’accord avec vous pour France inter, d’ailleurs je ne regarde plus qu’Arte et n’écoute plus que France culture, pour m’informer d’une autre manière, je surfe !!!! .

    Amitiés oranges .

  9. 10/12/2007 at 21:00 Gérard ELOI

    @ Le Zèbre

    Tu dis " J’ai du mal à vous suivre"

    Je souhaiterais que tu laisses tomber le vous.

    Et je reconnais que mes commentaires sont souvent plus intuitifs que mûrement réfléchis..C’est un "rythme" (que j’ai bien des difficultés à suivre) auquel j’ai dû me réadapter pendant la campagne présidentielle, puis pendant les législatives…

    Le terme décroissance était une erreur ? D’accord…mais il y a quand même "décroissance" du pouvoir d’achat !

    Beaucoup d’erreurs de com pendant la campagne ?
    Je nuancerais en disant "quelques erreurs", mais qui furent tellement gonflées…

    A mon avis (mais c’est évidemment subjectif), la seule erreur de com de Ségolène était, et reste, son manque de facilité de synthèse. Elle est trop "didactique", donc, des fois y’en a qui ne l’écoutent pas jusqu’au bout.

    Faut savoir plus synthétiser, et asséner du tac au tac des formules choc. Ce n’est pas son style…Il suffit que son équipe compense, car on ne peut quand même pas lui demander de renier sa personnalité.
    D’un autre côté, rappelons-nous combien sa marge de manoeuvre fut étroite : pendant des mois, on a abruti le public en bourrant dans les crânes qu’ elle n’avait "pas d’idées". Quand elle présente ensuite cent propositions, on trouve que c’est trop long !
    Rien ne lui aura été épargné.

    J’espère que la roue de l’infortune aura tourné suffisamment au printemps afin qu’ Alain Rousset et son équipe aient avancé d’un nouveau pas de géant dans la foulée victorieuse initiée par Michèle.

    Amicalement

    GE

  10. 10/12/2007 at 21:28 M.V.

    Dans le blog ,au chapitre "oû est le choc de croissance?", un billet de Gérard Eloi (n°10) a attiré mon attention, et je suis allée sur Google explorer les rubriques concernant "Les Maîtres du Monde". En bref, ils sont "un groupe multimédia à Structure Extensible, fondé en 1983, oeuvrant plus ou moins dans la clandestinité sur les ondes cathodiques ou même sur scène…" Leur projet est "le contrôle global de la société: manipulations génétiques, contrôle des esprits, implants…", pour un "monde de terreur", une "société de surveillance, traçabilité, désinformation, aliénation concernant l’économie, la démocratie…". Continuez par vous-même sur Internet et vous verrez qui est concerné au niveau executif, c’est assez effrayant.
    J’avais déjà une petite idée, car je sais par expérience que certaines méthodes sont en marche, concernant le formatage de l’information, mais aussi la systématisation du contrôle et de l’évaluation; il s’agit là d’une forme de gouvernement par les "choses", c’est-à-dire par un système qui marche tout seul, sans tête pensante. Jean-Claude Milner (linguiste, président du Collège International de Philosophie), dans son opuscule titré "la Politique des Choses", pose une question aux politiques pour les sensibiliser et les inciter à prendre en compte cette orientation de la civilisation. Je dois confesser que, pour faire une bonne action, je me suis improvisée relais de M.Milner, et ai envoyé son livre à M.F.Hollande. Je voulais que celui-ci sache que des politiques, les socialistes, sont attendus sur des questions de fond qui n’ont peut-être pas l’air d’être politiques au premier abord, mais n’en sont pas moins indispensables à la construction d’un nouveau projet humaniste. M.Hollande (homme ex-quis), m’a courtoisement remerciée, mais j’ai su depuis par le livre de S.Royal (p 295), qu’il s’est ennuyé les mardis matin en compagnie d’experts et d’intellectuels.
    Gérard Eloi et tous les intervenants du blog qui dénoncent le fonctionnement délétère de nos médias, machines à chosifier, me poussent à reposer toujours la même question aux politiques éveillés, tant au plan national qu’au plan local; une VOLONTE POLITIQUE peut-elle tenter de freiner la folie naturelle des hommes? est-ce envisageable d’essayer?
    …un conseil: dans votre vie au quotidien, méfiez-vous des questionnaires et des évaluations…

  11. 10/12/2007 at 22:08 James

    @tous à bicylettes:
    "orange"? ce n’est vraiment pas ma couleur. Fayet, sam suffit!

  12. 10/12/2007 at 22:17 Tous à bicyclettes .

    Je me permets, vous avez tort, cette couleur sera notre avenir de plus, elle est apaisante !!!!! .

    Désolé, de vous avoir blessé, James .

  13. 10/12/2007 at 22:44 Gérard ELOI

    @ M.V.

    Je te remercie d’avoir pris mon billet (qui avait une petite allure ésotérique) au sérieux.

    Tu vois donc que je ne raconte pas d’inepties,…du moins si nous continuons à faire confiance à Google.

    Malgré mes "études " et interrogations en cours, à ta question : "Une volonté politique peut-elle freiner la folie naturelle des hommes ?", je réponds "Oui, mais ce sera dur". Oui, depuis que j’ai fait la connaissance de personnes honnêtes comme Ségolène (avec qui j’ai particpé à une réunion de travail à Paris) ou Michèle (que je ne connais que virtuellement), sans oublier cette chère Najat.
    Pour combattre l’adversaire, faut bien le connaître. En plus des Maîtres du Monde, je te conseille d’aller voir, si ce n’est déjà fait "Illuminati" sur Google.
    Je prépare un petit dossier sur le sujet, que j’ai proposé à Marianne (mais pas de réponse), et qui paraîtra au-moins sur mon blog,
    centpenseespourvous.blogs…

    jeudi 13 décembre.

    Mais ce n’est peut-être qu’une goutte d’eau dans l’ Océan…

    Amicalement

    GE

  14. 11/12/2007 at 09:06 terre à terre

    à tous à bicyclette :

    Pourquoi écrire que le orange est une couleur apaisante ? Cette couleur fait partie des couleurs chaudes ! Même sur une chose aussi simple, déformer la réalité, quand même, quelle idée ?

  15. 11/12/2007 at 09:35 militant 3

    Je préfère un rouge, vert ou bleu honnêtes à l’orange qui suscite l’impression du double jeu.

  16. 11/12/2007 at 09:39 militant 3

    (suite): bien sur, je parle de l’orange bordelais…

  17. 11/12/2007 at 11:13 M.V.

    @ Gérard Eloi
    Moi aussi, je suis très séduite par la très grande honnêteté de S.Royal et de Michèle, qui confine à une forme de pureté. Leur grand mérite c’est de vouloir traduire en actes leurs convictions profondes, et ce que je reconnais en particulier à Ségolène, c’est sa lucidité, sa formidable intuition sur la mutation de notre civilisation et la parade à y apporter; il faut que Michèle la "colle" de près.
    Pour revenir aux médias pourris et en réponse aux questions-réponses de certains internautes plus haut, je dirais encore que je rêve d’ un système d’information parallèle, mais on m’a déjà répondu que c’était trop onéreux. Je vais vous faire part d’une réalisation qui dure depuis plusieurs années: j’ai travaillé à Melle (fief de Ségolène) de 1981à1984; un professeur en Economie et Sciences Sociales du lycée (je le nomme, Yves Debien, Ségolène le cite dans son livre)) y a crée une radio locale, D4B si mon souvenir est bon; cette radio artisanale était un vrai bonheur ; on y parlait des activités et des nouvelles du pays mais aussi sur des sujets généralistes, économiques, culturels…Si d’autres le font, pourquoi pas nous?…comme dit l’autre "si on veut, on peut"…
    (une confidence: je ne regarde plus que Arte, et je n’écoute plus que France culture qui ,pour son émission "travaux Publics" a planté sa tente à Melle et parlé de la radio locale que j’évoque).

  18. 11/12/2007 at 13:52 Gérard ELOI

    @ M.V.

    Ton idée de créer une radio indépendante est excellente…

    Mais bien plus difficile à réaliser qu’il n’y paraît.

    Il faut une documentation complète et tenue non pas à jour, mais à la minute. Donc il faut une équipe au boulot 24 H sur 24 pour être performant. Existe-t-il des bénévoles prêts à oeuvrer 24 H par jour et 365 jours par an ?
    Je ne pense pas : pendant la campagne, à peu près de février au 17 juin, je "travaillais" dix à douze heures par jour. Et ce fut le maximum pour l’énergie qui me reste. En plus, il faut suffisamment de disponibilité : je suis pré-retraité pour cause de maladie. J’ai du temps, mais un rythme nettement insuffisant, donc de réelles limites…

    Pour un nouveau media efficace, il faut une équipe de professionnels, donc il faut les moyens financiers de les engager. Il faut aussi le matériel et les connaissances techniques…

    Avec mon équipe (petit groupe d’amis dans DA), nous avons eu le projet d’un journal, puis d’écrire un livre,…mais rien n’a pu être réalisé.

    Ce que nous faisons : continuer d’alimenter nos blogs, en échangeant nos informations. Il y a les spécialistes du net, qui trouvent toute l’actualité avec tous les liens imaginables à la vitesse de l’éclair, et il y a celles et ceux qui commentent cette actualité sur leurs blogs…en espérant être suffisamment lus !

    Je te rappelle, et je rappelle en même temps à toutes et à tous, que l’émission Arrêt sur image, de Daniel Schneiderman sera relancée en janvier, sur Internet. On peut déjà s’ y abonner, et recevoir la newsletter. Renseignement sur le blog de Daniel (accessible en tapant ses prénom et nom sur Google).

    On peut faire la "promo" de Daniel, et aussi celles de Désirs d’avenir, du blog de Michèle dans le Sud-Ouest,…via nos blogs, ou en discutant au boulot, en rue, en faisant la file au magasin,…

    Faut se montrer inventif, aussi. Un seul exemple. Pendant la campagne présidentielle, nous avons distribué des photocopies du volet "Pouvoir d’achat" du programme de Ségolène en même temps que le tract "officiel" sur un parking de supermarché un samedi, en disant aux gens : "Avec Ségolène, votre caddie reviendrait moins cher". Un seul regret : nous n’avons pas (à une dizaine) fait tous les supermarchés du pays, et nous n’avions pas les moyens d’imprimer 20 millions de feuillets…

    Amicalement

    GE

  19. 11/12/2007 at 18:33 nadine

    Denis Robert, Guillaume Dasquié : ils paient cher leur vigilance en notre nom. Denis Robert est ruiné par les procédures, Guillaume Dasquié traité comme un truand. Mais tout va bien, les confrères continuent sereinement leur travail "d’information" à grands coups brosse à reluire.
    Ils doivent d’urgence lire ou relire "Matin Brun" de Franck Pavlov. A pas de loup, la caricature se met en place…

  20. 11/12/2007 at 18:47 James

    Je suis un peu déçu des réactions à ce billet en ce qu’il concerne un point faible évident du journalisme/des médias français. Pourtant ce sont ces médias qui dans une démocratie normale devraient représenter le "quatrième pouvoir", censé assurer un certain contrôle des institutions et de la société. Dans les discussions on se plaint souvent des articles partisans, d’une information lacunaire ou lêche-botte, la confusion entre information et opinion, de la connivence entre médias et pouvoir, du manque de pluralisme, de la peopolisation des magazines: rien de tout cela dans vos commentaires, Chers Français. Etes-vous contents de cette situation? Ou n’existe-t-elle que dans mon imagination?

  21. 11/12/2007 at 20:40 michele

    je ne suis pas déçue des réactions à ce billet ! en réalité, aucun de nous n’est content ni de la starisation, qui fait que l’on n’interviewe plus que les personnes en vue, ni de la simplification de la politique. Chacun de ceux qui s’expriment ici le montrent. Tous nous voudrions qu’un média de gauche indépendant (journal, radio) puisse trouver sa place. Mais cela suppose de tels moyens financiers que plus personne n’a le dos assez large. Je n’ai pas même parlé de télé, qui défie toute possibilité en matière financière et c’est une des raisons pour laquelle je m’en défie. Une minute d’info suppose de tels moyens, que même cette minute ne peut pas etre indépendante.

    C’est aussi une des raisons qui me fait aimer nos blogs, les médias en ligne, et cette nouvelle culture où il faut savoir faire son chemin, avoir une fois encore l’esprit aiguisé et critique, mais où l’on sait que quelqu’un qui écrit son billet dans son coin, avec comme seule arme, son ordinateur, a de raisonnables raisons d’être sincère !

  22. 11/12/2007 at 22:49 Alain

    à James et Michèle ,

    Ce n’est pas très facile de prendre de la distance, nous sommes si habitués à notre quotidien ! Nous la prenons un peu plus aisément lorsque l’un ou l’autre glisse dans ce blog des éléments de la presse étrangère. Je veux dire : à la fois comment cela fonctionne ailleurs, cette différence découverte est toujours très instructive et ouvre des horizons, et comment la France, ses médias, sa politique, etc. est perçue dans les médias étrangers. Les portes s’ouvrent alors, permettant de prendre mieux conscience.
    Il faudrait d’ailleurs le faire davantage.

    La peopolisation des médias a souvent été évoquée dans ce blog, James, la photo de Rachida Dati mise dans le diaporama, belle femme aguichante, prête pour jouer Carmen mais pose totalement déplacée en tant que ministre, est une preuve de plus. R Dati a quand même une curieuse personnalité.
    Je pense que tous ici sont ulcérés de la manière dont les plus hauts rôles de l’Etat galvaudent l’honneur de leur fonction, et par suite la politique. Mais il faut croire que ça marche, puisque ils sont nombreux à pratiquer ainsi… Mais attention le jeu est risqué, le vent tourne peut-être, et des politiques telles que Ségolène Royal ou Michèle, tellement plus vraies et plus sincères, plus humaines aussi forcent le respect. A terme, ça sera forcément payant. Tout la question est : Quand ?

  23. 11/12/2007 at 23:53 pseudo

    à l’attention de Nadine : Pour l’affaire G. DAQUIE, c’est un peu plus compliqué.
    Pour D. ROBERT, l’affaire est étrange. De toute façon, l’instruction n’a pas été arrêtée.
    à l’attention de Philippe V : On pourrait poser la question à D. de V. Non ?

  24. 18/12/2007 at 13:37 James

    A tous ceux qui nous servent comme ligne de défense la loi de 1881, qu’ils lisent la jurisprudence de la Cour européenne des Droits de l’homme à Strasbourg qui condamne régulièrement (la dernière fois cet été) la France dans le domaine de la "liberté de la presse". Un peu plus d’humilité de la part des citoyens de la Grande Nation, berceau des droits de l’homme, ne ferait pas de mal.
    Et j’insiste: liberté d’information et liberté d’expression ne sont pas la même chose, ne déplaise à certain sur ce blog qui les confond systématiquement.

  25. 22/12/2007 at 15:15 Reineke

    @… comme nous Khan
    Heureusement on a des gens illustres et illunminés comme toi, détenteurs de la vraie Sagesse et Connaissance. Ne pourrais-tu pas avoir pitié des pauvres c… que nous sommes et nous épargner à l’avenir de tes Lumières aveuglantes?
    Merci d’avance

  26. 22/12/2007 at 15:15 Reineke

    @… comme nous Khan
    Heureusement on a des gens illustres et illunminés comme toi, détenteurs de la vraie Sagesse et Connaissance. Ne pourrais-tu pas avoir pitié des pauvres c… que nous sommes et nous épargner à l’avenir de tes Lumières aveuglantes?
    Merci d’avance

Répondre à terre à terre Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel