m

Un muscle mou qui travaille plus dur que tous les autres.

Qu’est donc ce drôle d’organe que tout aujourd’hui concourt à anesthésier, à endormir, à déjouer quand il faudrait au contraire le développer, l’entretenir, l’aguerrir, l’entourer de soins et de vigilance parce qu’à tout prendre, il reste le meilleur de nos outils ?

Le cerveau bien sûr. Il ne faut pas en faire toute une histoire : un organe comme un autre, juste un peu plus malin et plus complexe, qu’il il faut protéger de l’ excès de tout ce qui n’a d’autre objet que de l’atrophier ou de l’anesthésier : la télé, les jeux stupides, les drogues, l’alcool, le grignotage toute la journée… A des degrés divers, tous ceux-là ont d’abord cette fonction, vider la tête, détourner la pensée d’elle-même.

Quand il y aura pour l’entretien de ce muscle autant de magasins, d’articles variés, de substances diverses, que pour tous les autres muscles, nous irons mieux. A quand un immense décathlon de la tête, un José Bové de la mal-bouffe intellectuelle ?

A vrai dire, pour ce dernier exemple, je me sens assez bien dans le rôle et je pose clairement ma candidature.

Comments 9 comments

  1. 30/07/2007 at 15:55 Sauvons les madeleines

    Chère Madame la députée,
    Pardon de réagir aussi vivement, mais je suis aux regrets de devoir vous signifier mon vif désaccord avec les propos que vous avancez ici.
    Je ne peux qu’adhérer à vos propos sur la liquéfaction des neurones à laquelle nous assistons, mais de grâce préservez le grignotage. Ce n’est pas à vous que je vais apprendre le rôle crucial de la tablette de chocolat lorsque, durant de dures révisions, le moral est en berne. Comment ne pas affirmer que la salvatrice madeleine que nous venons chercher au milieu d’un ouvrage indigeste ne nous aide pas à mieux l’ingérer ? Souvent, durant de dures nuits passées à pédaler ferme sur un cours aussi passionnant que le dernier reportage sur le chiwawa de Paris Hilton, il s’est trouvé une barre chocolatée pour sauver la situation et nous offrir, l’espace d’un infime instant, un hâvre de paix où notre "muscle" a pu se ressourcer.
    Non, Madame Delaunay, n’opposez pas grignotage et intellect, car là je me facherai tout rouge.
    Ma révolte vient de loin, du lointain souvenir du pot de nutella, fidèle à son poste, et toujours efficace.
    Voilà un dopage bien inoffensif, surtout lorsqu’il intervient au milieu d’une journée de lecture et vient soutenir l’attention.
    Enfin, pour achever de vous convaincre, je fais appel à votre initimité culinaire: vous aussi, chère madame la députée, vous avez du connaître le petit goût de la biscotte grillée dans l’infusion au tilleul, que vous préparait l’un de vos aïeul… Petit goût dont vous recherchez encore la saveur, peut être inconsciemment, pour vous rassurer, et trouver un apaisant réconfort.
    je songe d’ailleurs que l’opposition devrait se battre pour instaurer des distributions de madeleines à l’Assemblée nationale (proche de l’église de la Madeleine, cela dit en passant). La profondeur des débats et la richesse des échanges s’en trouverait renforcée, je n’en doute pas.
    Peut-être une proposition de loi que notre chère majorité accepterait de voter ?

  2. 30/07/2007 at 17:19 DEB

    Qu’il est bien beau, bienvenu, bien réconfortant ce petit papier lâché au vent… Merci Michèle.

  3. 30/07/2007 at 18:27 James

    Bravo, "Sauvons les madeleines", pour cette excellente riposte à l’ascèse moralisatrice de notre députée préférée! L’homme ne vit que de l’intellect!

  4. 31/07/2007 at 08:32 Periz

    L’une des fonctions essentielles du cerveau ne consiste-t-elle pas à ne pas être complaisant avec soi-même? drogue pire que toutes celles que vous énumérez, Michèle. Ce ne sont pas les neurones qui font l’esprit… je pense.

  5. 31/07/2007 at 12:42 Lucas Clermont

    Le grignotage ? C’est en effet un excellent moyen pour anesthésier les plaisirs intenses d’un repas de qualité.

    Tu as raison de t’insurger contre notre société molle, fade, geignarde et prétentieuse, qui se revendique libre de s’avachir, heureuse de ne penser que l’accessoire.

    J’entrevois ton programme. Fonce ! Cela dit, hélas, tu seras un peu seule.

    P.-S On a évoqué la stratégie du coucou à propos de Sarkozy. Je n’ai pas trouvé de vidéo de la nidification, mais on lira dans le site qui suit comment se passe la nidification (paragraphes : comportements et nidification) : http://www.oiseaux.net/oiseaux/c...

  6. 31/07/2007 at 19:05 DEB

    Je conseille un excellent article :
    domi33.blogsudouest.com/2…

  7. 31/07/2007 at 19:12 michele

    Merci "sauvons les madeleines" de cette réponse offensive ! Pour me disculper , je n’ai que le mot "excès" que vous n’avez guère pris en considération.. Donc les madeleines sont sauves, les paquets géants et quotidiens de madeleines restent au contraire dans mon champ de mire.

    Plus sérieusement, les troubles alimentaires sont souvent mal compris. Ils expriment bien souvent une angoisse, une imcapacité à s’occuper de manière positive. En rentrant chez soi, face au néant de la soirée, dans des tas d’autres moments. Manger anesthésie, et pourtant mérite mieux.

  8. 31/07/2007 at 19:17 poirier dominique

    pour ce qui est du cerveau sarkozy va s’en occuper aussi, azheimer ça y est il découvre et en fait une grande cause nationale et comme il pense que tous lesfrançais en sont atteints ils remet sur la table sa "franchise médicale" pour soi disant aider la recherche pour cette maladie, je crois que vraiment il se fout de notre gueule!! pardonnez ma vulgarité mais je suis sincèrement agacée de cette récupération de ceux qui souffrent en culpabilisant les autres pour qu’ils mettent la main au portefeuilles en la bouclant.Et ceux qui crèvent parce qu’ils n’ont pas de logements et de boulot ils ne pourront plus se soigner non plus?
    Ou va t-on ça fait peur!!!

  9. 31/07/2007 at 23:02 Sophie

    Cerveau que la Ministre des Finances Christine Lagarde nous a très officiellement enjoint, dans son discours du 10 juillet devant l’Assemblée Nationale, de ne plus utiliser désormais… (voir si le coeur vous en dit le rapport et le commentaire que j’en ai fait ici : chez-sophie.hautetfort.co…
    Discours stupéfiant de rhétorique néolibérale entièrement "décomplexée", qui ne peut que susciter indignation et inquiétude. Je confesse que j’aurais aimé entendre les responsables politiques de gauche s’en insurger à haute voix dans les médias.

Répondre à Lucas Clermont Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel