m

Sud Ouest, le 18 février 2010

SANTÉ. Michèle Delaunay, Députée socialiste, se bat pour la disparition des biberons en plastique.

Régulièrement, la Députée Michèle Delaunay, médecin, propose à la ville de Bordeaux des « idées » en rapport avec la qualité de vie des Bordelais et leur santé.

La semaine dernière, elle a proposé que le maire de Bordeaux prenne un arrêté municipal afin d’interdire, dans les établissements municipaux bordelais, l’utilisation des biberons en plastique présentant des traces de bisphénol A. On sait la dangerosité de ce produit chimique présent dans les biberons plastiques sur la santé des enfants. Les scientifiques ont prouvé que leur usage pouvait avoir des conséquences graves.

Cette nouvelle proposition a été balayée d’un revers de main par la municipalité d’Alain Juppé, affirmant imposer depuis un an des biberons en verre dans ses crèches (lire le Tire-bouchon dans « SO » du 13 février).

Michèle Delaunay n’a pas apprécié du tout la réponse de la mairie, un rien « autoritaire » : « La Ville a menti et je connaissais déjà cette mesure, j’étais informée, affirme la Députée. Je demande que la Ville aille plus loin, l’arrêté municipal interdit l’usage de ces biberons et impose une information aux parents. Ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. La plupart des parents apportent leur biberon à la crèche, en plastique ou pas. Aucun conseil ne leur est fourni. Certaines crèches comme celle du quartier du Grand-Parc achètent leurs stocks de biberons individuellement. La Ville ne contrôle pas. À quoi sert un achat de biberons en verre tenant compte du principe de précaution, s’il n’est assorti d’aucune information ? », demande-t-elle.

Auteur : Isabelle Castéra

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel