m

Nous avons aujourd’hui la confirmation du prochain remembrement électoral de notre département. L’affaire est passée ce matin en conseil des ministres, sans que nous (=les députés de gauche) ayons bien sûr le moindre éclaircissement sur le projet.

Un département qui envoie à l’Assemblée 8 députés de gauche sur 11 ne pouvait qu’aiguiser le couteau électoral d’Alain Marleix, chargé de cette mission, tout en étant secrétaire d’Etat aux affaires électorales, conjonction pour le moins contestable et peu garante d’impartialité.

La deuxième circonscription, « désanctuarisée » en juin dernier en tant que bastion de droite, devra être éxaminée avec une particulière attention.

L’objet du redécoupage est l’évolution de la population. Le nombre d’électeurs, retenu comme chiffre moyen souhaitable, est de 125 000. La deuxième circonscription en comptant 123 000 devrait être, s’il n’y a pas d’intentions déloyales, protégée.

Mais…

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel