m

Le blog a pris presque 48 heures de vacances que j’ai vécues comme de longues et bienfaisantes vacances après la comédie d’Alain Juppé à la CUB (vendredi 27). Départ fanfaronnant après un mot maladroit du vert mérignacais Gerard Chaussé. Maladroit, en effet, mais rien de plus et que son auteur était prêt à retirer (« l’ancien maire, et « parait-il » le nouveau maire de Bordeaux »). Je ne suis pas sûre qu’Alain Juppé se serait battu en duel pour autant si la mode demeurait aux duels.

En réalité, celui qui a dit, dans sa conférence de presse de retour, « les Bordelais ne comprendraient pas de me croiser dans la rue et que je ne sois pas leur maire », n’a littéralement pas supporté d’être présent à la CUB et de n’en être pas le président. Désagrément aggravé par l’invitation d’Alain Rousset: « Cher ami, venez vous assoir à côté de moi… ». C’est plus grave qu’il n’y parait et finit de me convaincre que l’on doit d’abord se battre sur le non cumul des mandats dans le temps. A n’avoir jamais exercé d’autre fonction que politique, AJ a perdu ce que je sais très difficilement qualifier autrement que : la capacité de se mettre à la place des autres et de relativiser ce qui le touche.

J’ai été, je l’avoue, choquée de la réaction démesurée à ce « parait-il » dont il était évident qu’il n’était qu’une formulation maladroite sans intention blessante. On aurait volontiers accepté qu’Alain Juppé demande à Gerard Chaussé de retirer ce mot, comme à plusieurs reprises nous l’avons fait (sans résultats) en Conseil Municipal contre des mots autrement plus injurieux de sa part. Je lis à l’instant dans Sud-Ouest d’hier qu’il a déclaré « n’avoir plus l’âge de se laisser offenser ». Nous non plus (je parle de l’opposition municipale). Puisse-t-il enfin l’entendre et avoir la même sensibilité à notre égard qu’il en a pour lui-même. Puisse sa majorité se solidariser de toute offense, fût-elle à notre égard.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel