m

Un des très gros dossiers de l’année porte un nom discutable : le cinquième risque . Pourquoi discutable : eh bien, tout simplement parce que vieillir est une chance !

Le gouvernement prépare un projet de création d’une 5ème branche de l’assurance sociale, d’où ce nom.

Il s’agit de la prise en charge de la perte d’autonomie liée à l’âge ; avec la possibilité de la lier aux autres formes de perte d’autonomie, accidentelles, maladives ou génétiques, c’est à dire au handicap, ce qui ne va pas sans interrogation.

Comment organiser cette prise en charge qui concerne de multiples acteurs ? Comment la financer : solidarité nationale, assurances privées, patrimoine ?

L’enjeu politique est considérable. L’enjeu social et philosophique ne l’est pas moins. C’est en effet la question de notre regard sur l’âge qui est posée.

Gériatres, sociologues et politiques en débattront avec vous à mon initiative ce soir 11 septembre, à 19 h 30, salle plénière du Conseil Général

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel