m

Si le journal Sud Ouest fait partie de la revue de presse du Ministre Jean-Louis Borloo, il a dû être ce matin ravi d’apprendre que son Ministère avait été proposé à Alain Juppé, et qu’il n’était en conséquence confirmé dans ce poste que par défaut.

On devine d’où vient l’ « indiscrétion » à l’origine de l’information. Le Maire de Bordeaux, éconduit d’un poste ministériel d’importance, fait de nécessité vertu. C’est de bonne guerre, mais pas totalement loyal, ne serait-ce qu’à l’égard du titulaire du poste.

L’Assemblée, en temps de remaniement, occupe une position assez favorable en terme d’indiscrétions. Beaucoup nous sont parvenues dans ces dernières semaines, puis dans ces derniers jours et beaucoup aussi ont été confirmées. Les seules concernant Alain Juppé démontraient que Nicolas Sarkozy avait peu d’envie de nommer quelqu’un qui « n’exclut rien » pour la présidentielle de 2012. Avouons que c’est assez logique. Villepin n’a pas davantage été sollicité .

De la même manière, le message était que, pour les finances comme pour l’environnement, on ne changeait pas de cap et on confirmait le bien fondé des actions et leur continuité en conservant les mêmes ministres.

C’est d’ailleurs ce que JL Borloo lui même a confirmé hier sur France-Inter.

« Faire de nécessité vertu est le beau et grand travail » disait Alain. Le philosophe Alain.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel