m

Un mot de Berlin où j’ai fait une courte virée autour du premier de l’an. Une certitude tout d’abord : les Berlinois ont eu beaucoup de malheur dans le siècle passé, mais ils ont eu une grande chance. Ne pas avoir Alain Juppé pour maire au moment de la réunification.

Berlin s’est une nouvelle fois reconstruite : des hectares entiers laissés vides, en particulier autour du terrible mur bâti en août 61, ne demandaient qu’à renaître et à exprimer l’avenir de la ville redevenue capitale. Innovations architecturales et immeubles solides se côtoient de manière assez équilibrée. Sous AJ , les Berlinois auraient risqué ce beau bric-à-brac de petits immeubles disparates qui fait du site exceptionnel de la rive droite de la Garonne une cité jardin digne des bords de la Midouze vers 1960.

(Pour ceux qui l’auraient oublié, la Midouze est le fleuve homérique, célébré dès la mythologie, qui traverse Mont-de-Marsan…)

Berlin donc. J’y suis allée beaucoup avant, peu avant, la chute du mur et maintenant. L’histoire, si formidablement présente à chaque coin de rue, donne l’impression de vouloir être effacée. Les plans ne portent plus ce fin pointillé qui indiquait l’emplacement du mur. Un seul mirador persiste, devenu mini-musée. Le « check-point charlie » est entouré de riants commerces..

Autre trace d’histoire, plus pregnante encore : la guerre et ses bombardements. Les restes, extraordinairement signifiants, de la « Kaiser-Wilhelm-Gedächtnis-Kirche », une haute dent creuse qui correspondait au clocher de l’église bombardée, étaient situés en secteur ouest, et je me souviens que lors de ma première visite, dans les années soixante, avec les « Jeunesses Européennes Fédéralistes » , ce monument nu, tragique, où le moindre nuage paraissait devoir se déchirer en lambeaux, m’avait grandement impressionnée. « La dent creuse » est toujours là, et une pancarte fait appel à souscription pour la réhabiliter. Mais elle est incluse dans un entourage si vivant (une place commerçante garnie de sapins de noël) que, ce jour-là au moins, la paix semblait s’être faite autour d’elle.

La différence d’atmosphère entre Berlin Ouest et Est demeure pourtant perceptible. Autour de « l’Ile aux musées », qui était située à l’est, des petits étals de pauvres marchandises venues de la Pologne toute proche racontent une histoire toute différente que les boutiques opulentes du Kurfürstendamm. Ce n’est plus bien sûr cette odeur de tourbe, utilisée alors pour le chauffage, ce maigre éclairage, ce silence qui m’avaient frappée lors de ma première visite à l’âge de 15 ans, juste une idée, une sorte de parfum discret d’une « civilisation » déjà lointaine…

Comments 20 comments

  1. 06/01/2008 at 16:48 M.V.

    Merci pour ce petit voyage (texte et photos), je rêve de Postdammer Platz.

  2. 06/01/2008 at 17:39 phl

    si les français savaient un peju plus regarder au-delà de leur tour Eiffel, ça leur ferait le plus grand bien ! Ca fait bientôt 20 ans que Berlin fazit son "petit (?) bonhomme de chemin et est devenu en Europe aujourd’hui l’une des métropololes les plus imaginatives, les plus conviviales, les plus "osées" (Berlin-Ouest avant le "mur" déjà). Ah, elle n’est pas classée UNESCO ! Elle n’a pas besoin de cela, car Berlin n’est pas un musée, mais une cité dynamique, pleine de verdure (les sangliers – il y en a 600 environ – dont un problème !) qui est "sans tambours ni trompettes" une capitale européenne ‘permanente’ de la culture, où – malgré les questions à régler avec les nouveaux arrivants – on vit dans un climat de vraie tolérance en tous genres… et en toute modestie. C’est vrai que l’aigle allemand à qui l’on a limé les serres (jusque dans les armoiries nationales et au Bundestag !) ne fait pas "cocorico"

  3. 06/01/2008 at 17:50 Chronique d'intégré public

    Puisque vous êtes de retour de chez notre voisin allemand, avez-vous eu le temps de percevoir au travers de la presse allemande le relais de cette catastrophe qu’est l’annulation du Dakar? Symptômatique de ce que je nomme l’actu-réalité, cette "Une" des journaux semble vouloir cacher autre chose…
    Horreur et damnation, le « Dakar » n’aura pas lieu cette année ! Rendez-vous compte , c’est la première fois depuis sa création. « Maudite aphrodite », pardon maudite Mauritanie qui n’est pas capable d’assurer une once de sécurité pour cet évènement mondial, je m’emporte quelque peu, au moins européen, qu’est le rallye . Nous venons manifestement de franchir une étape cruciale dans la sphère géopolitique du monde actuel. On attend de façon imminente une réaction de Condy… Cela fait la Une de la presse écrite ou télévisée depuis trois jours !!! Taratata !
    L’insécurité atteint là son paroxysme : si on ne peut même plus aller décroter les motos et les autos (autos je le rappelle qui se transforment à chaque épisode en autotamponeuse contre de véritables petits enfants tout noirs eh oui…), où va le monde, du moins où va l’Afrique ???
    Les organisateurs cherchent à gérer au mieux cette crise et ils réfléchissent, et ils réfléchissent au point d’avoir probablement trouvé La solution : « changeons de continent ! ». Ben voilà, laissons l’Afrique dans sa crotte puisque l’on ne peut plus y déposer les nôtres ! Allons voir ailleurs si les fosses septiques y sont…
    En attendant de se remettre de ce drame humain, évoquons une mesure phare (quoique un peu tardive donc sans conviction réelle) de notre omniprésident : le droit au logement opposable.
    On en parle moins et pour cause… Elle ne prendra véritablement effet qu’à la fin de cette année puisque jusque là, c’est la médiation qui prévaut. Autrement dit , pour le moment, aucun changement ! On continuera de regretter, de chercher des solutions mais que la situation est très compliquée, bref qu’on étudiera le dossier… Les tribunaux ne pourront donc être saisis qu’au début… de l’hiver. Mais l’hiver n’empêche personne de s’opposer nous dira-t-on .C’est vrai. Mais la lenteur administrativo-judiciaire n’empêche pas l’hiver d’être rigoureux : c’est vrai aussi !
    A part cela , tout va bien… et bonne année.

  4. 06/01/2008 at 18:08 Ich bin ein berliner

    Vous montrez très bien le lien entre les futures municipales à Bordeaux et Berlin. Sûr qu’à moi aussi cela m’aurait sauté aux yeux…
    Votre prochaine étape c’est où ?

    L’idée des sangliers place Gambetta est excellente !
    C’est dans le programme d’A. R. ?

  5. 06/01/2008 at 18:40 Connaissance du monde

    Guillaume, reviens stp !

  6. 06/01/2008 at 19:46 Reineke

    Pour compléter un peu le journal de voyage de Michèle: ce qui frappe chaque visiteur français qui se penche un peu sur l’histoire de B erlin et de la Prusse, c’est le rôle qu’ont joué les proterstants (huguenots) français dans leur développement toujours très présent lorsqu’on visite le "Gendarmenmarkt" avec son temple. Chassés de la France car non conformes à la religion catholique, les huguenots ont été invités par le Roi de Prusse les bras ouverts. C’est eux qui ont grandement contribué à la modernisation et au rôle grandissant de la Prusse qui sans eux serait jamais devenu ce pays puissant avec tous ces points positifs comme négatifs.

  7. 06/01/2008 at 20:23 Le scoop

    On parlait il y a quelques temps d’Astérix. Le lire me paraît indispensable. Cette réplique en est extraite :
    " Il était devenu tellement bête qu’avant de lui faire comprendre quelque chose, on avait le temps de tuer son âne à coups de figues molles "
    Cher Reineke…
    La Prusse, mais bien sûr… "Au rôle grandissant de la Prusse qui sans eux (ne) serait jamais devenu ce pays puissant… "
    1) Faut que je change d’atlas…
    2) Michèle, appelez le secretaire général de l’ONU, vite, la Prusse existe encore !
    Reineke, le roi des scoops !

  8. 06/01/2008 at 21:25 Reineke

    @ Le scoop:
    Mon Cher, vous n’avez rien compris! J’ai parlé de la Prusse, de Berlin d’antan, et des traces que cette histoire passionnante liant la France et ce pays a laissée dans la ville que les Français peuvent découvrir avec ravissement. La Prusse a disparu pendant le période nazie; Berlin a survécu avec tous les vestiges d’un passé de plusieurs siècles, dont ceux des Huguenots.
    Informez-vous et ne faites pas comme tous ces Français qui parlent des autres sans les connaitre. C’est ça qui pose problème, et Sarko est le prototype de ces Français incultes qui se croient investis de grandes missions "universelles" dont ces autres n’ont rien à faire.
    Ces temps là, Monsieur, sont révolus!

  9. 06/01/2008 at 22:56 M.V.

    Les protestants français chassés de leur pays se sont aussi réfugiés en Angleterre, aux Pays-Bas…L’émigration n’est pas d’aujourd’hui ;elle a eu le bienfait de permettre des rencontres, des échanges fructueux , des apports culturels dont les pays d’ accueil se sont félicitéset qui ont profité à tous.

    Autre chose: pour S.Royal, l’intox, toujours la même continue; au 20h de france2, un reportage montre le scepticisme de Fabius devant une annonce de candidature(1er secrétaire du PS) prématurée ,et des propos identiques de la part de militants intérrogés dans la rue. Il existe bien des militants qui sont d’un autre avis? On ne le saura pas, ils n’ont pas été convoqués: information tronquée…toujours la même histoire…

  10. 07/01/2008 at 10:28 Gilbert

    Rien à voir avec le billet et les commentaires précédents mais que pensez-vous, Mme Delaunay, de ce qui se passe en ce moment sur les OGM ?

  11. 07/01/2008 at 15:15 Scoop

    à Reineke
    Détruire, exterminer A. J. ? Pourquoi te caches tu derrière un pseudo et une citation latine bricolée pour dire cela ? Ton grand courage… ?
    Ton recours à une langue morte pour t’exprimer révèle trop de toi !
    Et puis, tu sais on gagne souvent à faire simple.
    Pour la Prusse, j’ai bien compris ! Relis- toi !
    Prusse, d’ailleurs, société si admirable et exemplaire qu’elle n’a pas vu venir, ni se prémunir et éradiquer le nazisme. Qu’en penses-tu ?
    Ps.
    Pour toi latiniste, un thème : la similitude de la confiture et de la culture quant à l’inverse proportionnalité entre les quantités que l’on en a et le besoin que l’on ressent à leur étalement.
    Cela t’inspires ?
    Les fustigeurs systèmatiques de N. S., les moqueurs des français soit-disants incultes, les pseudos-intellectuels, les donneurs de leçons et de conseils, les partisans des « C’était mieux avant » , des « C’est mieux ailleurs », des hurleurs de « Pauvre France », Ce n’est ni plus ni moins que des has been, pire que les conservateurs qu’ils critiquent. Ils m’ennuient !

  12. 07/01/2008 at 15:56 Gérard ELOI

    @ Scoop

    Pourquoi un tel acharnement contre Reineke ?

    Et aussi de la mauvaise fois :vous lui reprochez d’utiliser un pseudo, mais vous en faites autant !

    Et cette phrase : "Ton recours à une langue morte révèle tout de toi" est méprisante et injurieuse.

    A ma connaissance, l’injure n’est pas (encore ?, car avecSarkozy tout est possible !) un argument politique.

    Dernière remarque : ce n’est pas Reineke, c’est vous qui parlez de "détruire, exterminer A.J.". Exterminez-vous en famille, ce n’est pas notre problème…

    GE

  13. 07/01/2008 at 16:59 Scoop

    à reineke : sois assez aimable d’enlever le "s" de trop.

    à G. E.
    Je n’insulte personne, "Détruire, exterminer" sont des propos tenus par ton protégé. Pour s’en convaincre, il suffit de lire le commentaire sous le texte précédent. De plus, quand je dis "Langue morte", il faut comprendre, "Latin", une langue utilisée souvent dans la vie courante par des gens qui veulent parler plus haut qu’eux mêmes.
    Avec trois ou quatre autres personnes ici, dont toi, et c’est bien, mon identité est connue. Quelques semaines plus tôt… Un jour, je crois où tu n’étais pas là et où certains te cherchaient…
    L’enquête est ouverte, tu vas trouver. D’ailleurs, je suis sûr que déjà, certains (es) ont résolu l’énigme.
    Tout autre chose : un jour, j’ai lu par là que l’on comparait une jeune femme dont ont parle beaucoup ces temps-ci à, je crois, pardon de le rappeler, un objet.
    Ce nest pas une histoire de gauche ou de droite mais je trouve que celà est blessant pour tout le monde. J’aime pas trop. Je crois que les mots ont dépassé la pensée, je veux le croire. Je pense que tu es d’accord avec moi.
    Hors tes souhaits à caractère électoral, Bonne Année à toi.

  14. 07/01/2008 at 17:27 Reineke

    G.E., laisse tomber, ce "scoop" est l’incarnation d’une certaine attitude détestable qui déforme tout, comme Sarko et son scribe certains concepts, et tout sert à vous pisser à la jambe.
    Scoop ne comprend pas le latin, tant pis pour lui, pour moi c’est un jeu et pas qc pour m’élever au-dessus de qui que ce soit. Il ne comprend pas l’analogie avec une célèbre citation classique que n’importe qui ayant passé le bac connait; il n’a pas vu que cette citation ne s’applique pas à AJ ad personam mais à son magistère bordelais qui n’est pas bon et auquel il faut mettre fin.
    Me mettre dans la bouche (ou dans le clavier) des termes comme exterminer est particulièrement injurieux et pourrait pour un aussi malveillant que lui faire penser à sa proximité contagieuse avec certains qui encore aujourd’hui utilisent la LTI (Lingua Tertii Imperii), appartenant à un régime où on exterminait comme vermine certains groupes de citoyens considérés comme sous-hommes qui ne méritaient pas de vivre. Ce n’est pas mon langage.
    Je pense que j’ai été clair.

  15. 08/01/2008 at 08:11 militant 3

    bravo Reineke, ces mecs de juppé qui profitent (abusent) de la liberté de parole sur ce blog commencent sérieusement à agacer. Je comprends que Juppé va mal (on n’a qu’à le regarder de près pour voir que c’est quelqu’un d’usé; les images retouchées ne pourront pas le cacher), mais de là à nous servir ce discours vide et convenu, assorti de quelques invectives haineuses à chaque occasion au lieu de fournir des arguments…

  16. 08/01/2008 at 09:34 Gilles

    Vous opposez la nouvelle architecture berlinoise aux petits immeubles disparates de la Bastide. Que souhaiteriez-vous voir à Belcier ?

  17. 08/01/2008 at 09:48 M.V.

    Parlons de tolérance, c’est à l’ordre du jour.
    Dimanche matin, sur Frce Culture, Jean-Michel Quillardet, Grand Maître du Grand Orient de France, s’inquiète du concept de "laïcité positive" qui prend en otage le mot "laïcité" pour positionner la religion en tant que seul véhicule de la spiritualité, de la morale,et seul soutien de la politique.Sous-entendu:il y aurait une laïcité "négative", celle des non croyants, susceptible de dégénérer en sectarisme agressif.
    En vérité, le mot "laîcité" ne nécessite aucun qualificatif. En laïcité, chacun est libre de croire ou de ne pas croire, si la tolérance des autres le permet. Cette tolérance s’exprime entre autre par la discrétion des manifestations des convictions personnelles. Cela a pour application que la politique ne légifére pas le religieux, que le religieux ne gére pas le politique.

  18. 08/01/2008 at 10:00 M.V.

    (suite)
    M.Alliot-Marie et J.P.Raffarin ont annoncé une modification de la loi de 1905; cela va se faire.
    F.Bayrou a estimé que le concept de "laïcité positive" "remet en cause la conception de laïcité républicaine et favorise un retour à la RELIGION "OPIUM du PEUPLE". F.Hollande a aussi protesté.
    Cette affaire devrait troubler et inquiéter les Français autant que le pouvoir d’achat. C’est là qu’on touche à une politique de civilisation.
    Je crois que le Grand Orient de France veut organiser une résistance.
    L’Express dit qu’ A.Juppé est embarrassé par son étiquette UMP, cependant il pourrait bien profiter de l’idéologie de N.Sarkozy qui va très vite à mettre son système en place. Aurons nous le temps de réagir, ou l’opinion publique est-elle déjà dans le seul désir de pain st de jeux du cirque?
    à lire aussi Libé du 04/01/08 un entretien avec J.M. quillardet.

  19. 08/01/2008 at 10:31 Brigitte MESSAGER

    Ceci n’a rien à voir avec le texte sur Berlin, mais il donne à réfléchir quant aux discussions sur le pouvoir d’achat des Français :

    On apprend dans Le Canard enchaîné que l’homme qui justifiait sa
    faramineuse augmentation de 206% par un souci de transparence perçoit toujours depuis le 6 mai son salaire de ministre de l’Intérieur !
    On se souvient de l’augmentation du salaire présidentiel que
    s’était généreusement accordé Nicolas Sarkozy. Elle se justifiait
    par une volonté de ‘plus de transparence’. Du moins avait-il osé le
    prétendre – mais n’est-il pas celui-qui-ose-tout ? La bonne
    blague ! En fait de transparence, on a d’abord eu droit à la valse
    des chiffres : la majorité a commencé par évoquer 140%
    d’augmentation, avant de corriger à 172, jusqu’à ce qu’on
    s’aperçoive, grâce aux calculs précis de certains députés de
    l’opposition, que l’augmentation était en réalité de 206 % !
    Le Président lui-même, pris la main dans le sac, en flagrant délit
    d’enrichissement personnel non justifié – il est déjà logé, blanchi
    et nourri dans le luxe inouï de notre monarchie républicaine -,
    avait tenté de noyer le poisson. De son explication embrouillée
    ressortait que Jacques Chirac, en plus de son salaire de Président,
    touchait un complément en retraites variées, pour lesquelles il
    avait cotisé durant sa carrière politique. Et que les Français ne
    le savaient pas et qu’il fallait désormais que tout se sache. On ne
    voit pas du tout la pertinence de l’argument mais passons. Ce
    qu’avait oublié de nous dire Sarko-la-transparence à ce moment-là,
    c’est que lui-même, depuis mars et jusqu’à maintenant, avait
    demandé – et évidemment obtenu – de continuer à percevoir son…
    salaire de ministre de l’Intérieur !
    La bombe explose dans l’édition d’hier du Canard enchaîné, relayée
    par Politique.net. Explication : pour permettre à un ministre de
    retrouver un emploi, le versement de son salaire est en effet
    maintenu durant 6 mois, c’est la règle. Sarkozy ayant démissionné
    en mars, il aurait dû cesser de le toucher au 1er octobre, à
    condition de ne pas avoir trouvé le moindre boulot depuis le mois
    de mars, or il est président de l’U.M.P. et touche donc un maximum
    de ce côté là ! ! ! Or il a demandé à ce que cette rémunération de
    ministre de l’Intérieur, soit prolongée jusqu’au 1er janvier 2.008,
    jour d’entrée en vigueur de son augmentation officielle de 206%.
    Au nom de quelle justification ?
    Peut-être faut-il chercher du côté de Pierre Lellouche inénarrable conseiller de Sarkozy, qui trouvait anormal que le Président soit payé comme ‘un petit cadre moyen’.
    Vous en connaissez beaucoup, des petits cadres moyens à 7.500 €
    nets (d’argent de poche) ?
    La droite qui voudrait réconcilier les Français avec l’argent n’a aucune idée de la réalité du pays, aveuglée par son fol appât du gain : nouvelle illustration après celle donnée par Jean-François Copé, alors ministre du budget, pour qui les classes moyennes émargeaient à 4000 euros nets par mois !
    Le même Copé qui cumule avec ses rémunérations d’élus un salaire
    d’avocat dans un cabinet d’affaires…Pour revenir enfin au sujet, en résumé, Nicolas Sarkozy, l’homme qui reprochait à son prédécesseur de toucher en catimini ses retraites en plus de son salaire de Président, justifiant ainsi sa propre augmentation, touche depuis le 6 mai non 7500 euros, rémunération normale du Président, mais 11 500 euros nets, en ayant conservé son salaire de ministre de l’Intérieur – qu’il n’est plus depuis fin mars. En toute opacité : qui l’eût su sans la révélation duCanard ?
    Ajoutons qu’il ne s’agit pas de divagations de la part du palmipède puisque l’Élysée a… confirmé l’information !
    ‘Ensemble, tout devient possible’ : là-dessus au moins, Sarkozy ne
    mentait pas.
    Sarko ça rime avec escroc ! Et ça s’ajoute à la corruption : Pour
    mémoire, Bolloré a d’énorme contrats avec les ministères (en particulier l’Intérieur) et Sarko ne pouvait l’ignorer en mai 2007, quand il naviguait sur le yacht Bolloré et voyageait dans le Falcon Bolloré ! ! ! Il s’agissait donc bien de corruption ! ! !
    Dans d’autres pays voisins, Sarko, rien que pour 1 seul de ces 2
    délits serait obligé de démissionner ! ! !

  20. 08/01/2008 at 15:30 Gérard ELOI

    @ Scoop,

    Reineke a des opinions fort tranchées, ce qui est compréhensible en pleine campagne.
    Mais je n’ai pas trouvé le billet incriminé, enfin c’est pas l’essentiel.

    Campagne : réunions, tracts,…et maintenant en plus le net !
    Forcément, je n’ai pas le temps de tout vérifier, sinon je ne serais prêt que pour 2012!

    Tu parles aussi d’une jeune femme traitée comme un objet ?

    A première vue, il s’agirait de Carla Bruni. Mais, à ma connaissance, le "coup d’envoi" de cette campagne de dénigrement de la femme aurait été donné par…Sarkozy lui-même, en Allemagne je crois, quand il aurait déclaré à peu près : " Je me paie une nouvelle gonzesse comme une nouvelle Rolex". Je présume que les journalistes n’ont pas eu le culot d’inventer çà ? D’accord, je leur ai pas téléphoné pour vérifier…

    Episode marrant : la première fois que j’ai lu ce truc, comme je ne connaissais pas Rolex, j’avais confondu (c’est vrai !) avec Solex, la vieille mob des années 60. Et je voyais pas le rapport…
    Je me suis même dit : est-ce que çà veut dire que les femmes, il s’assied dessus ?

    Quelques jours après, un copain m’a expliqué qu’une Rolex est une montre de luxe…

    Heureusement que je n’avais pas édité un billet blog avec la version "Solex" !

    Amicalement, et Bonne année à toi aussi

    GE

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel