m

Les décisions de l’UNESCO à Séville sont tombées tard hier dimanche.

– Elles insistent sur l’erreur catastrophique de la destruction du pont du perthuis et l’absence de suffisante information donnée initialement par la municipalité de Bordeaux sur le projet Bacalan-Bastide.
– Elles rejettent le projet de pont monumental pour son impact paysager. Pour un motif semblable, la ville de Dresde vient de se voir déclassée.
– Elles ne retiennent pas l’option tunnel
– Elles préconisent une structure plus légère, sans impératif de possibilité de passage pour les grands navires.
– elles proposent de ne plus accueillir les grands navires dans le site historique du port.

Ces préconisations constituent pour la Municipalité de Bordeaux un lourd revers. Sa méthode, ses choix sont condamnés. Dans toute la conduite de ce dossier, Alain Juppé s’est comporté en imperator. Choisissant l’option tunnel dans un premier temps, l’abandonnant en 24 heures « pour raisons politiques » sans en débattre avec quiconque, se fixant ensuite sur ce projet de pont monumental au point d’affirmer « qu’il préfèrait le pont au label UNESCO » et se passerait de l’un pour entreprendre l’autre au moment qu’il avait choisi. Tout cela sans tenir compte aucunement de l’avis des bastidiens, ni des bacalanais. Non plus que celui des élus autres que ceux de sa majorité.
Puissent les Bordelais s’emparer massivement du débat que ces préconisations viennent de relancer.
Tous, nous devons nous poser un certain nombre de questions :
– Sommes-nous comptables du paysage que nous laisserons à nos enfants ? Quel coup d’oeil voulons nous qu’ils aient demain, et longtemps après, en regardant la courbe du fleuve ?
– En cas de crise énergétique majeure, ou tout simplement de prise de conscience radicale du réchauffement climatique, devons-nous être prêts pour un renouveau du transport fluvial et maritime ?
– Voulons-nous voir encore des bateaux dans la rade historique du port ? Ou nous contenter, comme cela vient d’être fait, de fêter le fleuve avec la figuration du seul Belem ?
A chacun de vous de répondre à ces questions et de le faire savoir.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel