m

Nicolas Sarkozy répète à l’envie que la participation électorale a été élevée parce qu’il a su aborder les vrais sujets et concentrer le débat sur les problèmes qui proccupent « les gens ».

Pas un instant, ne l’effleure l’idée que la nouveauté de la candidature d’une femme, son vocabulaire qui tranche avec le bla-bla habituel (les petites retraites, la vie chère..), quelquefois ses provocations calculées (l’encadrement militaire..) ont fait plus que ses propres prises de parole ? Non, non, à lui seul revient le mérite d’avoir réveillé l’électeur !

Reconnaissons-le : il est très masculin dans sa vision de la politique.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel