m

A l’aube de ce jour de vote, assez clair à Bordeaux, malgré quelques gouttes qui tombent encore des toits, je pense aux Français. C’est une manière, à peine moins pompeuse de dire aussi : je pense à la France.

Nos affiches ont été massacrées dans la nuit. Celles de l’autre candidat aussi. Sur twitter, assesseurs et délégués, déposent un signe avant de se mettre en marche pour les bureaux de vote. La campagne a connu le meilleur et le pire. Sans doute notre pays est-il à l’égal.

Le meilleur, de lui seul je dirai un mot : la mobilisation militante, les sympathisants qui nous ont rejoints, l’accueil au pas de tant de portes, par tous les temps, l’attente qui quelquefois paraissait monter du sol comme une rumeur, l’attente de ce moment que nous partagerons ce soir.

Mais après, il s’agit de réussir. Je l’ai écrit souvent : cela ne peut se faire qu’avec le concours de tous les Français, percevant qu’aucun ne se sauvera seul, qu’il s’agit de renouer avec la perception de notre destin commun; qu’il s’agit, à tous les niveaux, de renouer avec ce patriotisme du quotidien qui fait que l’on fait au mieux et en pensant aux autres tout ce que l’on a à faire.

Bla-bla ? Mon père disait « les banalités ont force de loi ». Sans cette banalité-là, nous ne réussirons pas. Mais, autre banalité, je crois en l’exemple. Dans le brutal effondrement du pays en 40, l’appel d’un général inconnu, sous-secrétaire d’Etat à la guerre, a réveillé la France. Dans l’affaiblissement de la République dont nous avons eu jusqu’à la dernière minute le spectacle, j’espère, je pense et je crois, que la personnalité d’un autre, qui ne fut jamais même sous-secrétaire d’Etat (le titre a d’ailleurs disparu) nous redonnera l’envie d’être.

 

Comments 4 comments

  1. 06/05/2012 at 12:30 Blond daniele

    Alors espèrons c’est l’espoir qui avait conduit à résister , aujourd’hui nous esperons plus qu’une résistance mais un rejet à co notation de dégout

  2. 06/05/2012 at 16:13 résistant (peut-être)

    Si par malheur Flamby est élu président, nous serons presque 50% des français à entrer en résistance dès lundi.
    Et nous ne ferons aucun cadeau à nos ennemis ces salauds. Ce sera un combat à mort. Rendez-vous dans 5 ans… après le désastre.

    C’est curieux, je suis sûr que vous n’y aviez même pas pensé!

  3. 07/05/2012 at 08:25 Mimosas

    Je suis « tombée » sur cette liste de com’ de facebook, je ne sais qu’en penser et je souhaiterais connaître votre avis sur la question.

    Voici la capture d’écran en question : https://www.hapshack.com/images/sk3V.jpg

  4. 07/05/2012 at 12:04 Maïté CAZAUX

    Alain JUPPE abandonne

    à l’instant, je viens d’entendre Alain JUPPE. Il ne se présentera pas contre toi, Michèle, au nom du non cumul des mandats, importants, a-t-il expliqué. Je ferai preuve de charité républicaine en le prenant au mot: les quelques 59% de François Hollande sur la 2ème circonscription de Bordeaux l’auront donc convaincu.
    Il envoie Nicolas Florian, étoile montante de l’UMP Gironde.

    A l’occasion des 10 et 17 juin, nous devons nous mobiliser encore et encore pour que la vague rose sur Bordeaux se confirme et annonce le retour de Bordeaux, toute entière, à gauche.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel