m

Au cours des deux années précédentes, j’ai organisé à Bordeaux des cafés politiques: « Tout va mal ? On en parle » . Atmosphère jamais violente, échanges loyaux et construits, chacun exprimant ce qu’il ressentait comme « allant plus mal », la majorité de ces impressions négatives, parfois étayées de chiffres et de documents fiscaux, concernant les impôts. Les impôts locaux, municipaux en particulier, étant à plusieurs reprises cités en premier.

Mais le Bordelais étant, à l’égal de tous les Français, soucieux de mériter sa réputation, non pas tant de râleur que de citoyen prompt à la contradiction, les « cafés tout-va-mal » se terminaient le plus souvent par « tout ne va pas SI mal » ou encore « on a bien de la chance de vivre là où on vit »…

Forte de cette expérience, au demeurant positive et plutôt cordiale, j’entame une nouvelle série, les « cafés tout-va-moins mal, parlons-en ». On notera une légère différence sémantique avec notre Président, qui a osé, lui, dire à ces Français querelleurs, que « la France va mieux ».

Reste que ce n’est pas faux. Et ce sera l’objet de ces cafés d’aborder les chiffres, les mesures prises, les lois votées, et leurs résultats. Ma « newsletter » (ce titre étant une de mes rares concessions à l’anglicisme ambiant) abordera chaque domaine, sans tabou, de fournir les données quitte à m’affronter à des contradictions et surtout à des interrogations sur l’avenir. Comme le titre le journal « le Monde » en date du 30 avril,  « la France est convalescente » et les chiffres réconfortants (progression du Produit Intérieur Brut (PIB) de 0,5%,  réduction sensible des inégalités, forte diminution ce mois-ci  du nombre de chômeurs (60 000 en moins), demeurent fragiles et dépendantes -eh, oui- du moral et de l’engagement des Français.

Pas que… Nous ferions un pas majeur en avant si le @medef se décidait à être patriote, comme l’ont été les Français eux-mêmes, de manière très sensible, en se reportant sur les produits « made in France ». Trop souvent, hélas, on a l’impression que ce syndicat, comme aussi le syndicat agricole FNSEA, mise sur l’alternance et j’ose le dire, truque le jeu, par exemple en n’embauchant pas en proportion de la croissance, ni même des efforts faits dans leur direction. Tout cela mérite explications, voire bien souvent preuves, tout cela mérite que chacun comprenne les bas, très bas côtés, de la politique.

Tout cela mériterait aussi du courage et de la loyauté de ceux qui, plaidant pour l’élection, truquent aussi leurs propres engagements. Je rougis de colère quand j’entends nombre d’élus, en majorité LR (l’ex-ump)  dénoncer la « baisse des dotations de l’Etat ». Celle-ci a été faite en proportion précise du revenu de chaque collectivité et conformément  à notre engagement de réduire de 50 milliards la dette de la France. L’Etat lui-même s’est appliqué cette règle de proportionnalité, et comme l’a dénoncé récemment le nouveau Ministre de la justice, @JJUrvoas , les Ministères peinent à écoper cette politique d’économies.

Ces dénonciateurs, du moins les plus élevés d’entre eux, prônent quant à eux 150 milliards d’économies sur la dépense publique. Jamais, ceux que j’ai interrogés n’ont répondu à ma question: « Où trouveriez-vous ces 150 milliards ? ».

Ce chiffre amènerait à l’explosion de notre modèle social. Ecole, hôpital.. Tout ce qui est aujourd’hui notre fierté serait réduit au « minimum social ». N’hésitons pas à interroger CONCRETEMENT l’ensemble des candidats aux primaires présidentielles.

Pour autant, je crois que les chiffres positifs que nous rencontrons n’auront pas de suite sans le patriotisme des Français eux-mêmes, TOUS les Français. Il n’y a, par exemple, aujourd’hui qu’un corps qui bénéficie d’un « corps de remplaçants ». Certains se disent: ce doit être les médecins des hôpitaux. Non, nul remplacement dans les hôpitaux, mais l’appel à la conscience qu’ils sont aujourd’hui les « hussards blancs de la République » et qu’ils assument leur indispensable rôle dans cet esprit.

Débattons, parlons-nous en liberté et en vérité. J’invite bien sûr les Bordelais à ces cafés-débat, j’invite qui le désire à s’abonner à ma newsletter, mais surtout j’invite tous les Français à être patriotes de cette manière simple qui est la mienne : la France, c’est nous. Ses échecs, ses progrès, c’est nous aussi.

L’invitation à mon prochain café-politique, jeudi 12 mai à 18h30 à l’Autre Petit Bois, place du Parlement à Bordeaux, sur Facebook : 2012-2016 : Tout ne va pas si mal ! On en parle ? Venez, partagez…

(S’abonner à ma newsletter simplement en quelques clics ici)

 

 

Comments 10 comments

  1. 01/05/2016 at 19:03 PERON

    Madame bravo pour votre méthode, aller aux contacts de nos concitoyens ne peut que faire avancer la compréhension. Petite élue municipale , j’ai toujours trouvé profit en discutant avec les gens. Parfois d’ailleurs cela permet de remettre les choses dans le droit fil.

  2. 02/05/2016 at 12:03 Jean-Michel Lemoine

    Vous pouvez vous démener pathétiquement, vous et ceux de votre espèce (élus félons), seront balayés par l’histoire

  3. 02/05/2016 at 14:04 Jean-Michel Lemoine

    Je précise, au cas où vous ne comprendriez pas : il y a une grande colère d’une partie de la population envers les hommes et femmes politiques en général, et les socialistes en particulier, du fait de la trahison de leurs engagements de campagne. Cette colère peut aller jusqu’au dégoût (cf. législative partielle de Loire-Atlantique où l’abstention à atteint 74 % ; la candidate socialiste a triomphé avec 14 % des voix des électeurs inscrits !!!). Hollande est en train d’emmener le PS sur la voie glorieuse du PASOK.

  4. 02/05/2016 at 16:06 Louis

    Tout va très bien, Madame la marquise … La campagne de 2017 est lancée.

  5. 03/05/2016 at 17:41 francis

    Je suis globalement d’accord avec votre billet, sauf à l’appel au patriotisme.
    J’aurais plutot aimé voir un appel à l’optimisme, au volontarisme, à nos valeurs humanistes et européistes !

  6. 04/05/2016 at 18:33 Tonher

    Bonjour Madame Delaunay,

    Vous parlez de « café politique » pour débattre mais surtout défendre le gouvernement et faire remonter la gauche dans les sondages et avis favorables. C’est vrai que tout ne va pas si mal, puisque notre président l’a dit…

    Cependant, vous étiez invitée et aviez répondu favorablement à un grand débat sur la cigarette électronique en date du 09/05/2016, « le premier sommet de la vape ». Face à de grands enjeux sur la santé public qu’y seront débattus, vous venez d’en décliner l’invitation.
    Vous n’êtes pas sans savoir, qu’une loi (la TPD) va bientôt être appliquée. cette loi dresse des obstacles disproportionnés face aux produits du tabac.

    Vous parlez dans cet article de courage et de loyauté politique, dont acte.
    Si la TDP est appliquée dans son intégrité, vous (politiciens de 2012 – 2017) seraient responsable d’un scandale sanitaire sans précédent. Le tabac, c’est 78 000 morts par an, soit 200 par jours.
    oserez-vous laisser sur la paille 1.5 million (au moins) de vapoteurs-électeurs en France ?

  7. 04/05/2016 at 18:49 Michele

    À tohner
    Je regrette en effet de ne pouvoir être présenté et plus encore le bashing que vos congénères vapoteurs me font subir sut Twitter une fois de plus. Le ministre de l’économie vient en effet visiter des entreprises innovantes ds ma circonscription et il y a une règle à laquelle nul député ne déroge c’est ce que l’on appelée « l’accueil republicain  » au nom des Bordelais que je représente
    J’ajoute que le secteur économique de mon territoire est pour moi de la plus haute importance.

    • 07/05/2016 at 22:49 JiHem

      En plus d’être édifiante de stupidité, elle nous prend pour des lapins de trois semaines.
      Chère Madame, votre politique anti-tabac est une politique fiscale sournoise, réservez donc le meilleur accueil à Monsieur Macron, Ministre de l’économie, l’Industrie et du Numérique… Il vous le re-vaudra bien… Le http://www.sommet-vape.fr se tiendra.

  8. 04/05/2016 at 18:53 Boubiboulga

    Mr Tonher, réveillez-vous !
    Madame Delaunay est probablement la seule cancérologue qui ose critiquer ouvertement la cigarette électronique par le biais de tweets meurtriers alors que tout le corps médical un tantinet spécialisé (cardiologues, pneumologues, oncologues…) se réjouit de son utilité et de surcroit de son efficacité, démontrés par moult études scientifiques.

    Madame Delaunay est avant tout humaine, et quoi de plus humain que de faire plaisir à ses amis ? Ses amis de BigPharma bien-sûr 😉

  9. 04/05/2016 at 19:54 ciboulette cat

    Madame Delaunay, parler des vapoteurs en les qualifiant de « congénères » est honteux.
    Relisez la définition de ce terme https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/cong%C3%A9n%C3%A8re/18182 .
    Ceci montre bien l’opinion que vous avez des vapoteurs … l’histoire s’en souviendra !

Répondre à JiHem Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel