m

Il y a des enfants, nombreux, et même des grands, qui devant une tartelette commencent par les fruits et le coulis qui les couvre, pour n’aborder les bords et le fond du gâteau qu’après ; ou pour les laisser s’ils ne sont pas assez savoureux.

La deuxième espèce est plus rare : ceux qui pour les tartelettes comme pour tout le reste commencent par le plus dur. Je n’ai jamais vu Hollande manger de tartelette, je peux pourtant affirmer qu’il est de cette deuxième catégorie.

En politique, cela s’appelle le courage. Et nous sommes en plein dedans.

Elu depuis à peine 4 mois, et le gouvernement nommé presque à la même date, Hollande attaque la croûte. Attitude radicalement opposée à celle de Sarkozy il y a 5 ans qui, dès juillet, donnait des gages à son électorat avec le bouclier fiscal et les autres mesures de la loi TEPA. On sait que ce bouclier s’est les années suivantes révélé de vil plomb et qu’il a beaucoup pesé pour alourdir le bilan sarkozien et empêcher la réélection du mangeur de tarte par le milieu.

Il faut un certain courage, je le redis, à celui qui fut le candidat du Parti Socialiste de placer la première année de son quinquennat, et sans doute deux, sous le signe de la réduction de la dette et du retour dans les clous de l’équilibre budgétaire. C’est immanquablement tailler dans tous les budgets, y compris dans les budgets sociaux, contrarier en premier ceux qui l’ont élu. Pas drôle.

Pas drôle pour lui, pas drôle pour ses ministres. Disons-le simplement : ça les empêche de dormir, à l’égal, voire davantage de beaucoup de Français.

Pourquoi, alors ? Parce que le remboursement des intérêts de la dette est actuellement le premier budget de l’Etat, avant même celui de l’Education nationale qui occupait cette place pas forcément enviée depuis quelques décennies. Et parce que si nous ne faisons rien pour diminuer et la dette et les intérêts afférents, nous ne pourrons plus rien faire du tout. Rien, nous serons paralysés, victimes n’ayant plus qu’à subir, sans possibilité d’aucun choix politique, ni écoles, ni hôpitaux, ni médicaments innovants contre le cancer, ni recherche, rien de chez rien.

Ceux qui vont râler -et sans doute à juste titre de leur point de vue- d’avoir à payer davantage ou de recevoir moins, doivent percevoir, partager la notion qu’il vaut mieux payer tant qu’il est encore temps pour réduire la dette et son coût que pour n’avoir plus qu’à la rembourser, couteau sur le cou, en taillant  à tout va, sans possibilité de priorités ni de  justice dans tous les budgets de l’Etat. Ai-je besoin de citer les pays qui en sont là?

C’est de tout cela que, de Conseil des Ministres en Conseils des Ministres, nous sommes pénétrés et que nous portons lourdement, gravement. Mais au regard du temps, ce que nous faisons, aura un sens, trouvera sa légitimité, montrera sa force et la force de ceux qui en assument avec nous le choix.

 

 

 

 

 

Comments 56 comments

  1. 16/09/2012 at 15:45 Elias

    Et n’oublions jamais les 600 milliards de dette supplémentaire que nous a laissée Sarkozy en cinq ans qui plombe la marge de manoeuvre de François Hollande aujourd’hui. L’indécence et impertinence de la droite et l’ignorance (voulue) du Front de gauche ainsi qu’une certaine presse qui matraque le gouvernement socialiste avec ses demie- et contrevérités intoxiquent l’opinion publique. Pour quand une grande campagne d’explication pour remettre les pendules à l’heure et rétablir la vérité? Sur ce plan, Hollande, Ayrault et les leurs doivent d’urgence faire quelque chose.

  2. 16/09/2012 at 17:29 Eric L

    il vaut mieux etre ministre en temps de croissance. La preuve n’a pas besoin d’être faite. Croyez vous en la mobilisation et l’adhésion des Français ? Moi pas

  3. 16/09/2012 at 22:14 Marc

    Le plus inquiétant est la désindustrialisation et la perte d’emplois productifs. Un pays qui ne produit plus et qui n’a plus qu’à restreindre ses ambitions et ses réalisations ne peut que décliner

    • 16/09/2012 at 22:50 Louis

      Le lendemain du jour où des salafistes (avec des meufs voilées jusqu’au yeux) ont provoqué une émeute devant le palais de l’Elysée, et montré leurs culs en organisant des prières de rues, je trouve vos préoccupations un peu … comment dirais-je ? Décalées ? Il y a le feu au château et on se préoccupe des cuisines fiscales ! Vous aurez bonne mine le jour où il faudra rebaptiser la place de la Concorde en place al Tharir ! Avec l’ambassade des USA à portée de Kalash et l’Elysée à portée de RPG-7, tous deux d’excellents matériels de fabrication ex-soviétique qui ont largement fait leurs preuves en Afghanistan et ailleurs, actuellement stockés dans les sous-sols de certains « quartiers » qui font le charme de notre République française. Un espoir cependant : Manuel Valls a l’air de prendre la chose à coeur. Il a déjà commencé à sérieusement botter le train aux Roms. Peut-être qu’il ne s’arrêtera pas aux roms ?
      Il est bien ce petit Valls, il faut le soutenir. En tout cas, il a l’air plus énergique que l’ineffable Guéant, un esthète décadent en voie de disparition.
      Une dernière info, juste pour le fun : Caroline Fourest virée de la fête de l’huma où elle devait organiser un débat sur le FN ! On ne sait même plus reconnaître les siens. A méditer la parole du Christ (pardon pour les laïcards …): toute maison divisée contre elle-même prérira.

  4. 16/09/2012 at 23:43 Citoyen

    Louis , vous n’avez rien, mais absolument rien compris. Il ne s,agit pas de sottises fiscales,insignifiantes mais du dossier fondamental du PARTAGE, un problème qui devrait être connu au boncatho que vous voulez être. Réfléchissez un peu sur saint Martin ou sur les riches qui ont des difficultés pour accéder au paradis et recommencez votre commentaire.

    • 17/09/2012 at 11:53 Louis

      Citoyen, c’est vous qui n’avez rien compris. De tout temps à jamais, la fiscalité n’a eu qu’un seul but : remplir les caisses. Pas de faire règner la justice. C’et tellement vrai que le vrai riche (pas celui qui gagne 4.000 Euros par mois), s’il s’estime trop taxé à un endroit donné, il va se faire taxer ailleurs. Et le fisc va se rattraper sur les gagne-petit qui bien sûr ne peuvent pas se délocaliser. C’est d’ailleurs ce qu’ont commencé à faire en France les socialos. Avec des projets bien précis. Notamment mettre un tour de vis aux retraités français qui (c’est bien connu) ont le cul dans la graisse. C’est la président socialo (nommé par Sarko …) de la Cour des comptes qui le « suggère » ! Saint Martin avait effectivement partagé son manteau avec un pauvre. Mais il n’avait pas réfléchi aux moyens qui lui auraient permis d’en récupérer une partie.

  5. 17/09/2012 at 03:23 deruelle michelle

    Bonjour,madame notre ministre ,très belle mise au point,il est difficile de faire comprendre l’interet de la dette,ces problémes budgétaires,sont loin des préocupations des français,le chomage ,les petits salaires,et cependant c’est vital pour retrouver avec un peu de croissance et desserer l’étau qui va permettre de redistribuer.Oui il est réaliste et courageux,et prend le probléme par le bon bout…… bon courage à vous et toute l’équipe du gouvernement qui travaille durement avec peu de moyens

  6. 17/09/2012 at 08:30 Alain

    J’aime les paraboles. Après celle du crayon à deux têtes, merci de nous donner celle de la tartelette, qui est aussi celle de la pizza (je mange toujours entièrement le bord de ma pizza en faisant tourner l’assiette, avant d’attaquer la partie « fromagée »).

    Je reviens un instant sur le crayon à deux têtes ; il est étonnant que personne n’ait pointé le problème fondamental que pose ce genre d’instrument de torture, notamment à un président ou a un premier ministre qui mordille volontiers nerveusement le bout de son crayon pour trouver des solutions à la crise. Le crayon ne se mordillant jamais par le bout taillé, l’homme confronté à deux mines est au mieux condamné à se gratter ou à se ronger les ongles, ce qui est moins élégant. Retirons donc cette cruelle incongruité de la table du conseil des ministres.

    Revenons à la tarte. Attaquer la chose par son pourtour, c’est s’assurer qu’on mangera AUSSI le bord. Combien d’enfants ou d’adultes commencent par le plus agréable pour renoncer finalement à ce que certains appellent « le trottoir », en prétextant n’avoir plus faim ?

    On rétorquera bien sûr que diriger la France en période de crise, ce n’est pas le la tarte. Certes, mais c’est justement faire en sorte que les Français aient un jour des fruits à mettre sur leurs tartelettes, de quelque bord qu’ils soient. Gourmand de nature, François Hollande est un pâtissier avisé.

  7. 17/09/2012 at 10:05 francis

    oui, tous devront participer à l’effort et c’est difficile
    je disais cela sur mon blog, à ma manière, fin juin :

    fiscalité

    la gauche a gagné les législatives

    elle a, maintenant, tous les leviers pour gouverner…

    sans nul doute les riches écoperont d’une imposition alourdie

    chacun sait que pour être importante, elle touchera aussi les classes moyennes, dont, cela tombe bien, la définition est assez floue pour permettre n’importe quel critère…

    personnellement, classe moyenne, supérieure, « riche », je ne sais,

    mais ce dont je suis certain, c’est que je vais participer, donc payer …

    je suis démocrate, j’accepterai de payer plus, volens nolens,…

    pour être, en plus, « satisfait » de mon sort,

    j’aimerais que cette fiscalité supplémentaire respecte six critéres:

    qu’elle permette de traiter le passé, en contribuant

    – à rembourser la dette économique

    – à diminuer la dette écologique

    qu’elle soit des aujourd’hui porteuse d’espoir

    – en accroissant la croissance

    -en étant sans faiblesse sur la contribution de tous

    qu’elle prépare efficacement l’avenir

    – en réalisant des réformes structurelles là où elles sont nécessaires

    – en donnant aux jeunes de l’espoir, des ambitions, et les moyens de les réaliser …

    Soyez bien vigilants sur la contribution de tous, de tous les revenus. de cepoint de vue la non-fiscalisation du « reste » de l’ISRF est une erreur, une faute d’exemplarité sur laquelle il faut revenir.
    je ne serais pas fâché non plus que ces temps d’exemplarité soient l’occasion de deux ou trois « serrages de vis » qui demandent un peu, beaucoup de courage :
    – que les avantages en nature soient mieux déclarés: nous connaissons tous, vous en connaissez plus que moi, des dirigeants d’entreprise, des hommes/femmes politiques d’envergure qui ne payent jamais de leur poche un déjeuner, rarement un dîner, qui sont véhiculés , voiture et parfois chauffeur par « la boîte », l’oublient au moment de leur déclaration de revenus, et déduisent leurs 10% de frais pros, etc… un sacré pavé d’exemplarité serait lancé dans la mare si par exemple le président, le premier ministre, ou quelques ministres faisaient un geste de modération et d’information en ce domaine
    – que l’abattement spécifique sur les revenus « des journalistes » , même s’il est maintenant limité à 7600 euros, soit supprimé au titre de la solidarité, et pour montrer qu’il n’y a pas d’ « exception liée à la puissance de feu »
    – imposer les gains au jeu importants, les revenus des « fonctionnaires internationaux », les indemnités représentatives de ceci ou cela qui deviennent forfaitaires et constituent un salaire, tout cela peut s’étudier, se faire…

  8. 17/09/2012 at 14:38 citoyen

    @ Louis
    c’est bidon ce que vous répondez: l’évasion fiscale telle que vous le décrivez est un pb marginal. Et la fiscalité n’est pas non plus un instrument uniquelment destiné à remplir les caisses. Elle peut être JUSTE en répartissant autrement la richesse et les revenus et c’est cela qu’essaie de faire F Hollande par la réforme fiscale annoncée. Bien sûr, on peut se disputer pour savoir ce qui est juste et là vos copains les riches n’ont jamais été autre chose que des égoïstes, voire des rapaces pour lesquels le bien commun est à la rigueur un « lip service », un verbiage pour faire semblant d’être des bons citoyens, mais jamais un objectif réel. Je pense aussi qu’un coup d’oeil dans les encycliques sociales depuis Vatican II devrait vous inspirer un autre langage.

    • 17/09/2012 at 19:51 Louis

      @ Citoyen

      Ha bon ? L’évasion fiscale, c’est un problème marginal ? Elle ne porte « que » sur quelques dizaines de milliards chaque année! Et en toute légalité en plus. Si elle n’existait pas, le problème de la dette ne se poserait même pas. Mais c’est tellement plus facile de matraquer les gagne-petit : ils n’ont aucun moyen pour s’évader fiscalement. Si vous appelez ça de la justice, libre à vous. Mais vous avez une drôle de conception de la justice.

  9. 17/09/2012 at 15:54 ubu

    Il y a quelques mois on moquait ici même ceux qui parlaient de pain blanc. Aujourd’hui notre ministre de la politique en trois volets de la montée en âge de la personne humaine reprend l’idée à son compte en la rendant plus pâtissière. Le nouveau slogan post- campagne, est donc désormais, je cite : « Hollande attaque la croûte. »
    Formidable.
    Au fait, elle est à quoi cette tarte ? Espérons que les français ne se retrouvent pas bientôt soit dans les pommes, aux fraises, ou encore, pris pour des poires.
    Si c’est une tarte à la croute de tarte, il serait heureux de le dire de suite

  10. 17/09/2012 at 20:25 Alain

    @ Louis

    Pourquoi diable me fais-je la réflexion qu’il y a des tartes qui se perdent…

  11. 17/09/2012 at 22:46 hihihi

    Je me disais aussi: « Hollande, qu’est ce qu’il est tarte ».

    Ma première impression était donc la bonne.

  12. 17/09/2012 at 23:24 monsieur Bitru

  13. 18/09/2012 at 00:20 Pascal PILET

    Je suis naturellement pour la responsabilité en matière de finances publiques… Et de ce point de vue, sur le long terme, je constate que la gauche est généralement beaucoup plus vertueuse que la droite… Quoi qu’on en dise.

    Je suis cependant assez circonspect sur l’approche dominante de la dette. Pour tout dire, il me semble qu’un véritable tri s’imposerait… en vue d’une renégociation avec les créanciers. Toutes les dettes dont on nous présente la facture n’ont pas la même légitimité. Faire un point sérieux permettrait de définir des priorités et des modalités plus supportables par notre économie et par notre Peuple.

    Les purges trop sévères tuent parfois le malade. Or ce n’est pas l’objectif poursuivi.

  14. 18/09/2012 at 00:46 citoyen

    @ Louis
    Vous avez manifestement un problème de lecture ( pas la première fois, mais presque systématiquement). Car l’immense majorité des riches ne se fait pas taxer ailleurs. C’est dans ce sens que j’ai parlé de « marginal ». Mais en vous répandant la-dessus, vous évitez de parler de la vraie question: de la justice , d’une juste répartition , d’une solidarité par la fiscalité. Et vous évitez même de relire les encycliques sociales. Comme l’a très longtemps fait une église amie et alliée des riches et puissants et pour laquelle le sort des pauvres était voulu par Dieu et ne devait donc pas être remis en question. Sur cela, votre silence est tonitruant.

    • 18/09/2012 at 09:27 Louis

      @ Citoyen
      Il faut croire que nous divergeons sur le sens du mot « riche ». Il est vrai que votre maître à penser François Hollande estime qu’on est riche à partir de 4.000 Euros par mois de revenus. Moi je vous parle de « gros pognon ». Cela concerne effectivement un nombre restreint de contribuables, mais cela représente un manque à gagner colossal pour le budget de l’état. Vous n’ignorez pas (enfin … je suppose) que l’évasion fiscale en concerne pas que quelques personnes physiques, mais aussi les grandes entreprises. C’est des dizaines, voire des centaines de milliards qui échappent à l’impôt en France. Comme vous dites, c’est parfaitement marginal ! Et comme il faut bien que l’Etat boucle ses fins de mois et essaie de combler les trous, on fait les poches des petits contribuables qui n’ont pas d’autre choix que de payer. Je n’ai lu nulle part dans les encycliques sociales de l’Eglise que c’était bien de pressurer les petites gens pour compenser l’évasion fiscale des gros, et encore moins que c’était juste.

  15. 18/09/2012 at 09:40 francis

    Ségolène le disait à peu près dans ces termes dans cette campagne:
    sans évasion fiscale, sans optimisation fiscale, sans fraude sociale,
    on n’a pas besoin d’autres mesures pour « rentrer dans les 3% »
    il est vrai que c’est plus facile à dire qu’à faire….

    • 18/09/2012 at 16:52 Louis

      Très juste Francis ! Ce n’est pas facile à faire. Mais je ne suis pas persuadé qu’on ait vraiment envie de le faire. Ca dérange trop d’habitudes et d’intérêts acquis. Si vous voulez mettre le feu aux « quartiers », vous n’avez qu’à vous attaquer sérieusement aux fraudes à la Sécu et à la CAF.

  16. 18/09/2012 at 14:53 Pendant ce temps...

  17. 18/09/2012 at 18:04 francis

    en s’attaquant à toutes les fraudes, les fraudeurs seront tous mécontents: aisés ou aidés…
    mais ce n’est pas une raison pour ne pas le tenter…

  18. 18/09/2012 at 18:48 alphonse

    Louis a raison. Comme Ségolène royal. Sur ce point du moins.

    Emission pile-poil là-dessus cet après-midi même sur Frinter avec Daniel Mermet:
    https://www.franceinter.fr/emission-la-bas-si-j-y-suis-carnet-de-lait-et-fichier-vache
    Ecoutez cela pour vous payer une soirée sans TV…

    Pour le reste, bon sang! …Ce papier…!!!

    Mais enfin d’abord, cher Alain, il faut être un peu maso, non, pour commencer les tartelettes par la croûte…?!!! Bon, d’accord, ça dépend du diamètre et de la circonférence, mais enfin, un quinquennat à l »Elysée, avec majorité écrasante dans les deux chambres et un PS complètement voué par adoubements…Quitte à en avoir jusqu’aux oreilles, la tartelette s’engouffre en allant directement au centre!
    Moi, ma p’tite soeur, elle me les laissait toujours, ses croûtes. Et après l’exécution d’une bonne série de tartes aux quetsches, aux mirabelles, et tout simplement au « suc » (le couronnement!), j’y revenais encore, à ses croûtes…Mais je suis d’une région où l’on croit encore très fort à StNicolas (salut aux lorrains qui nous lisent encore..!)…

    M’enfin, dirait Gaston, ce papier, madame la Ministre, c’est du Fillon..!!!
    Y a plus d’sous…Ya plus d’sous..!!!Comme il disait il y a 2…..3…ans déjà…
    Et ce traité…c’est quoi..?…Au mieux…de la diplomatie!
    En interne français, montrer qu’on sacrifie à la continuité républicaine…et à peu près pareil au niveau européen.
    Dame, regardez un peu: si demain le petit Arnault (Luxe, Calme et Voluptés) revient vous offrir un beau brevet pour l’extraction du gaz de schiste, – concocté avec le baron Frère ex marchand de clous de Charleroi-, apportant à la France une promesse de richesses plus grandes que celles de tous les émirats réunis…on aura l’air fin avec ce carcan budgétaire empêchant de faire des emprunts…que Mme Merkel la première viendrait pleurer pour vous l’offrir, avec un gros intérêt négatif, pour placer ses économies..!
    La France pourrait toute seule partir à la conquête de Mars….!

    Notons que plusieurs députés socialistes comptent bien voter contre. Voyez leurs explications.
    Mais il est clair que leur désistement passera inaperçu, tant de gens de l’UMP étant intéressés par cette machination de droite pure et simpliste.
    Je crains en effet que les meilleurs supporters de Hollande pour ce Traité se trouve bien à droite…comme ceux du cher Vals (voir Dassault Jr pour les Roms, et Fr.Lefèvre pour les salafistes……tous les….lefèvristes, en somme, n’est-ce pas Louis?!)

  19. 18/09/2012 at 18:52 alphonse

    ..se trouvent…

  20. 18/09/2012 at 19:33 alphonse

    Le « mur budgétaire », qu’il appelle cela, lui, Obama. La règle d’or, quoi…
    https://www.lalibre.be/actu/usa-2012/article/760712/la-maison-blanche-exhorte-le-congres-a-empecher-le-mur-budgetaire.html

    Et ils exploitent le gaz de schiste, eux….!

  21. 18/09/2012 at 21:16 alphonse

    et…Royal, évidemment…
    et….clous de Charleroi – apportEnt à la France…..

    (scusi…mais je n’ai pas de sherpas…et il faut garder à ce blog sa tradition orthographique)

  22. 19/09/2012 at 01:09 citoyen

    Louis, cela vous va comme un gant de défendre les riches et de déformer ce que j’écris. Mis on vous connait pour ça.

    • 19/09/2012 at 09:37 Louis

      Citoyen, je ne défends pas les riches. D’ailleurs ils n’ont pas besoin de moi et ils font ça très bien tout seuls. Exemple caricatural : la société Apple qui engrange des milliards de bénéfices et qui se débrouille pour ne pas payer d’impôts (ou très peu) dans les pays où elle travaille. Et il y en a beaucoup d’autres comme ça. Il serait beaucoup plus productif d’essayer, au niveau international, de faire payer leur contribution à ces requins. Et aussi de mettre fin au dumping fiscal qui existe à l’intérieur même de l’Europe (Luxembourg, Belgique, Monaco …). Plutôt que de réfléchir à des augmentations de CSG, de TVA et autres babioles qui pénalisent d’abord les plus modestes. Mais c’est vrai que c’est plus facile et à effet immédiat.

  23. 19/09/2012 at 09:47 alphonse

    Cher Achille!
    Est-ce normal que 3 de mes dernières contributions restent toujours « en relecture »…?
    Le 1er datait du 11 septembre (sous les crayons): ce n’était pourtant pas « ground zero »..!

    Serait-ce le seul fait que j’inclus des liens su le web..?
    J’aime pourtant mieux citer mes sources…

  24. 19/09/2012 at 10:54 citoyen

    @ Louis
    Vous répondez à côté et je n’ai pas envie de gaspiller mon temps avec ça.

    • 19/09/2012 at 12:10 Louis

      Mais non Citoyen ! Je réponds en plein dedans. Comme tous les socialos, au nom d’une prétendue « justice », vous êtes prêt à pressurer fiscalement les gens modestes qui ont la « malchance » d’avoir des revenus à peine supérieurs au SMIC. Parce que le « gros pognon », il sera toujours hors de votre portée. Alors il faut bien se rabattre sur les petits. C’est vieux comme le monde cette affaire. Mais de grâce, arrêtez d’y mêler la justice.

  25. 19/09/2012 at 17:48 alphonse

    Je me résume: je crois bien que sur ce coup-ci, Louis n’a pas tort…

    Sur la fiscalité, donc.

    Car sur la « une » de Charly Hebdo, il en manque une, de religion. Et qui semble bien l’avoir inspirée, cette « une ».

  26. 19/09/2012 at 18:52 francis

    « La CSG pour financer la dépendance ?
    lefigaro.fr Mis à jour le 19/09/2012 à 09:13 | publié le 19/09/2012 à 08:01

    Le budget 2013 ne comportera «aucune disposition» visant spécifiquement les retraités, a promis Jean-Marc Ayrault ce matin sur RTL. Le premier ministre répondait à une question sur la suppression de l’abattement de 10% sur les revenus pour «frais professionnels», dont bénéficient aussi les retraités, et sur l ‘alignement du taux de CSG payé par les retraités sur celui des actifs.

    En revanche, Jean-Marc Ayrault a laissé entendre que ces mesures, préconisées par la Cour des comptes, pourraient être prises dans le cadre d’une réforme de la dépendance. «Le jour où nous ferons cette réforme – et nous le ferons – il faudra voir comment on la finance», a déclaré le chef du gouvernement, en appelant à la «solidarité intergénérationnelle». »

    voilà qui est fort bien vu!
    continuez, michele à sanctuariser ces « niches » des retraités qui seront bien utiles pour financer la dépendance (dont je persiste par ailleurs à pense qu’elle pourrait aussi être financée en partie par reprise sur les successions, comme le font aujourd’hui, je crois, les communes pour leur aide « dépendance »

  27. 20/09/2012 at 01:15 citoyen

    @ francis
    Voici le lien permettant d’écouter l’ITV de Jean-Marc Ayrault sur RTL:
    https://www.rtl.fr/actualites/politique/article/video-jean-marc-ayrault-invite-special-de-la-matinale-de-rtl-7752553118

    C’est plus précis que le Figaro dont on connait la sympathie pour François Hollande et son gouvernement.

  28. 20/09/2012 at 10:50 Pendant ce temps...

    Dans son numéro du mercredi 19 septembre, Le Canard enchaîné épingle le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, pour une exposition un peu trop privée, organisée au Quai d’Orsay. Les chanceux qui fréquentent le ministère des affaires étrangères peuvent en effet admirer depuis trois semaines neuf tableaux de maître prêtés par le Musée d’Orsay, parmi lesquels un Boldini et des Renoir. Des œuvres d’art qui n’auront été accessibles au public que lors des deux Journées annuelles du patrimoine organisées le week-end dernier en France, souligne l’hebdomadaire.

    Si le musée s’est acquitté des frais de transport, Le Canard enchaîné chiffre tout de même à 85 000 euros le montant de l’opération aux frais du ministère. Les affaires étrangères ont en effet dû financer l’installation des cimaises, du système de sécurité, le recours à un architecte-scénographe, le montage et un livret explicatif des œuvres. Un montant jugé « excessif » par Le Figaro, sur l’avis de professionnels contactés.

    Les toiles doivent être exposées jusqu’au 31 décembre dans les salons attenant au bureau du ministre des affaires étrangères, précise le journal satirique, en rappelant que Laurent Fabius est un grand amateur d’art. Le Canard enchaîné souligne d’ailleurs les liens qui unissent le ministre et le patron du musée prêteur, Guy Cogeval. Si tous deux sont épris d’impressionnisme, ils sont surtout membres du conseil d’administration du Musée des impressionnismes de Giverny, dans l’Eure. Un département situé en Haute-Normandie, dont le conseil régional a longtemps compté Laurent Fabius parmi ses membres.

  29. 20/09/2012 at 10:57 francis

    « ceux qui pour les tartelettes comme pour tout le reste commencent par le plus dur. Je n’ai jamais vu Hollande manger de tartelette, je peux pourtant affirmer qu’il est de cette deuxième catégorie »
    dans le secret de vos ministères, vous savez beaucoup de choses, pour nous, en termes médiatiques, disons qu’il a un dévoré le centre de la tarte, avec l’aménagement de la loi sur les retraites, l’augmentation de l’allocation de rentrée scolaire, l’ISF…
    pour l’instant, il tourne autour de la tartelette…

  30. 20/09/2012 at 11:17 alphonse

    «  » »Le vrai problème est qu’il y a là quelque chose de structurel que le tempérament des hommes ne peut modifier qu’à la marge. Le Chirac des derniers temps faisait tourner le système comme un rad-soc’ de la plus belle eau. Sarkozy s’est laissé aspirer par son bonapartisme foncier. Hollande, si on y regarde de près, reste un social-démocrate d’un classicisme absolu pour lequel la présidentialité est une anomalie de la démocratie. Tous trois naviguent – ou ont hier navigué – à la godille. Ils s’adaptent vaille que vaille. Ce n’est pas demain la veille, si rien ne bouge dans la nature de nos institutions, qu’un président trouvera le point d’équilibre, avant que les électeurs le renvoient dans ce cimetière des éléphants où, enfin, tous les « ex » sont rois. » »
    François Bazin, Nobs ce 19/09. « Hollande ou la malédiction du quinquennat »

  31. 20/09/2012 at 14:30 JVerdun

    Pardon, est-ce le blog de Michèle Delaunay ou celui d' »alphonse »?

  32. 23/09/2012 at 19:49 Ben voyons

    Le président de l’Assemblée nationale en France, Claude Bartolone, a fait dimanche un appel du pied à la Commission européenne à propos de la réduction des déficits à 3% du PIB en 2013 en France, en estimant que celle-ci devait poser la question de la faisabilité des efforts demandés.

    Invité du « Forum » Radio J, M. Bartolone s’est dit « persuadé que sur les 3% (le projet de budget 2013 prévoit de réduire à 3% du PIB les déficits publics, ndlr), c’était à la Commission de dire qu’on ne peut pas demander le même effort aux pays européens lorsqu’il y a de la croissance et lorsqu’il n’y en a pas ».

    « Mais, a-t-il ajouté aussitôt, je ne souhaite pas que ce soit la France qui donne l’impression (en posant la question) de ne pas tenir ses engagements et sa parole parce que nous aurions à le payer cher au niveau de la gestion de notre dette et de l’effort financier ».

  33. 24/09/2012 at 23:13 francis

    8 jours inactifs…
    le traité, le cumul, juppé, la CSG,…
    il ne passe pas grand chose…

    mais ou on bosse, ou on blogue !

  34. 25/09/2012 at 14:46 alphonse

    Ce qui serait un blasphème, c’est que l’UMP (union de l’ex-majorité présidentielle, fançaise, donc) ne le vote pas, ce traité qu’elle s’est fait…imposer.
    DCB a parfaitement tort, sur ce coup. Mais cela fait longtemps que « Le Rouge » est retourné en Allemagne et pas mal de temps qu’il a ses meilleures habitudes à Bruxelles…
    Duflot fait de la bonne pédagogie, et Hollande a grand intérêt à la garder au gouvernement pour se rappeler, jusqu’en 2017, qu’il a été élu pour faire de l’AUTRE Europe. Et donc de l’AUTRE France.

    En dépit des ADN nationaux dont DCB partage si bien la théorie avec Alain Minc…

  35. 25/09/2012 at 16:34 francis

    A propos de DCB: « Au mois de février 2012, il était contre le traité, il a lancé un appel à tous les Verts européens pour ne pas le voter et aujourd’hui, il a changé de position. Donc, si l’un de nous n’est pas cohérent, ce n’est pas sûr que cela soit moi », a taclé Eva Joly…

    entre ceux qui ont changé d’avis, celle qui n’a aucun avis sur la question, ceux qui votent pour, ceux qui votent contre, ceux qui s’abstiennent, ceux qui avaient imprudemment, ou impudemment, employé le terme « renégocier », ceux qui se taisent et n’en pensent pas moins,
    ceux qui disent à droite, qu’ils voteront Oui, ce traité met juste un sacré désordre !!

    • 25/09/2012 at 18:56 Louis

      Après la tartelette : la tarte ! J’ai nommé Mme la ministre Cécile Duflot. Dans un pastiche du regretté Jean-Pierre Chevènement : « Un ministre, ça ferme sa gueule ou ça démissionne ». Cécile a choisi de la fermer. Cest vrai qu’avec de alliés pareils, le gouvernement socialiste n’a pas besoin d’opposition.

  36. 26/09/2012 at 10:25 francis

    en matière de gourmandise, la décision de C. Bartolone de ne pas contrôler l’usage de l’IRFM me semble bien de nature à montrer ce qu’il ne faut pas faire : les députés pourront continuer à vivre, acquérir sans contrôle aux frais du contribuable. il met en avant le coût du contrôle : je peux lui faire une proposition: il y aurait certainement des citoyens bénévoles pour le faire, comme les conseillers syndicaux bénévoles contrôlent les dépenses d’un syndic de copropriété. encore une ou deux comme cela et il fera plonger les cotes de popularité plus bas que terre. C’est étonnant que ces politiques « bien sous tous rapports » , intoxiqués si vitepar le pouvoir et ses fastes, ses lobbies oublient pareillement leur devoir d’exemplarité !

  37. 26/09/2012 at 10:46 alphonse

    Oui, Francis…
    Et je crains que Vals n’ait bien autre chose à se mettre sous la com un de ces quatre.
    En Espagne, le mouvement du 25S, invitait à l’encerclement, tout pacifique, du Congrès hier à Madrid: 64 blessés, y compris par balles en caoutchouc, et 35 arrestations…pour un petit 6000 manifestants.
    Le Gouvernement se félicite d’avoir vaillamment résisté à cet assaut inqualifiable de la démocratie.

    Mais il n’y aura jamais tout ça, en France. On sait tenir ses troupes.

    (je trouve qu’il ne travaille pas mal, ce blog, finalement!)

    Louis a-t’il lu le Canard de ce matin: on y voit un détail du plafond de la Sixtine…avec non pas un topless…mais comment dire…enfin, un fameux blasphème.., vieux de 5 siècles..!
    Comme c’est Vingt-Trois qui a dû défendre la kipa, l’autre jour, qui va pouvoir contrer cet ultime affront (par le Canard, donc, de ce matin!) aux trois religions du Livre réunies..?! Un front commun syndical des forces sacerdotales..?

  38. 26/09/2012 at 19:30 Louis

    Les « détails » de la chapelle Sixtine ? Il faut être aussi ignare qu’un journaliste français pour les découvrir cinq siècles plus tard ! Même à Charlie-Hebdo il devaient être au courant. A propos des religions du Livre (avec un gand L), de quel livre parlez-vous ?

  39. 26/09/2012 at 23:04 Citoyen

    Continuez votre trilogie, cela n.interesse plus personne

  40. 27/09/2012 at 09:53 francis

    ce matin, C Bartolone sur France Inter,
    plus suffisant que convaincant,
    prétentieux que courageux,
    sur l’IRFM, la dualité des chaines parlementaires…

    peu précis sur le cumul des mandats,
    bref, politicien, tacticien, irritant plus qu’élégant,pas enthousiasmant !

  41. 27/09/2012 at 10:16 alphonse

    « Je vous informe que Christian ECKERT participera à la première émission Pile et Face qui l’opposera à Eric WOERTH sur le sujet :

    ‘’Budget : le coup de massue ?’’

    Vous pourrez suivre cette émission sur la chaine parlementaire LCP ce jeudi 27 septembre à 19:30. »

    C’est le message qu’il vient de m’adresser.
    Rappelons que mon « député préféré » fut l’excellent pourfendeur de Woerth lors du quinquennat précédent à l’Assemblée.
    Ce débat risque bien de devenir intéressant.

    Il ne faut pas vous décourager, Citoyen. Mais se rappeler (et les politiques devraient être plus clairs, et pédagogues, en toute occasion à ce sujet) que la laïcité est la condition même de la démocratie. Et qu’elle n’implique même pas le respect des religions.

    • 27/09/2012 at 11:21 Louis

      Laïcité ? Tu parles ! Alors expliquez le financement public (état et collectivités locales) de la construction de la mosquée de Stasbourg ? En trouvant autre chose que le Concordat de 1801 qui a été invoqué (à tort) dans ce scandale.

  42. 27/09/2012 at 11:18 Citoyen

    @alphonse
    Confus comme d.hab.

  43. 27/09/2012 at 12:01 alphonse

    Vous pouvez développer un peu, Citoyen?

    Louis pose une bonne question. Je n’ai pas la réponse.

    J’ai assisté dimanche dernier à Bruxelles à un excellent échange entre Henri Ruiz-Pena (commission Stasi) et Caroline Sägesser (centre d’études religions et laïcité – ULB) sur « laïcité et religion ». Fort intéressant « match » entre la laïcité républicaine et le régime plus que concordataire belge (où le clergé est probablement mieux traité qu’au Vatican, probablement).
    A Ruiz qui contestait le financement des cultes, Sägesser ne pouvait que rétorquer la charge des édifices religieux sur le budget français: l’explication de Ruiz (que les édifices sont de l’art…partie du « patrimoine français »….etc) m’est apparue bien faible. Mais c’est dans la loi de 1905….donc encore perfectible, compte tenu de l’irruption de religions qui n’étaient pas là…pour la négocier.
    Et beau chantier pour une gauche en mal de révéler une autre Europe.

    Vous ne me suivez toujours pas, Citoyen?

  44. 27/09/2012 at 14:37 citoyen

    @ alphonse
    non,et vosexplications ne sont que du ruach

  45. 27/09/2012 at 17:44 alphonse

    Très édifiant!
    Mais vous êtes de quelle république, Citoyen?
    Je crains fort que ce ne soit encore de cette sorte qui ne se résout pas ici-bas!
    On est donc loin de quitter les bords de la tartelette.

  46. 27/09/2012 at 18:20 alphonse

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel