m

Mme Michèle Delaunay attire l’attention de M. le Secrétaire d’État auprès du Ministre du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l’État, chargé de la fonction publique, sur les inquiétudes des travailleurs sociaux relatives aux nouveaux décrets statutaires actuellement en projet.

Face à la forte mobilisation des travailleurs sociaux, le Conseil supérieur de la fonction publique a décidé de reporter l’examen de ces décrets. L’allongement de la carrière et le nouvel échelonnement indiciaire auront une incidence directe sur le salaire des travailleurs sociaux.

En outre, les projets de décrets ne prévoient pas la correction d’une injustice, à savoir que les diplômes en travail social sont encore classés au niveau bac + 2, alors qu’ils sont obtenus après trois années d’études post-baccalauréat et qu’ils font partie des formations de l’enseignement supérieur. Depuis de nombreuses années, les travailleurs sociaux demandent la reconnaissance au niveau licence des diplômes en travail social par leur intégration dans la catégorie A, conformément aux directives européennes LMD et VAE.

Or, en cette période marquée par une précarité grandissante et par une réelle inquiétude pour l’avenir, il paraît fondamental de soutenir et de reconnaître ces acteurs essentiels qui occupent une place stratégique dans le maintien de la cohésion sociale. Leur formation en fait de véritables professionnels de l’intervention sociale. Il se trouve que de nombreux travailleurs sociaux sont eux-mêmes en situation de précarité. Leur engagement au service de nos concitoyens et des territoires, est le coeur de leur métier et il mérite une juste reconnaissance.

Mme Michèle Delaunay demande donc à M. le Secrétaire d’Etat de retirer ces projets de décrets et d’engager au plus tôt une concertation avec les organisations syndicales pour répondre aux attentes légitimes des travailleurs sociaux

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel