m

Michèle Delaunay a interpellé le Gouvernement sur la situation particulièrement préoccupante des jeunes dans notre pays, dont un sur cinq vit actuellement sous le seuil de pauvreté.

Réponse décevante de Christine Lagarde qui se pare des plumes du paon en mettant en avant les réussites de l’apprentissage, qui est la responsabilité des Conseils régionaux. A aucun moment cependant elle n’évoque de mesures pour remédier aux contrats de travail précaires ou aux conventions de stages abusives, qui sont pourtant le lot de nombreux jeunes en France.

Lire la question et la réponse du gouvernement

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel