m

Communiqué de presse du 14/04

Je me réjouis des propos de la Ministre de l’Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem tenus hier à l’issu du conseil des ministres qui a réaffirmé l’interdiction stricte d’aménager des zones fumeurs à l’intérieur des lycées. Ce rappel à la loi est bienvenu dans un contexte où de nombreux lycées ont réaménagés des coins fumoirs, sur le fondement d’une circulaire dont les termes pouvaient paraître ambigüs.

Nous espérons que les proviseurs n’attendront pas l’issu de décision judiciaire pour rétablir l’interdiction de fumer dans l’enceinte de tous les établissements et mettront à profit l’état d’urgence et ses conséquences pour instruire les élèves des dangers du tabac et de l’addiction rapide à ce produit, qui se révèle particulièrement, quand on ne peut demeurer plus de trois heures sans fumer.

 

 

 

La déclaration de Najat Vallaud-Belkacem, à la sortie du Conseil des Ministres, hier, le 13 avril 2016 :

« Il y a des alertes à la bombe dans de nombreux établissements parisiens comme ailleurs en France, à Lyon par exemple, qui nous ont poussé à la plus grande vigilance pour éviter des attroupements de lycéens aux abords des lycées »

« Il ne faut pas évidemment que les mesures de sécurité et de protection des élèves remettent en cause la loi Evin. Fumer est interdit au sein des établissements scolaires. Donc, ça n’est pas parce que nous cherchons à éviter les attroupements, notamment aux abords des lycées, qu’il faut permettre aux élèves de fumer à l’intérieur des lycées. Donc l’instruction doit être passée clairement : pendant cette période de mesures de sécurité renforcées, il doit être demandé aux lycéens tout simplement de ne pas fumer »

 

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel