m

Michèle Delaunay attire l’attention de M. le Ministre de l’Education Nationale sur la situation des professeurs d’enseignement général de collège (PEGC) et particulièrement sur leur déroulement de carrière.

Les corps académiques PEGC, mis en extinction depuis 1986, comptent aujourd’hui près de 7000 PEGC en activité. En mars 1993, le Directeur des Personnels Enseignants du Ministère de l’Education Nationale adressait à chaque PEGC un courrier informant « de nouvelles perspectives de carrières désormais identiques à celles des certifiés et des professeurs d’EPS ». Or aujourd’hui, si 53,02 % des certifiés sont partis à la retraite en 2008 avec l’indice terminal 783, seulement 1,18 % des PEGC sont arrivés en fin de carrière dans des conditions similaires. Seize ans plus tard, cet engagement n’est donc toujours pas respecté.

En 2002, une concertation avait été engagée par le Ministère de l’Education Nationale avec les organisations syndicales. Elles avaient alors formulé trois propositions concomitantes, toujours d’actualité : accroissement significatif du nombre de promotions de grade PEGC, diminution du nombre d’échelons de la classe exceptionnelle et réduction à trois ans des durées de passage à l’échelon.

En conséquence, Michèle Delaunay remercie M. le Ministre de l’Education Nationale de bien vouloir lui préciser les suites que le Gouvernement entend donner à ces propositions pour permettre aux PEGC d’acquérir un plan de carrière similaire à celui de leurs collègues certifiés.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel