m

Je garde comme un trésor une ligne d’un petit cahier de mon père : « Travaille à une société de simplicité et de rigueur ».

La phrase figurait sans signature dans mon premier document électoral. Elle a constitué pour moi beaucoup plus qu’un conseil. Elle gagne chaque jour un peu plus de force et d’actualité.

Est-il besoin de commenter le mot « simplicité » ? C’est celui qui revient aux lèvres de ceux qui ont la gentillesse d’évoquer encore le souvenir de mon père et même si j’ai plaisir à le noter, ce n’est certainement pas le sujet de ce jour. Une phrase de Gandhi, qu’Alain Rousset a choisi d’afficher en grandes lettres dans l’attique de l’hôtel de région, résume et définit mieux ce que contient le mot « Vivre simplement pour que d’autres, simplement, puissent vivre ».

Mais « rigueur » ? Les médias s’émerveillent que François Fillon ait aujourd’hui prononcé le mot, pensant aux restrictions budgétaires appliquées à notre économie. Combien j’aurais préféré qu’il l’utilise enfin dans son sens le plus complet et le plus fort !

La rigueur ce ne sont pas des « rabotages » (modestes) de niches fiscales, des coupes dans le budget des ministères, réalisées avec un ciseau à angles ; moins encore une réduction des budgets sociaux, des crédits aux étudiants ou aux handicapés. La rigueur c’est un état d’esprit, une morale, une méthode, un souci permanent, une exigence. Comme j’aurais aimé que Fillon la décrète aujourd’hui et prenne la mesure de ses conséquences !

Comme nous aurions tous aimé qu’il perçoive comme une évidence, lui qui il y a trois jours à l’Assemblée nous disait que « nous avions perdu » parce qu’un rapport de l’inspection des finances n’ayant trouvé aucune trace écrite de directives ministérielles obligatoirement verbales avait « innocenté » le maître financier de l’ump, qu’il fallait à cette rigueur des preuves ! Une autorité de justice indépendante dans l’affaire qui secoue actuellement notre République, une attitude exemplaire de tous les Ministres largement pourvus en casseroles diverses, le respect de la presse d’investigation et de divers autres contre-pouvoirs…

Travaille à une société de simplicité et de rigueur. Fût-ce avec une toute petite cuillère, comme les archéologues dans le terrain des fouilles, fût-ce dans l’inquiétude et sa soeur l’incertitude, c’est le job que nous devons nous assigner pour tenter de sauver le radeau de la méduse qu’est devenu notre pays.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel