m

Têtu, travailleur et tenace : c’est ainsi que se définissait lui-même Jean Boiteux et il est amusant de voir que la qualité qu’il plaçait en tête était un défaut.

Nous étions ce matin très nombreux à ses obsèques. Tout le monde de la natation, local et national, était là autour de celui qui fût pendant 52 ans le seul champion olympique français.

J’ai eu la chance de le rencontrer à de très nombreuses reprises et nous avons bataillé ensemble pour la conservation de la surface de baignade de la piscine olympique du Grand Parc. Beau combat pour la compétition sportive, l’éducation à la natation et aux sports des « scolaires », la présence d’un équipement emblématique au sein d’un quartier d’habitat social majoritaire. Nous l’avons perdu mais nous y avons gagné, du moins je l’espère, une estime réciproque et de ma part, toujours un grand plaisir à retrouver sa personnalité charismatique, son abord à la fois rude et chaleureux et son engagement constant en faveur de la jeunesse et du goût de l’effort que suppose le sport.

Il avait 76 ans et aurait dû vivre 20 ou 30 ans de plus. Un accident dramatique et stupide comme sont tous les accidents a interrompu sa belle et forte nage.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel