m

Président-candidat ou Ministres-candidats doivent être mis à égalité en face des frais engagés directement ou indirectement pour leur campagne. Pour tous les candidats en effet, c’est un an avant le scrutin que leurs comptes sont examinés de ce point de vue.

Nous devons en appeler, tous, et d’abord les candidats qui n’ont d’autre titre que de se porter au scrutin dans le respect de la démocratie et des lois de la République, à la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) pour que nos principes mettent les candidats à égalité de ce point de vue comme de tous les autres.

Frais de déplacement, frais de communication (et en outre, présence médiatique) doivent être précisément analysés et un pourcentage correspondant à un possible impact sur les campagnes électorales doit être imputé à ceux qui occupent des fonctions gouvernementales ou présidentielles.

C’est un sujet grave et ce serait manquer à l’obligation d’exemplarité où seront les élus de demain que de le laisser sous silence.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel