m

Je me suis faite une règle de ne jamais regarder le journal télévisé.

C’est encore trop : un moment de faiblesse ce soir sur l’une de nos trois grandes chaines et je verse dans cette humeur acariâtre où la télévision a le don de me mettre.

Première séquence : une commandant(e) de commissariat est intervenue dans un établissement scolaire où sa fille vient d’être insultée. Mine pincée de ses supérieurs « il ne faut pas mélanger les genres et la commandant(e) aurait du s’en tenir à son rôle de parent d’élève ». Ton moins amène encore du journaliste et des enseignants prêts à morigéner la commandant(e) coupable d’agir hors de ses prérogatives.

Sujet suivant, sans transition. Le Président de la République diligente urbi et orbi, avec tous les moyens de nos forces de renseignement et de justice, une enquête pour identifier l’origine des fuites concernant « sa vie de couple ». Les têtes menacent de tomber; Plusieurs déjà sont courbées.

No comment. J’ai éteint le poste, furax comme d’hab.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel