m

Tout arrive en effet, mais bien souvent , comme on va voir, alors qu’on est déjà dans l’au-delà.

Depuis mon arrivée au Conseil Municipal de Bordeaux en 2001, je suis intervenue à maintes reprises pour demander que Bordeaux retrouve son Musée de la Marine. Ecoute agacée du Maire, quand il ne sortait pas de la salle comme l’habitude l’en prit dans l’année 2007. Proposition en tout cas régulièrement balayée de l’auguste revers de la main municipale.

J’avais dans ces années visité le Musée de la marine à Paris et découvert la richesse des pièces qui venaient de Bordeaux, du temps où notre ville abritait place de la Bourse un musée de la marine. Régulièrement aussi Monsieur Daniel Binaud, concepteur du Marinopole, venait m’en exposer la nécessité, les vertus et la possiblité sans excès de bourse délier. Pour tout dire, un musée de la marine ne coûterait pas davantage au contribuable que les vestiaires d’un Grand Stade. Suivez mon regard.

Nous nous trouvions en plein accord sur tous ces points, comme d’ailleurs nombre de Bordelais amoureux de leur port et de leur fleuve et conscients que l’un et l’autre font partie de l’essence même de notre ville, comme d’ailleurs de son nom.

Et après chaque visite, quand il était question des musées, de leur fréquentation, de la fête du fleuve et autres animations, je rappelais au Maire ce désir de musée de la marine.

J’ouvre ce matin Sud Ouest pour découvrir qu’une initiative privée du promoteur Norbert Fradin prend forme. Un musée de la marine pourrait renaître sur les bassins à flots. Espérons que le Maire lui fera meilleur accueil qu’à sa conseillère municipale obstinée.

Las ! Daniel Binaud est mort. Au moins je tenais à lui rendre hommage.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel