m

Les chiffres n’expliquent pas tout, la représentation des étrangers dans les pays moins encore : voilà qui laisse une large marge aux politiques menées dans nos tentatives pour comprendre les événements récents, à Oslo, à Londres ou ailleurs.

Contrairement à une idée reçue qui a la vie dure, la France est dans le peloton de queue des pays européens pour le pourcentage d’étrangers vivant sur son sol : 5,8% .

Norvège : 6,8% . Allemagne et Royaume Uni se situent, quasi à égalité, nettement au dessus : 8,7 et 8,8 % ; Belgique 9,7% et Autriche 10,5%. Espagne : 12,3% . The winner toutes catégories est, de manière très surprenante la Suisse avec un score ronflant de 22% .

Plus étrange encore est le pourcentage de la réprésentation des droites populistes dans les parlements, avec une situation très particulière de la France où le Front National constitue une force politique qui n’est que trop grande mais n’a pas de représentation parlementaire.

Très spectaculaire est la situation de la Finlande avec 19,1% de populistes dans la représentation nationale et un des plus maigres pourcentage d’étrangers sur le territoire (2,9%).

La Suisse garde sa couronne, peu enviable sur ce point avec 31% de députés populistes de droite. La Norvège 22,9 %. Belgique, Italie et Grèce ont un pourcentage de 1 à 2 points plus faible de représentants de la droite dure que d’étrangers résidants.

Chacun y trouvera matière à sa propre réflexion. La capacité d’intégration des pays et des politiques, la distribution de la pauvreté entre les groupes etniques, la concentration des communautés étrangères, tout cela entre en ligne de compte. Ce qui est certain, c’est que la capacité des gouvernants à faciliter la mixité culturelle et sociale, à préserver le sentiment d’appartenance à une unité républicaine en même temps que l’attachement et la tolérance à une individualité culturelle est aujourd’hui un critère majeur de choix.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel