m

Il paraissait, la semaine dernière, inconcevable qu’après la semonce du résultat des Régionales, l' »urgence » soit à l’Assemblée pour le groupe ump de faire passer sans modification le texte de légalisation des jeux en ligne, qui revient en deuxième lecture sur nos bancs.

A la Commission des Finances, où je me suis déplacée comme le réglement le permet, le temps d’un texte, la seule préoccupation était d’examiner au pas de charge l’ensemble des amendements, pour qu’en séance il n’y ait ni discussion, ni modification et que le texte puisse être voté tel quel aujourd’hui. Cette séance, la première du Ministre Baroin qui remplace Eric Woerth en tête de manoeuvre a clairement manifesté la préoccupation majeure de ce gouvernement : imposer ce texte pour qu’il soit en vigueur au moment de la coupe du monde de football et garantisse à quelques groupes d’intérêt proches du pouvoir de solides profits.

Aujourd’hui en séance plénière, on est monté d’un cran dans la manipulation et le déni de démocratie.

Notre groupe était cet après-midi en position de « planter » le texte après les motions de procédure ; l’ump a alors fait trainer pour pouvoir appeler à la rescousse un nombre suffisant de députés. Comme l’affaire tardait, le Président de séance Tony Dreyfus a été remplacé d’autorité par Bernard Accoyer, toujours plus prompt à servir sa majorité que la régle républicaine. De tactiques en manoeuvres, les fantassins ump ont eu le temps d’arriver et le vote a eu lieu selon les ordres gouvernementaux.

Recourir à la tricherie dans un texte sur les jeux, prétendument visant à les « encadrer », c’est vite démontrer ses intentions et ses méthodes.

Gaëtan Gorce appelait dans son intervention liminaire à une « République décente » et il a montré combien ce texte, compte-tenu de l’atmosphère qui l’entourait, n’était pas « propre ». La violation de la procédure parlementaire à laquelle l’UMP vient de procéder en apporte malheureusement la preuve, si cela était encore nécessaire.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel