m

A Libourne hier, les mangeurs de brioche de l’ump ont promis aux socialistes de « manger leur pain noir ». Etrange expression dont l’auteur est Alain Juppé et qui sent sa « France d’en bas » et ce mépris souterrain -pas toujours souterrain- pour les pauvres, les modestes, les humiliés. Pour moi, cela me fait immanquablement penser, outre à Marie Antoinette, à un très beau roman de Georges Emmanuel Clancier, paru sous ce titre « le pain noir », histoire d’une humble famille au début du siècle dernier. C’est ce destin que nous promet Juppé et il a raison, c’est en priorité de ce peuple-là que nous sommes proches.

Tout à fait entre nous, côté formules et esprit, Juppé n’est pas Hollande. Ce « pain noir » fera son chemin .. en faveur de la gauche.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel