m

Premiers échos des manifs, venant des sidérurgistes de Lorraine. Quel mépris pour le monde ouvrier, quel mépris pour des décennies de progrès médical, de ne pas prendre en compte la pénibilité au stade de la prévention, mais au stade de l’invalidité !

Témoignag d’un sidérurgiste de Lorraine, via « le Monde » :

« Qu’ils viennent les voir, nos haut-fournistes, les Woerth et compagnie ! Après trente ans de feu continu, les types sont à bout. Huit heures par jour en service posté devant un trou de coulée où la fonte sort à 1500 degrés, je peux vous dire que ça use. Et on voudrait leur en resservir une louche? C’est scandaleux », s’emporte Xavier Phan-Dinh, 56 ans, agent de maintenance au laminoir à couronnes et barres, la dernière installation du groupe encore en activité à Gandrange.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel