m

Nul ne peut y échapper de qui veut essayer d’avancer dans ce scandale promu au rang de crise de régime. Quelle est la force de la communication de Nicolas Sarkozy ? Est-elle capable de l’emporter sur l’évidence de la collusion entre le pouvoir et l’argent ?

Un Sarkozy qui avale sa salive et qui répète que Woerth est intègre et compétent et défendra à la rentrée la réforme des retraites.

Et cette rengaine : qui fait des réformes risque la calomnie. Racontars conjugaux, clearstream : tout cela est mis à même aune et n’est que perte de temps en face du Saint Just de la vie politique.

Eric Woerth a été nommé trésorier de l’ump par Alain Juppé et, de nouveau ce mensonge : la collusion trésorier de l’ump-ministre n’aurait été dénoncée qu’au moment où il a été nommé en charge des retraites. Une fois encore : faux !

Et l’on passe aux « affaires » de maigre importance. Expédié, vidé de sa substance, l’incroyable scandale qui mine les fondements de la République.

République irréprochable ? A preuve, la nomination de Migaud, d’abord à la commission des finances puis à la cour des comptes. Mais les vraies questions ont été balayées de la main.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel