m

Laurianne Deniaud, avec beaucoup de force et de gaieté, demandait tout à l’heure « à 577 jeunes talents de se lever en vue des désignations aux élections législatives ». Hourrah serrés, bien sûr, de la part des Jeunes Socialistes dont elle est la Présidente.

Je suis totalement d’accord à une large ouverture de la vie politique aux jeunes. A une condition cependant : la limitation du nombre de mandats dans le temps. Sinon, ils apprendront à ne faire que cela et ils ne sauront faire que cela.

Le renouvellement de la vie politique n’est pas -ou pas seulement- le renouvellement des générations. Celui-ci est une évidence. C’est une ouverture à tous les métiers, toutes les couches sociales, tous les horizons. On peut renouveler avec des menuisiers quinquagénaires, des handicapés (presque totalement absents), des entrepreneurEs, des ultra-marins (méditerranée comprise), des immigrées asiatiques..

Liste non close, comme doit être la politique

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel