m

Je n’ai appris qu’au sortir de la séance de questions d’actualité le drame qui vient de se dérouler au lycée professionnel Toulouse Lautrec. Pas de place d’avion disponible avant 19 h 30, aucun moyen d’être aux côtés du Ministre Luc Chatel et d’Alain Rousset pour rencontrer la communauté éducative.

Les circonstances de ce drame sont horribles : un jeune homme se couvre de liquide inflammable et met le feu. A l’heure où j’écris, il est dans un état gravissime mais il n’est pas mort.

Ces circonstances permettent de mesurer l’immense souffrance qui a amené là. Le trouble psychologique, le désespoir, l’accumulation d’une souffrance sans rémission.

De mesurer aussi la souffrance de la famille, la crainte qu’il meurre, qu’il ait des séquelles lourdes… Inutile de dire davantage.

Choc et souffrance aussi pour les camarades et la communauté éducative. C’est elle que j’aurais souhaité rencontrer pour les entendre, pour essayer ensemble de comprendre.

Nous pensons à eux tous.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel