m

Notre excellent quotidien Sud Ouest, qui a publié depuis 2008 à 7 reprises, à grand renfort de colonnes et de lignes, la candidature d’Alain Juppé dans la 2ème circonscription a, cette semaine, d’étranges pudeurs.

Parmi les annonces nombreuses que j’évoquais, la liste des candidats désignés par l’ump dans les circonscriptions de la Gironde où ce Parti ne demeure pas en mal de parachutage. A tout seigneur, tout honneur, dans cette liste figurait en bonne place la candidature du Ministre-Maire dans la 2ème circonscription, que par ailleurs Nicolas Florian, responsable ump local, a largement confirmée et commentée sur les ondes.

Changement de programme, dont nous aurions aimé avoir les clefs. Lors de sa dernière conférence de presse, en adepte fidèle de Sarkozy candidat sans l’être jusqu’à la dernière minute, a annoncé qu’il ne parlerait des législatives qu’après les Présidentielles mais n’a nullement démenti sa candidature.

Alors pourquoi ces « probablement », accompagnant le bref papier informant de la démarche des 20 candidats soutenus par le Parti Socialiste qui se trouveront en face de Ministres en éxercice, demandant la vigilance du CSA et de la commission des comptes de campagne et l’édiction de règles claires pour que soit au moins mal respectée l’équité entre les candidats ?

Pourquoi tout d’un coup, Alain et Michèle, tous les deux candidats désignés par leurs partis, ne sont-ils devenus des concurrents « probables » ?

Vous avez des hypothèses ? Je vous l’avoue, moi aussi. Les mêmes ?

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel