m

A Bordeaux, le M.I.L. (Mouvement Initiative et Liberté) a donné consigne a ses militants de voter Ségolène Royal au premier tour de nos Primaires. Ce qui parait au premier regard légèrement contraire tant à l’Initiative qu’à la Liberté.

Plus contraire encore à l’esprit du Général de Gaulle dont ce groupe -situé clairement à la frange droite de l’ump où il rivalise avec la Droite populaire- se réclame, la petite combine que cache la consigne. Son objet est en effet de faire monter le score de Ségolène afin d’ affaiblir le mieux placé de nos candidats au premier tour. Ils auraient d’ailleurs pu porter leur choix sur tout autre candidat non porté en tête par les sondages pour obtenir le même effet. Ségolène n’y ait évidemment pour rien.

Quant à signer lors du vote qu « ‘ils se reconnaissent dans les valeurs de la gauche » ne leur pose, à leur propre dire, aucun problème. Le Général appréciera..

Cette consigne ne m’a pas étonnée au delà. Lorsque j’ai déclaré qu’à titre personnel, je voterais François Hollande, une bronca était montée sur mon blog et sur facebook me lapidant de termes amicaux comme « parjure » ou « traîtresse » envers Ségolène. Vérification faite, l’immense majorité de ces piètres indignés venaient des rangs de la droite pure et dure. Ils se sont aussi exprimés par l’entremise du « tire-bouchon » de Sud Ouest samedi dernier.

En politique, on mesure aisément la médiocrité des combattants à l’aune de la médiocrité de leurs armes. Gageons que l’une et l’autre feront bon usage à l’occasion des législatives de la 2ème circonscription de Bordeaux.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel