m

Cet après-midi au Conseil Municipal de Bordeaux débat sur le projet de Grand Stade ; 55% des Bordelais rallient aujourd’hui la position que j’ai prise dès le 1er jour : ce projet est inutile et irrespectueux des besoins veritables des Bordelais.

Investir dans un équipement destiné au foot business alors même que nos Girondins vont de Charybde en Scylla démontre le risque de miser sur ce qui est aujourd’hui une déviation du sport et de la pratique au sein des clubs et des associations. Qui peut dire où en sera dans dix ans M6 et son Président supposés prendre le financement en charge à hauteur de 100 millions d’euros sous la forme de loyers annuels ? Et s’ils venaient, eux aussi, à « faire défaut » ?

Voilà aussi un équipement qui alourdira notre dette commune, alors même que dans le même temps on fait peser la rigueur sur les mutuelles auxquelles beaucoup renoncent faute de moyens, les associations à vocation sociale, les postes dans l’éducation ou la santé; Dans le plan de financement du Grand Stade, 45 millions sont à la charge des collectivités et 18 à la charge de l’Etat. Sans doute bien davantage au regard de l’expérience que nous avons de ce type de projets.

Grand Stade, pont pharaonique désservi par des accès qui sont autant de chemins vicinaux, obélisques, les projets du Maire de Bordeaux ont de plus en plus le parfum douloureux de la décadence.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel