m

Suite à l’annonce de la mise en place d’un parking payant à l’Hôpital Pellegrin, Michèle Delaunay, qui a fait pendant de longues années l’expérience de l’impact négatif des difficultés et du coût des parkings sur la présence des proches au côté des malades hospitalisés fait aujourd’hui une proposition à Monsieur Yves VIGNAU, Directeur de l’Hôpital Pellegrin : accorder à chaque malade hospitalisé une carte permettant un accès gratuit de 8 jours renouvelable pour le véhicule d’un proche, du choix du patient.

Elle insiste sur le fait qu’un parking d’hôpital ne peut être considéré comme n’importe quel autre, comme une source de bénéfices et que le caractère payant ne peut avoir d’autres finalités que la régulation des flux et l’inciter à réserver l’usage du parking à ceux dont le motif est l’état de santé de leurs proches ou d’eux-mêmes.

Monsieur Yves VIGNAU Directeur général Hôpital Pellegrin Place Amélie Raba-Léon 33 000 BORDEAUX

Bordeaux, le 24 janvier 2012

Monsieur le Directeur,

Je connais, pour l’avoir vécu, votre engagement et votre créativité mises au service des conditions d’accueil et de séjour des malades et c’est aujourd’hui sans aucun esprit de polémique que je m’adresse à vous.

Plusieurs années d’exercice à l’Hôpital Saint André m’ont fait mesurer la pénalisation subie par les familles des malades dans un établissement où il n’existe aucun autre parking que payant. Nombreux sont en effet les visiteurs qui calculent le temps passé auprès de leur proche et le traduisent en coût de stationnement.

Cette charge est aujourd’hui aggravée par le prix de l’essence et nous ne pouvons ignorer ce que représentent des visites parfois quotidiennes pour des familles dont le domicile est souvent éloigné de l’hôpital. Elles sont majoritaires en raison de la large audience de notre CHU.

Le problème du caractère payant et du tarif progressif du parking de Pellegrin ne peut donc rester sans réflexion et sans proposition de la part de tous ceux qui n’ont d’autre souci que de permettre aux patients de bénéficier aussi souvent que possible de la présence de leurs proches.

Pour ma part, je serais très heureuse que puisse être étudiée la possibilité de donner à chaque malade hospitalisé par exemple, à l’occasion des formalités administratives d’entrée, une carte autorisant un accès gratuit pour un véhicule et ceci pour une durée de huit jours renouvelable si la durée de séjour l’impose.

Les modalités peuvent être aménagées en particulier afin d’écarter toute déviation d’usage mais le point important est de ne pas pénaliser la possibilité, ni la durée des visites aux malades pour un proche au moins, du choix du malade.

En ce qui concerne les consultations et les visites par examens médicaux, je ne peux pour ma part que regretter que le principe de la première heure gratuite ait été écarté et je vous demande de le réexaminer.

Le parking de « l’hôpital », avec toute la signification que nous accordons à ce mot, ne peut être à l’égal des autres parkings de la ville considéré comme une source de profit. Son caractère payant ne doit être qu’un objet de régulation.

Je vous remercie de votre attention à ce courrier et vous prie de recevoir, Monsieur le Directeur, mes meilleures salutations.

Michèle DELAUNAY

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel