m

Les députés Michèle Delaunay et Noël Mamère, Jacques Respaud, président des élus socialistes de Bordeaux et Matthieu Rouveyre au nom de l’ONAC, expriment leurs exigences pour l’école de reconversion Robert Lateulade et demandent une réunion de concertation de tous les acteurs.

Ci-dessous, le communiqué de presse adressé ce jour :

COMMUNIQUE DE PRESSE

ERP Robert LATEULADE : un site remarquable et convoité ; une école à défendre

Michèle DELAUNAY, Députée ainsi que Matthieu ROUVEYRE, Conseiller municipal et communautaire, se sont rendus à l’Ecole de Reconversion Professionnelle (ERP) Robert Lateulade.

Pour mémoire. Depuis près de 100 ans, cet établissement dispense des formations de reconversion professionnelle rémunérées pour adultes handicapés. La qualité de l’enseignement et du suivi fait l’unanimité.

Dans le cadre du Programme National de Rénovation des Quartiers Anciens Dégradés (PNRQAD), « Bordeaux ReCentres », la Mairie de Bordeaux souhaite que ce site de 10 000 m2 et ses locaux de 7500 m2 soient cédés par le propriétaire, le Ministère de la Défense, pour laisser place à des espaces publics, logements, bureaux et commerces.

La question de l’avenir de l’école reste malheureusement en suspend et aucune garantie n’est à ce jour apportée aux enseignants, personnel et stagiaires. Plusieurs options se présentent : la concentration de l’école sur une partie du site actuel, le déménagement de l’école à distance, le maintien de la situation en l’état voire même une possibilité qui paraît aux élus non envisageable, le fermeture de l’école et la répartition des étudiants handicapés qui disposent déjà de peu de centres de formation ainsi que du personnel vers les autres ERP.

Sans écarter le projet de réaménagement urbain Michèle DELAUNAY, Noël MAMERE, Jacques RESPAUD, et Matthieu ROUVEYRE posent en préalable l’absolue nécessité que l’école trouve un bénéfice à sa réinstallation. Ils affirment leur préférence pour un maintien sur site. Ils ont proposé d’initier une réunion de concertation avec l’Etat par l’ARS, la CUB car ses perspectives s’inscrivent dans le projet métropolitain, la Ville qui a un projet sur ce site, le Conseil Général au titre de la MDPH, le Conseil régional au titre de la formation et bien sûr l’ONAC, propriétaire et gestionnaire du site.

L’objet de cette réunion est de faire concorder projets urbains de rénovation et pérennisation de cette école dans des locaux plus fonctionnels.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel