m

Ce matin, Michèle DELAUNAY et Conchita LACUEY, ont rencontré les syndicats du Grand Port Maritime et visité les installations des sites de Bordeaux-Bacalan et de Bassens.

Ce matin, Michèle DELAUNAY et Conchita LACUEY, députées de la 2 ème et 4ème circonscription ont rencontré les syndicats du Grand Port Maritime et ont visité les installations des sites de Bordeaux-Bacalan et de Bassens.

Michèle DELAUNAY avait rencontré précédemment les divers acteurs du Port (Direction du Grand Port Maritime, Union Maritime et Portuaire, pilotes de la Gironde…).

Les 4 députés PS accueillant sur leur territoire les installations du Grand Port Maritime (Michèle DELAUNAY, Conchita LACUEY, Pascale GOT (Médoc) et Philippe PLISSON (Blayais)) sont très engagés dans la défense de son activité qui est au cœur de la vie économique de notre région. Ils sont les uns et les autres impliqués pour que Bordeaux ait une juste place dans le plan de relance portuaire.

Michèle DELAUNAY et Conchita LACUEY se sont tout d’abord entretenues avec les représentants de la CGT qui ont exprimé leurs craintes quant à l’avenir du Port. En effet, le trafic annuel se situe depuis plusieurs années aux alentours de 8,5 – 9 millions de tonnes et ne progresse pas. Il aurait même tendance à se réduire s’il n’était maintenu par l’activité engendrée par le bois tombé lors de la tempête Klaus .

Depuis l’abandon du projet de Port Méthanier, le Grand Port Maritime manque de projet d’envergure. Le développement de l’activité nautique au sein des bassins à flots constitue un projet intéressant mais ne suffit en aucun cas à maintenir et développer l’activité portuaire. Il s’agit d’une activité portuaire de plaisance or « les grands ports ont besoin de grands navires ».

La récente réforme portuaire a engendré de nombreuses modifications et inquiétudes. La loi impose en effet d’une part le transfert de l’ensemble de l’outillage du Port et d’autre part, le détachement du personnel de manutention.. Le montant du transfert de l’outillage, financé par les collectivités locales, vers le privé n’est pas connu. Michèle DELAUNAY et Conchita LACUEY vont interpeller à ce sujet le Secrétaire d’Etat BUSSEREAU.

Les deux députées se sont ensuite rendues à Bassens pour visiter les installations portuaires. Deux bateaux étaient à quai : l’un était en phase de déchargement de charbon et l’autre était un « feeder » déchargeant des conteneurs, assurant une desserte hebdomadaire. Des équipes et un outillage de la qualité de ceux dont dispose le port de Bordeaux justifierait une activité plus intense.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel