m

Michèle DELAUNAY se réjouit de l’arrivée prévue en France pour les fêtes des 318 enfants haïtiens adoptés par des Français. Le combat de ces familles aura cependant été long depuis le séisme de janvier dernier.

Alertée par les adoptants girondins, Michèle DELAUNAY a écrit au Ministère des affaires étrangères dès février 2010 pour demander que la procédure de rapatriement soit accélérée, dans l’intérêt des enfants. En effet, à l’âge de ces enfants, chaque semaine compte.

L’inquiétude pour la sécurité et la santé de ces enfants n’a fait que croître tout au long de l’année, accentuée par la terrible épidémie de choléra qui ravage actuellement Haïti.

Michèle DELAUNAY a donc saisi une nouvelle fois le quai d’Orsay le mois dernier au nom des familles adoptantes de Gironde, pour rappeler l’urgence de cette situation (Lire le courrier à Michèle ALLIOT-MARIE).

Elle a ainsi appris que l’une des 3 familles girondines qui vivaient dans l’attente a eu la joie d’accueillir son fils en début de semaine.

Michèle DELAUNAY tient à rappeler que plusieurs dizaines de dossiers sont toujours bloqués : ce sont autant d’enfants qui restent en danger dont elle demande le rapatriement rapide.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel