m

Communiqué de presse de Michèle Delaunay et Emmanuelle Ajon

1er Juillet 2015

 

Situation des Sahraouis : des solutions se mettent en place

 

Le nombre de demandeurs d’asile en Gironde a augmenté de 40%, depuis le début de l’année. Parallèlement des migrants durables ou temporaires s’installent dans nos villes. Parmi ceux-là des Sahraouis, qui, bien souvent, travaillent. C’est le cas d’un groupe de Sahraouis installés jusqu’à avant-hier sous le pont Saint-Jean dans des conditions de précarités difficilement acceptables, et aggravés en période de chaleur et de ramadan. Une menace d’incendie a amené à la décision de les en déloger, ce qui s’est passé dans le calme. 20 ont accepté d’être relogés à distance de Bordeaux. Les autres se sont installés sur des terrains voisins. Une solution de logement durable a tout de suite été proposée aux malades et aux familles et le sera prochainement aux autres personnes dès l’aménagement d’un bâtiment de la sécurité routière à Caudéran.

Michèle Delaunay et Emmanuelle Ajon seront très vigilantes aux conditions et à la rapidité de mise en œuvre de ces mesures. Par ailleurs, 5 personnes de ce groupe ont obtenu l’asile dans notre pays et seront donc accompagnées dans la recherche d’un emploi durable. Cent cinquante dossiers sont en cours d’examen. D’autres ont été exclus du fait d’une demande d’asile antérieure en Espagne. Le gouvernement prend toute la mesure de ces problèmes douloureux et, en particulier, par une accélération du délai d’obtention de l’asile récemment votée à l’Assemblée nationale.

 

Michèle Delaunay, Députée de la Gironde, Conseillère municipale et communautaire

Emmanuelle Ajon, Vice-Présidente du Conseil départemental, conseillère municipale et communautaire

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel