m

Jeudi 25 septembre, anciens combattants, élus, autorités locales et Bordelais se sont rassemblés au Cimetière de la Chartreuse devant le Monument aux Morts de Bougie pour une cérémonie d’hommage aux Harkis.

La journée du 25 septembre a été instituée en reconnaissance des sacrifices consentis du fait de leur engagement au service de la France lors de la guerre d’Algérie.

Ci-dessous le message de M. Kader ARIF, secrétaire d’Etat auprès du Ministre de la défense, chargé des anciens combattants et de la mémoire, lu pour l’occasion.

“Nous sommes rassemblés aujourd’hui pour rendre l’hommage solennel de la Nation aux Harkis et aux autres membres des formations supplétives qui ont combattu avec l’armée française pendant toute la Guerre d’Algérie.

Votre engagement pour la France en Algérie, votre courage mais également les souffrances endurées et les sacrifices consentis pour votre pays justifient largement que chaque année, dans tous les départements de France, cet hommage vous soit rendu.
Vous avez bien mérité de la Patrie.

En ce jour, nous nous souvenons du destin dramatique des anciens supplétifs et de leurs familles. Nous nous souvenons de ceux qui ont payé de leur vie leur engagement pour la France. Nous nous souvenons des familles déchirées, abandonnées, massacrées parfois. Nous nous souvenons du déracinement de ces milliers d’hommes, de femmes, d’enfants rapatriés à la hâte et des conditions indignes dans lesquelles ils ont été accueillis. Nous nous souvenons que pendant trop longtemps cette histoire a été tue.

Recevant les organisations représentatives des Harkis le 4 juillet dernier, le Président de la République leur a annoncé qu’il avait demandé au gouvernement d’établir un plan d’action détaillé destiné à affirmer la place des Harkis et de leur mémoire dans la République.
Ce plan a été présenté aujourd’hui par le Premier Ministre, à l’occasion d’une cérémonie solennelle instituant à Paris un nouveau lieu de mémoire en l’honneur des Harkis au sein du Mémorial de la guerre d’Algérie et des Combats du Maroc et de Tunisie. Il s’agit d’abord et avant tout, de reconnaître les fautes dont vous fûtes victimes. Il s’agit ensuite d’approfondir la démarche de réparation qui vous est due.

Ces pages tragiques de notre histoire pourront ainsi, non s’effacer, mais se tourner pour que s’écrive le chapitre de la justice et de la paix des mémoires.
Vous êtes des exemples d’honneur et de fidélité à la Patrie.

Que votre engagement, que votre dévouement, que votre courage restent à jamais un exemple pour chacun d’entre nous.
Honneurs aux Harkis et aux membres des formations supplétives qui ont combattu jusqu’au sacrifice suprême pour la France”.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel